CONTACTEZ VOTRE CONSEILLER

 

 

  • 0 974 502 001 (appel non surtaxé)

Déménagement, mariage… : vous changez de situation ? Quels organismes de retraite prévenir ?

Votre situation évolue ? Déménagement, remariage, décès, … : les institutions de retraite dont vous dépendez doivent être informées d’un éventuel changement de situation professionnelle ou personnelle. Découvrez qui contacter selon votre situation !

  • Changement de situation

    Vous reprenez le travail ?

     

    Vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier du cumul emploi retraite. Avant de commencer une nouvelle activité salariée, il est conseillé de contacter votre caisse de retraite complémentaire afin de connaître précisément l'impact de ce changement de situation sur votre pension.

     

    Vous déménagez, vous changez de banque… : prévenez votre caisse de retraite !

     

    Tout changement de situation personnelle ou professionnelle doit faire l'objet d'une déclaration auprès des institutions dont vous dépendez !

     

    • Vous déménagez ? Veillez à communiquer votre nouvelle adresse rapidement, par téléphone ou par courrier. Vous pouvez également déclarer votre changement d'adresse en ligne, sur un site gouvernemental dédié.Ce service vous permet d'avertir simultanément plusieurs organismes publics et semi-privés.
    • Vous changez de banque ? Transmettez un RIB aux caisses de retraite dont vous dépendez afin de leur signaler ce changement de situation et de continuer de percevoir votre retraite.
    • Vous vous remariez ? Vous devrez faire parvenir votre certificat de mariage aux caisses de retraite dont vous dépendez. Cela permettra à votre nouveau conjoint de bénéficier de garanties supplémentaires (du versement de la pension de réversion en cas de décès par exemple).
    • Vous avez un enfant à charge ? Transmettez son certificat de scolarité aux organismes dont vous dépendez (caisse de retraite de base, caisse de retraite complémentaire).
  • Décès

    En cas de décès, que se passe-t-il avec votre retraite complémentaire obligatoire ?

    En cas de décès, le conjoint survivant et les ex-conjoints, s'ils ne se sont pas remarié(e)s, peuvent bénéficier de la pension de réversion.

     

    Vous êtes le conjoint ou l'ex-conjoint ?

    • Pas de conditions de ressources
      • La pension de réversion, qui correspond à 60% du montant de la retraite du défunt, vous est attribuée sans conditions de ressources.
    • Des conditions d'âge à respecter
      • Si la pension est versée par l'AGIRC, vous devez être âgé de 60 ans ou plus pour percevoir 60% de la pension .Si vous avez entre 55 et 59, le montant de la pension subira un abattement et variera entre 52 % et 58,4 %.
      • Si la pension est versée par l'ARRCO, vous devez être âgé de 55 ans ou plus pour percevoir 60% de la pension de retraite de votre conjoint.

     

    Vous avez des enfants à charge ?

     

    S'ils sont âgés de moins de 21 ans pour l'AGIRC et de moins de 25 ans pour l'ARRCO, la pension de réversion est versée sans conditions de ressources.

     

    Pour les orphelins de père ou de mère

     

    Si la pension est versée par l'AGIRC, l'enfant doit être âgé de moins de 21 ans au moment du décès du dernier parent. Il pourra percevoir 30% du montant de la retraite du défunt.

     

    Si la pension est versée par l'ARRCO, l'enfant doit être âgé de moins de 25 ans au moment du décès du dernier parent. Il pourra percevoir 50% du montant de la retraite du défunt.

     

    La condition d'âge ne s'applique pas aux enfants invalides.