OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Bien choisir son assurance obsèques

L’assurance obsèques permet de ne pas faire peser sur votre entourage le poids de vos propres funérailles. Ce contrat souple proposant plusieurs options, il convient de se poser les bonnes questions pour faire le bon choix.

À quoi sert une assurance obsèques ?

En France, le coût moyen des services funéraires est compris entre 2 500 et 4 500 euros*.

Pour soulager votre entourage d’une telle dépense, vous pouvez souscrire de votre vivant une assurance obsèques qui prendra en charge, le moment venu, le financement, voire l’organisation, de vos funérailles. Son objectif diffère en ce sens de celui de l’assurance décès, qui vise à compenser la perte de revenu futur pour subvenir aux besoins de sa famille, et dont le capital souscrit peut être plus conséquent qu’un capital obsèques.

 

Quel contrat d’obsèques choisir ? 

Il existe deux types de formules.

 

  • Le contrat en capital a pour seule vocation de couvrir les frais d'obsèques, pour que vos proches n’aient pas à les assumer. Pour cela, vous devez déterminer, lors de la souscription, le montant que vous souhaitez provisionner. À votre disparition, cette indemnité sera versée au bénéficiaire de votre choix, avec l’assurance qu’elle sera bien affectée au règlement de ces dépenses. Cette garantie s’adresse plus particulièrement à ceux qui se soucient davantage du financement de leurs funérailles que de leurs modalités.
  • Le contrat en prestations vous permet d’anticiper à la fois le paiement de vos obsèques et leur déroulement. Une solution destinée à décharger totalement votre famille des contraintes matérielles et pratiques liées à cet événement douloureux, tout en vous assurant que vos dernières volontés seront respectées. Dans ce cas, vous pouvez conclure une convention qui précise à l’avance tous les détails de la cérémonie – inhumation ou crémation, transport, fleurs, etc. – et désigne l’entreprise de pompes funèbres qui réalisera les prestations. Celle-ci sera le bénéficiaire de la somme provisionnée.  

Quel mode de cotisation choisir ?

Pour constituer votre capital, trois modes de règlement sont possibles :

 

  • Cotisation unique : le règlement se fait en totalité et en une seule fois ;
  • Cotisation temporaire : le règlement se fait en plusieurs fois sous la forme d’un versement périodique (mensuel, trimestriel ou annuel) et sur une période limitée dans le temps ;
  • Cotisation viagère : les versements sont effectués périodiquement jusqu'au décès du souscripteur.

 

Dans les deux derniers cas, le montant des cotisations dépend à la fois de la durée des versements, du montant du capital garanti et de votre âge à la souscription. Plus l’assuré est âgé, plus les cotisations sont élevées.

 

Quels autres critères prendre en compte ?

Avant de faire votre choix, il est nécessaire de comparer les différentes offres et leurs caractéristiques : garanties spécifiques incluses ou non (assistance administrative et juridique, soutien psychologique, rapatriement du corps...), flexibilité (possibilité d’apporter des modifications en cours de contrat, telles que le changement des bénéficiaires ou du montant du capital dans le cadre d’un avenant au contrat), le délai de carence, les clauses d’exclusion…

 

* Source : Confédération des pompes funèbres et de la marbrerie (CPFM)

 

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi