Agences
FAQ
Contact

Assurance perte de revenus TNS : comment changer ses garanties arrêt de travail ?

En cas de coup dur, l’assurance perte de revenu permet de bénéficier d’un maintien de salaire. Cette assurance permet de sécuriser votre avenir en vous garantissant un revenu en cas d’arrêt de travail, de maladie ou d’accident. Découvrez les caractéristiques de ce contrat, et les modifications possibles.

Qu’est-ce que l’assurance perte de revenu ?

En cas d’incapacité de travail, les conséquences peuvent être lourdes pour le travailleur non salarié (TNS) qui ne peut plus exercer d’activité professionnelle. S’il perd sa source principale de revenus, il peut rencontrer des difficultés pour payer ses charges et subvenir à ses besoins, tout comme à ceux de sa famille. Certes, la Sécurité sociale propose des indemnités en cas d’arrêt de travail ou de perte de salaire. Mais ces dernières sont souvent insuffisantes.

 

Seule une assurance perte de revenu permet de s’assurer un maintien de salaire en cas d’arrêt de travail total ou partiel. L’assurance maintien de salaire est un contrat de prévoyance souscrit à titre individuel. Ce contrat peut aussi bien être souscrit par un salarié que par un indépendant ou un fonctionnaire. Il sert à se protéger en cas d’arrêt de travail ou de maladie engendrant une perte de salaire. 

 

L’assurance perte de revenu fonctionne de la manière suivante. Le professionnel cotise chaque mois en vue de garantir le maintien de son salaire en cas de perte de revenu.

 

Bon à savoir : ce contrat d’assurance peut également être souscrit par un employeur souhaitant couvrir ses salariés. Dans ce cas, c’est l’entreprise qui réalise les démarches de souscription et participe au règlement des cotisations mensuelles.

 

Il est important de savoir que l’assurance perte de revenu est un contrat de prévoyance, c’est-à-dire qu’il est souscrit à titre préventif. Même si le souscripteur ne se retrouve pas dans une situation de perte de revenu, il aura tout de même cotisé pour se prémunir contre ce risque.

Assurance perte de revenu : quelles garanties ?

L’assurance perte de revenu est une aide précieuse en cas de coup dur. Elle permet au professionnel de s’assurer un maintien de salaire s’il se trouve dans l’incapacité de travailler.

Avec l’assurance perte de revenu, le travailleur non salarié (TNS) perçoit des indemnités journalières. Ces indemnités s’ajoutent à celles versées par la Sécurité sociale. L’objectif est de garantir à l’assuré une indemnisation équivalente au salaire perçu avant l’incapacité de travail.

L’indemnité perçue est exprimée sous la forme d’un pourcentage du salaire brut (exemple : 85% du salaire brut mensuel). Les niveaux d’indemnisation dépendent du contrat souscrit et des cotisations versées. 

 

Sachez qu’une période de franchise est généralement prévue dans un contrat d’assurance perte de revenu. Pendant cette période, le souscripteur ne peut pas percevoir d’indemnités. La franchise est variable en fonction des contrats.

   

La durée pendant laquelle le salarié peut percevoir ses indemnités varie également. L’indemnisation peut prendre fin :

  • lors de la reprise du travail,
  • à l’issue de la période d’indemnisation prévue dans le contrat d’assurance,
    • au départ à la retraite,
    • ou si le souscripteur est déclaré en situation d’invalidité.

 

Bon à savoir : certains contrats d’assurance perte de revenu prévoient des conditions spécifiques en cas d’activité partielle. En cas de chômage partiel, il peut s’avérer intéressant d’opter pour ce type de garanties exceptionnelles. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre assureur pour connaître les modalités spécifiques à votre contrat.

Quel est le montant de l’indemnisation en cas de perte de revenu ?

Le montant total de l’indemnisation accordée au salarié en situation de perte de revenu est variable en fonction du contrat d’assurance souscrit. Si certains contrats permettent un maintien total du salaire, d’autres sont soumis à des plafonds. Quoi qu’il en soit, le montant de l’indemnisation ne peut être supérieur au salaire moyen perçu avant la perte de revenu. 

 

Aussi, l’indemnisation dépend de la nature de l’activité du souscripteur. Ainsi, les calculs se font différemment pour un travailleur indépendant, un fonctionnaire ou un salarié. Pour connaître les modalités d’indemnisation de votre contrat d’assurance perte de revenu, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre assureur. Vous pouvez également retrouver toutes les informations dont vous avez besoin dans les conditions générales de votre contrat d’assurance. 

 

La durée d’indemnisation est également variable d’un contrat à l’autre, et peut s’étendre sur un à trois ans. 

Pourquoi souscrire une assurance perte de revenu TNS ?

Si vous êtes travailleur indépendant, l’indemnisation garantie par la Sécurité sociale en cas d’arrêt de travail est soumise à conditions. Cette indemnité est plafonnée, ce qui peut engendrer une baisse importante du niveau de vie. Il est donc recommandé de vous orienter vers une assurance spécialement pensée pour votre situation professionnelle et vos besoins particuliers.

 

L’assurance perte de revenu est profitable pour les TNS qui souhaitent sécuriser leur avenir avec une formule adaptée à leur situation.

Comment changer de contrat d’assurance maintien de salaire TNS ?

Vous souhaitez changer d’assurance perte de revenu ? Voici les étapes à respecter pour un changement d’assurance perte de revenu. 

Dans un premier temps, il vous faut procéder à une demande de résiliation auprès de votre assureur actuel. Prenez garde à la date d’échéance de votre contrat. Cette dernière détermine le moment auquel vous allez devoir réaliser votre demande.

Sachez qu’il n’est pas possible de résilier son contrat d’assurance à tout moment. Il faut respecter la date d’échéance de votre contrat. Pour connaître la date d’échéance, nous vous invitons à vous reporter à votre contrat d’assurance. Votre demande doit être envoyée au plus tard deux mois avant cette date.

 

La demande de résiliation doit être formulée par lettre recommandée et contenir les informations suivantes :

  • vos noms et prénoms,
  • vos coordonnées,
  • votre numéro de contrat,
  • la date de résiliation souhaitée,
  • votre signature.

 

Ensuite, votre assureur vous transmet un accusé de réception indiquant la date de prise d’effet de votre résiliation. Vous pouvez donc effectuer les démarches auprès de votre nouvel assureur, si vous souhaitez souscrire un nouveau contrat. 

 

Quoi qu’il en soit, renseignez-vous en amont sur les conditions de résiliation de votre contrat, mais aussi sur les délais de carence de votre nouvel assureur.

Partagez :

Protéger vos revenus et votre famille

Découvrez nos conseils sur la même thématique

Des questions ?