Santé-Prévoyance
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ
Comment souscrire une assurance <br/>dépendance ? Quelles sont <br/>les étapes ?

Comment souscrire une assurance
dépendance ? Quelles sont
les étapes ?

Aujourd’hui 1,3 million de Français sont dépendants. De quoi envisager une assurance
qui couvre ce risque aux conséquences lourdes. Comment cela se passe-t-il au
moment de s’engager ? Toutes les étapes à connaître lorsque l’on souscrit une
assurance perte d’autonomie (ou assurance de dépendance).

Vous avez choisi le contrat d’assurance qui vous convient et vous vous apprêtez à franchir le pas. Voici ce qui vous attend.

 

Le niveau de la rente

Au moment de la souscription de votre assurance dépendance, vous allez choisir avec un spécialiste de l’assurance (ou un conseiller expert en Dépendance) le montant de la rente ainsi que la périodicité de paiement que vous souhaitez mettre en place.

 

Pour ce faire, vous allez étudier plusieurs paramètres avec votre conseiller : votre âge au moment de l’adhésion, le budget que vous souhaitez allouer aux cotisations, le niveau de garanties que vous souhaitez intégrer au contrat.

 

La déclaration de santé (DES)

Vous serez également soumis à une déclaration d’état de santé (DES), qui va permettre à l’assureur de déterminer votre état de santé au moment de l’adhésion. A noter que le fait de faire une fausse déclaration intentionnellement peut entrainer la nullité du contrat.

 

Certaines compagnies ne prévoient aucune déclaration d’état de santé pour les personnes âgées de moins de 50 ans qui ne sont pas en situation d’invalidité ou d’affection de longue durée.  

 

La décision du médecin conseil

Vous pouvez également être soumis à un questionnaire médical. Ce dernier étant obligatoire ou non selon les offres. Il peut aussi être conditionné aux informations transmises dans la déclaration d’état de santé (DES).

 

L’assureur transmettra alors les informations recueillies au Médecin Conseil qui lui fera connaître son avis.

 

La décision de l’assureur

En fonction de ces éléments et du conseil médical reçu, l’assureur aura trois possibilités :

 

  • Soit il accepte votre souscription dans les conditions standards.
  • Soit il accepte votre souscription mais applique une surprime, c’est-à-dire un niveau de cotisation majoré qui pourra vous être communiqué au moment de l’adhésion.
  • Soit l’assureur refuse votre souscription. C’est le cas lorsque l’état de santé de la personne souhaitant souscrire un contrat est trop dégradé.

 

Partager sur les réseaux sociaux