je suis, je cherche

Contactez votre conseiller retraite

 

  • 0 974 502 001 (appel non surtaxé)
     
Retraite

Les solutions pour améliorer vos revenus à la retraite

Vous êtes salarié, ou travailleur indépendant ? Vous souhaitez constituer un complément de revenu pour votre retraite ? Découvrez les solutions pour améliorer le montant de votre retraite !

L’épargne retraite : un complément de revenus indispensable !

L’épargne retraite vous permet de vous constituer un complément de pension durant la vie active. Vous êtes salarié, ou travailleur indépendant ? Vous pouvez placer une partie de vos revenus sur des plans d’épargne dédiés.

 

Ces plans peuvent être collectifs (l’entreprise souscrit le plan d’épargne pour l’ensemble ou une partie de ses salariés) ou individuels (vous souscrivez un plan en votre nom propre). Débloquée une fois l’âge de la retraite atteint ou après une durée fixée légalement, la somme pourra être reversée sous forme de rente viagère ou de capital.

 

  • Rente viagère

    Vous souhaitez percevoir un complément de revenus régulier durant votre retraite ? Plusieurs plans d’épargne peuvent vous le permettre.

     

    Vous êtes salarié en entreprise

     

    Parmi les plans collectifs, mis en place par les entreprises pour leurs salariés, figurent le PERE et le PERCO. Un salarié peut indépendamment de son entreprise, ouvrir un PERP ou une assurance vie pour s’assurer un complément de revenu à la retraite.

     

    Le PERE (Plan d’épargne retraite entreprise) est mis en place à l’initiative de l’employeur. Il nécessite l’ouverture d’un compte individuel pour chaque salarié bénéficiaire. Le plan est alimenté par la cotisation obligatoire de l’entreprise. S’ils le souhaitent, les salariés peuvent compléter cette cotisation de versements ponctuels ou réguliers, qui seront déduits de leur revenu imposable. Le PERE est ensuite liquidé sous forme de rente.

     

    Le PERCO (Plan d’épargne retraite collectif) est mis en place par l’employeur et est également accessible aux dirigeants et assimilés d’entreprises employant jusqu’à 250 salariés. Ce plan peut être alimenté par des versements volontaires de la part des salariés, les primes d’intéressement, les quotes-parts de participation et par l’abondement de l’entreprise. Le PERCO est débloqué sous forme de rente ou de capital.

     

    Nouveauté réforme des retraites 2010 : les salariés ne disposant pas de CET (Compte-Epargne Temps) dans leur entreprise, pourront sous certaines conditions utiliser cinq journées de congés non pris pour alimenter leur PERCO.

     

    Il existe également des plans d’épargne individuels :

     

    Le PERP (Plan d’épargne retraite populaire) permet à tout salarié de percevoir régulièrement un complément de revenus une fois à la retraite. Suite à la réforme des retraites 2010, une sortie partielle en capital est autorisée à hauteur de 20 % de la valeur de rachat au terme.

     

    L’ assurance vie  permet à tout particulier de se constituer des revenus complémentaires tout en profitant des nombreux avantages fiscaux de l’assurance vie, dont notamment l’exonération d’impôt des plus values réalisées après 8 ans (dans les limites fiscales en vigueur et hors prélèvements sociaux).

     

    Vous déterminez alors librement le montant et la fréquence des versements des revenus complémentaires souhaités et vous les adaptez à tout moment à l’évolution de votre situation et de vos besoins. Cela vous permet de percevoir un montant de revenus supérieur aux intérêts de votre épargne. Dans ce cas, l’épargne est alors consommée progressivement.

    Vous êtes travailleur indépendant

     

    Le contrat retraite Madelin est destiné aux travailleurs indépendants (soumis aux BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ou aux BNC (bénéfices non commerciaux)) et affiliés au régime obligatoire maladie et vieillesse des travailleurs non-salariés (hors professions agricoles). Les cotisations sont déductibles du revenu imposable, dans la limite d'un plafond fixé  en fonction des revenus ou d’un pourcentage du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS).

     

    Vous pouvez également décider d’ouvrir un contrat de retraite en profitant de la fiscalité du PERP , auprès d’une compagnie d’assurance, d’une mutuelle ou d’une institution de prévoyance. Vous choisissez vous-même le montant et la périodicité des versements.

     

    Vous pouvez aussi souscrire un contrat de retraite en assurance vie , et profiter des avantages fiscaux ! Vous pourrez alors choisir entre une sortie en capital ou en rente viagère.

  • Rachat de trimestre

    Vous n’avez pas assez cotisé pour une retraite à taux plein ? Vous souhaitez limiter les pénalités d’un départ anticipé ? Vous pouvez, dans certains cas, demander le rachat des trimestres qui vous font défaut.

     

    Rachat de trimestres : comment procéder ? A qui s’adresser ?

    • Vous avez suivi des études supérieures ? Vous avez la possibilité de racheter ces trimestres. Une condition toutefois : avoir obtenu un diplôme à l’issue de votre formation ou avoir étudié dans une école préparatoire ou dans une grande école.
    • Vous avez un relevé de carrière en dents de scie ? Maladies, chômage non indemnisé… : si vous n’avez pu cotiser l’ensemble des trimestres nécessaires à un départ à taux plein, vous pouvez racheter les trimestres de vos années incomplètes.

     

    Cette possibilité de rachat de trimestres est toutefois limitée : vous ne pourrez racheter plus de 12 trimestres par régime (soit l’équivalent de 3 ans de cotisations par régime).

     

    Qui est concerné ?

    Toute personne dont l’âge se situe entre 20 et 65 ans (ou progressivement 67 ans dans le cadre de la réforme des retraites) et qui n’a pas encore liquidé sa retraite, peut faire une demande de rachat de trimestres.

     

    Combien coûte le rachat de trimestres ?

    Le coût du rachat de trimestres est variable. Il est calculé en fonction de :

     

    • Votre âge au moment du rachat
    •  Vos revenus d'activité salariale
    • L'option de versement choisie portant uniquement sur le taux, ou sur le taux et la durée d'assurance

     

     

    A qui s’adresser ?

    Pour faire une demande de rachat de trimestres, vous devrez vous adresser à la caisse de retraite de votre lieu de résidence. Il vous faudra remplir un formulaire de « demande d'évaluation de rachat de trimestres ». Cette demande sera étudiée par la caisse de retraite. Vous recevrez alors une réponse favorable dans les deux mois suivant le dépôt de votre formulaire et des documents demandés. Dans le cas contraire, vous pouvez considérer que votre demande a été rejetée.