Santé-Prévoyance

Assurance décès vie entière et temporaire décès : quelle différence ?

Vous voulez protéger votre famille des conséquences financières en cas de décès ? Deux formules de prévoyance s’offrent à vous : assurance décès vie entière ou temporaire. Décryptage pour faire le meilleur choix.

Assurance décès vie entière et temporaire décès : quelle différence ?

A quoi sert l’assurance décès ?

Votre famille dépend financièrement, en tout ou partie, de vos revenus ? Vous êtes le « pilier financier » de votre foyer ? Cette responsabilité peut se traduire par un certain stress : qu’arriverait-il si vous disparaissiez ?

 

Des solutions de prévoyance  vous permettent de garantir l’avenir financier de vos proches, grâce au versement d’un capital ou d’une rente aux bénéficiaires de votre choix, en cas de décès : l’assurance temporaire décès et l’assurance décès vie entière. Deux contrats d’assurance décès aux finalités proches, mais au fonctionnement différent. 

 
Assurance temporaire décès et assurance décès vie entière : un engagement provisoire ou définitif

L’assurance temporaire décès est un contrat de prévoyance souscrit pour une durée prédéfinie. Ainsi, vous pouvez le souscrire en général pour un an. Si votre décès survient durant la durée du contrat, vos bénéficiaires touchent le capital décès prévu au contrat. Dans le cas contraire, aucune somme n’est versée, et le contrat est renouvelé par tacite reconduction : vous devez régler une nouvelle cotisation annuelle ou résilier le contrat. L’assurance temporaire décès est soumise à quelques conditions (âge limite de souscription, déclaration de bonne santé ou un examen médical selon votre âge et le montant du capital garanti…). 

 

L’assurance décès vie entière est au contraire, et comme son nom l’indique, un contrat de prévoyance « à vie ». Vous cotisez durant toute votre vie (vous avez bien sûr toujours la possibilité de résilier), le contrat s’interrompant uniquement avec le décès du souscripteur et le versement d’un capital ou d’une rente au(x) bénéficiaire(s). Ce contrat peut toutefois être « rachetable » : une clause prévoit alors la possibilité pour le souscripteur de récupérer tout ou partie du capital déjà versé. 
 

Quel contrat de prévoyance choisir ?

Le choix entre un contrat d’assurance décès vie entière et un contrat temporaire décès dépend essentiellement de vos objectifs.

  • L’assurance temporaire décès a pour vocation de couvrir « le risque financier associé à un décès prématuré ». Elle est souvent souscrite pour garantir le remboursement d’un prêt – l’assurance emprunteur, associée à un prêt immobilier, est ainsi un contrat temporaire décès, prolongé durant toute la durée de remboursement. Elle est également idéale pour assurer l’éducation de ses enfants : le souscripteur va alors souscrire un contrat pour une durée de 10, 20 ans ou plus (jusqu’à la date à laquelle il estime que ses enfants seront autonomes financièrement). Si l’assuré décède avant la fin du contrat, un capital ou une rente (d’une durée prévue à l’avance) sera versé à ses enfants.

 

  • L’assurance décès vie entière sera versée systématiquement, au décès du souscripteur : elle vise donc à couvrir « les conséquences du décès, quelle que soit sa date de survenance ». Son objectif est donc de prévoir un capital ou une rente qui compense la baisse de revenus du foyer lors du décès de l’assuré, de permettre aux héritiers (qui seront alors bénéficiaires) de régler des droits de succession, d’assurer des revenus à un enfant handicapé à la disparition de son parent… Le capital peut également être prévu pour financer les obsèques du souscripteur : le contrat obsèques est une forme spécifique de l’assurance décès vie entièr
Partager sur les réseaux sociaux