PRENDRE VOTRE RETRAITE

 

  • 0 820 200 189 (Service 0,09€ TTC la min + prix d'un appel)

Expatriation, congés maternité, maladies… : ces évènements influencent votre retraite

Vous avez dû faire face à des situations particulières au cours de votre carrière ? Vous vous demandez si vos périodes de congé maternité ont été pris en compte dans le calcul de votre retraite ? Si en tant qu’expatrié, vous avez acquis les mêmes droits qu’un salarié français ? Découvrez comment ces périodes influencent le calcul de votre retraite !

  • Résidents à l’étranger

    La retraite des expatriés

    En partant travailler en tant qu'expatrié, votre contrat de travail français est suspendu au profit d'un contrat local. Vous ne cotiserez donc plus obligatoirement aux régimes de base et complémentaire français durant cette période. Quel est dans ce cas le régime de retraite des expatriés ?

     

    Expatrié dans un pays de l'Union européenne

     

    Vous cotisez au régime des retraites local du pays dans lequel vous travaillez. La pension de retraite des expatriés est reversée par chaque caisse nationale, au prorata de la durée de cotisation dans chacune d'entre elles.

     

    Expatrié dans un pays hors Union européenne bénéficiant d'une convention latérale

     

    Certains pays ont signé une convention latérale avec la France. Dans ce cas, les trimestres travaillés à l'étranger sont pris en compte dans le calcul de la retraite des expatriés.

    Découvrez la liste des pays ayant signés cet accord.

     

     

    Expatrié dans un pays hors Union européenne ne bénéficiant pas d'une convention latérale

     

    Il est conseillé de souscrire un contrat auprès de la Caisse des Français de l'Etranger, qui fait office de Sécurité sociale pour les expatriés. Aucune garantie ne peut vous permettre de savoir si vous allez percevoir une retraite pour les trimestres travaillés à l'étranger : certaines lois prévoient par exemple le versement des retraites uniquement aux résidents.

    CRE et IRCAFEX, deux caisses de retraite complémentaire, vous permettent en outre de bénéficier de garanties supplémentaires : leur rôle est similaire à celui de l'Arrco et de l'Agirc pour les salariés français.

     

    La retraite des détachés

    La retraite des personnels détachés n'est pas affectée : vous continuez de cotiser de la même manière qu'auparavant. Votre contrat de travail reste un contrat français, vous n'avez donc aucune démarche particulière à accomplir.

     

    Sites utiles pour la retraite des expatriés

     

    La Caisse des Français de l'étranger 

     

    Le Centre des liaisons européennes et internationales de Sécurité Sociale 

  • Chômage

    Chômage : quels droits pour la retraite ?

    En tant que salarié, vous avez peut-être connu des périodes de chômage au cours de votre carrière. Elles ont pu, dans certains cas, être considérées comme des périodes de cotisation.

     

    Périodes de chômage : quels impacts sur ma retraite de base
     

    Votre période de chômage date d'avant 1980 ?

     

    Ces périodes, qu'elles aient ou non été indemnisées, sont assimilées à des périodes de cotisation.

     

    Votre période de chômage date d'après 1980 ?

     

    Si ces périodes ont été indemnisées, elles seront considérées comme des périodes de cotisations (à condition que vous ayez été assuré social avant la perte de votre emploi).

    Si cela n'a pas été le cas, ces périodes de chômage peuvent néanmoins être assimilées à des périodes de cotisation. Il faut pour cela remplir deux conditions :

     

    • La première période de chômage non indemnisée, qu'elle soit continue ou non, est prise en compte dans la limite d'un an, qu'elle fasse suite ou non à une période de chômage indemnisée
    • Chaque période ultérieure est prise en compte dans la limite d'un an, uniquement à condition qu'elle succède immédiatement à une période de chômage indemnisée ; cette limite est portée à 5 ans pour les assurés âgés d'au moins 55 ans à la date de cessation de l'indemnisation et qui justifient d'au moins 20 ans de cotisations tous régimes de base confondus

     

    Retraite complémentaire : les périodes de chômage ont-elles une incidence sur mes cotisations ?

    Les périodes de chômage peuvent également être considérées comme des périodes de cotisation par les organismes de retraite complémentaire Agirc et Arrco. Pour cela, deux conditions doivent être remplies :

     

    • Elles doivent suivre une période pour laquelle vous avez obtenu des points de retraite ;
    • Il s'agit de périodes d'activité salariée dans le secteur privé ou de périodes d'incapacité de travail indemnisées par la Sécurité sociale ;
    • Vous devez être indemnisé par le Pôle emploi
  • Arrêt de travail

    Arrêts de travail : sont-ils pris en compte pour la retraite ?

    Maladie, congé maternité, accident de travail : les arrêts de travail vous permettent de valider des trimestres de cotisation auprès de la sécurité sociale. Sous quelles conditions ?

    1. Vous devez être affilié à une caisse de retraite complémentaire au moment de l'arrêt du travail ;
    2. Vous devez avoir une incapacité de travail d'une durée supérieure à 60 jours consécutifs ;
    3. Vous devez bénéficier de l'une des prestations suivantes :
      • Prestations temporaires allouées au titre de l'assurance maladie, de l'assurance maternité, en cas d'accident de travail ou de maladie professionnelle
      • Prestations permanentes versées par la Sécurité sociale, ou rentes d'accident du travail ou de maladie professionnelle (correspondant à un taux d'incapacité des deux tiers au moins)

     

    Vous avez été victime d'un accident de travail ?

    En cas d'incapacité temporaire, 60 jours d'indemnisation vous permettent de valider un trimestre. En cas d'incapacité permanente au moins égale à 66%, à chaque perception de rente, vous validez un trimestre.

     

    Vous êtes partie en congé maternité ?

    Si vous avez cotisé durant le trimestre précédant l'accouchement, le trimestre au cours duquel il est intervenu est considéré comme validé.

    Nouveauté réforme des retraites 2010 : l'article 98 de la Loi intègre ces indemnités dans le calcul des meilleures années pour les congés maternité débutant à compter du 01/01/2012 (décret du 15/04/2011). Les régimes concernés par cette évolution sont le régime général et le régime salarié agricole.

     

    Vous avez arrêté de travailler suite

    à un arrêt maladie ?

    Cette période peut également être considérée comme une période de cotisation : 60 jours d'indemnisations vous permettent de valider un trimestre.