Contactez votre conseiller retraite

 

  • 0 974 502 001 (appel non surtaxé)

 

Améliorez vos revenus à la retraite

Vous souhaitez anticiper l’éventuelle baisse de revenus qui surviendra lorsque vous serez à la retraite ? Voici les différents dispositifs qui vous permettent d’augmenter votre pension de retraite.

  • Rachat des années d’études

    Étape 1 : Rachetez des trimestres pour augmenter vos revenus !

    Vous souhaitez racheter les trimestres que vous avez consacrés à vos études ? Faites une demande auprès de la Sécurité sociale.

    Une fois vos trimestres rachetés, vos années d'études supérieures sont considérées comme des années de cotisation. Vous pouvez alors racheter les points correspondants auprès de votre caisse de retraite complémentaire.

     

    Étape 2 : Rachetez les points correspondant à vos études

    Pour racheter des points, vous devez vous adresser à vos caisses de retraite complémentaire (Arrco pour les non-cadres, Agirc pour les cadres).

    Le rachat de points vous permet d'augmenter votre retraite. Notez que cela n'est autorisé que sous certaines conditions :

    • Le rachat de points n'est autorisé que dans la limite de 3 années d'études et de 70 points par année et par régime ;
    • La demande doit être faite avant l'âge de 65 ans (ou progressivement avant l'âge de 67 ans dans le cadre de la réforme des retraites).

     

    Qui contacter pour votre rachat de points ?

    Si vous êtes cadre ou assimilé, vous devrez contacter l'Agirc et/ou l'Arrco.

    Si vous êtes employé, vous devrez contacter l'Arrco seulement.

     

    Combien coûte le rachat de points ?

    Le coût du rachat de points dépend de plusieurs facteurs :

    • De votre âge (plus vous les achetez tôt, plus le rachat de points sera avantageux) ;
    • De votre statut (cadre ou employé) ;
    • Du nombre de points à racheter.

     

    Coût du rachat de points pour les employés :
    Nombre de points à racheter  x  valeur du point Arrco  x  coefficient d'âge

     

    Coût du rachat de points pour les cadres :
    Nombre de points à racheter  x  valeur du point Agirc  x  coefficient d'âge

     

    Pour obtenir le barème du coefficient d'âge et les valeurs des points AGIRC et ARRCO, rendez-vous sur le site de l'Agirc/Arrco.

     

  • Cumul emploi retraite

    Cumul emploi retraite : une solution idéale pour les jeunes retraités

    Vous vous apprêtez à partir à la retraite et vous vous inquiétez du montant de vos futurs revenus ? Sachez qu'il est possible de cumuler emploi et retraite, à temps plein ou à temps partiel.

     

    Qui peut cumuler emploi et retraite ?

    • Toute personne ayant obtenu l'ensemble de ses retraites personnelles obligatoires ;
    • Toute personne âgée de 65 ans, ou de 60 à 65 ans, si sa carrière lui permet de bénéficier d'une retraite de base et d'une retraite complémentaire à taux plein* (âge porté progressivement à 67 ans, ou de 62 à 67 ans dans le cadre de la réforme des retraites).

     

    Vous serez alors libre de cumuler emploi et retraite sans limitation de revenus !

     

    * Taux plein : totaliser la durée d'assurance requise pour obtenir sa retraite au taux maximum. Est exclue la liquidation anticipée à taux plein pour carrières longues ou assurés handicapés.

     

    Vous pensez que vous ne remplirez pas ces conditions ?

    Vous pouvez tout de même bénéficier du cumul emploi retraite.

    Dans ce cas, vous devrez toutefois respecter des limitations de revenus (salaire + pension de retraite) équivalents :

    • à 160% du Smic ;
    • ou au salaire moyen de vos 10 dernières années d'activité ;
    • ou à votre dernier salaire d'activité revalorisé.

    Qui contacter ?

    Si vous envisagez de reprendre une activité salariée après avoir liquidé votre retraite, vous devrez contacter votre caisse de retraite complémentaire. Elle vous indiquera précisément l'impact de votre reprise d'activité sur le montant de votre pension.

     

    Retrouvez toutes les démarches relatives au cumul emploi retraite

  • Surcote

    Majorez votre retraite en continuant à travailler au-delà de l'âge légal !

    Vous avez cotisé suffisamment de trimestres auprès de la sécurité sociale, ou avez atteint l'âge légal pour un départ à taux plein ? Si vous souhaitez continuer à travailler au-delà, vous pouvez bénéficier d'une surcote et majorer votre retraite de base ! Pour chaque trimestre de travail supplémentaire, votre retraite de base est majorée de 1,25 % et sans limite du nombre de trimestres supplémentaires effectués (à la différence de la décote qui est limitée à 20 trimestres).

     

    A partir de combien de trimestres validés puis-je bénéficier d'une surcote ?

    Vous pouvez bénéficier d'une surcote dès lors que vous cotisez plus de :

    • 160 trimestres pour un assuré né avant 1949 ;
    • 161 trimestres pour un assuré né en 1949 ;
    • 162 trimestres pour un assuré né en 1950 ;
    • 163 trimestres pour un assuré né en 1951 ;
    • 164 trimestres pour un assuré né en 1952.
    • 165 trimestres pour un assuré né en 1953 ou 1954.

     

    A partir de quel âge puis-je bénéficier de la majoration de la retraite ?

    Votre pension de retraite est majorée si vous continuez à travailler au-delà de l'âge légal, soit :

    • 60 ans pour les assurés nés avant le 1er juillet 1951 ;
    • 60 ans et 4 mois pour ceux nés au cours du 2nd semestre 1951 ;
    • 60 ans et 8 mois pour ceux nés en 1952 ;
    • 60 ans pour les assurés nés avant le 1er juillet 1951 ;
    • 60 ans et 4 mois pour les assurés nés au cours du 2nd semestre 1951 ;
    • 60 ans et 8 mois pour les assurés nés en 1952 ;
    • 61 ans pour les assurés nés en 1953 ;
    • 61 ans et 4 mois pour les assurés nés en 1954 ;
    • 61 ans et 8 mois pour les assurés nés en 1955 ;
    • 62 ans pour les assurés nés à compter de 1956.