Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Comment choisir un contrat d’assurance décès ?

L’assurance décès prémunit votre famille des soucis financiers liés à votre disparition. À la souscription du contrat, différentes options et garanties complémentaires sont proposées. Décryptage.

Comment choisir un contrat d’assurance décès ?

Pourquoi souscrire une assurance décès ?

Une assurance décès assure une protection à votre famille en la mettant à l’abri des difficultés financières. C’est une protection d’autant plus utile si vous assurez une part importante des ressources du foyer.

 

En cas de décès, vous évitez à votre époux(se) et vos enfants d’être confrontés à des soucis matériels, car un capital ou une rente sera versé à vos bénéficiaires. Vos proches pourront ainsi assumer les charges financières et maintenir leur niveau de vie.

 

Différents types de contrat et des garanties optionnelles permettent d’adapter le niveau de protection.

 

Assurance décès et assurance obsèques, attention à ne pas les confondre

Parce qu’elles interviennent toutes les deux au moment de la disparition de l’assuré, il est fréquent de confondre l’assurance décès et l’assurance obsèques. Ces contrats d’assurance ont pourtant un rôle différent.

 

  • L’assurance décès prévoit le versement d’un capital décès ou d’une rente aux bénéficiaires que vous aurez désignés à la souscription du contrat. La somme perçue pourra être utilisée librement par les bénéficiaires.
  • L’assurance obsèques est une solution de financement, et éventuellement d’organisation, de vos funérailles. Elle évite à vos proches d’avoir à supporter le coût financier de vos obsèques.

 

Les garanties de l’assurance décès comme de l’assurance obsèques sont mises en œuvre en contrepartie du paiement de votre vivant de cotisations.

 

Le montant de la cotisation varie en fonction :

  • de la somme que vous souhaitez laisser à vos proches,
  • de votre niveau de risque, évalué selon votre âge et votre état de santé.

 

Comment souscrire un contrat d’assurance décès ?

La souscription d’une assurance décès permet de mettre votre famille à l’abri des difficultés financières si vous décédez. Envisager sa disparition et préparer l’après n’est pas une démarche facile. 

 

Bon à savoir : une garantie décès peut être souscrite à titre individuel ou par votre entreprise, dans le cadre d'un régime de prévoyance collective.

 

Si une assurance obsèques ne peut servir qu’à payer vos funérailles, la somme versée à vos bénéficiaires par une assurance décès offre des possibilités plus larges. Le capital ou la rente peut être utilisé sans condition pour :

  • permettre au conjoint survivant de maintenir son niveau de vie et de s’acquitter des charges financières du foyer,
  • assurer l’avenir de vos enfants, en finançant leurs futures études supérieures.

 

De plus, le souscripteur peut opter pour des garanties d’assurance complémentaires, afin d’être mieux protégé face aux accidents et aléas de la vie :

  • incapacité,
  • invalidité,
  • perte d’emploi…

 

Assurance temporaire décès ou assurance décès vie entière : quelles différences ?

L’assurance décès peut couvrir le risque de décès sur une durée limitée. Il s’agit alors d’une assurance temporaire décès. Si elle couvre le risque de décès pour toute la vie, on parle d’assurance vie entière.

 

L’assurance temporaire décès a une période de validité limitée, clairement indiquée dans le contrat :

  • en cas de décès de l’assuré durant cette période de temps, l’assureur garantit le versement d’un capital ou d’une rente aux bénéficiaires désignés,
  • si l’assuré est en vie au terme de la période prévue, le contrat d’assurance prend fin. Les cotisations auront alors été versées à fonds perdus, c’est-à-dire qu’il sera impossible de les récupérer.

 

Deux assurances temporaires décès sont bien connues :

  • l’assurance emprunteur, obligatoire pour bénéficier d’un crédit immobilier, rembourse le capital restant dû en cas de décès de l’emprunteur,
  • l’assurance « rente éducation », qui déclenche le versement d’une rente pour l’enfant ou son tuteur légal, jusqu’à une échéance précise.

 

À l’inverse, l’assurance décès vie entière n’a pas de limite de temps. Le contrat est à durée indéterminée. Il se dénoue au décès de l’assuré, par le versement d’un capital ou d’une rente aux bénéficiaires.

Partager sur les réseaux sociaux