Épargne
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Assurance vie : informations et conseils

Qu'est-ce que l'assurance vie, à quoi sert-elle ? Comment fonctionne-t-elle ? Définition de l'assurance vie, types de contrat, taux, fiscalité, clause bénéficiaire... Accédez à toutes les informations sur ce placement financier plébiscité par les épargnants qui permet de se constituer un capital ou de le transmettre à un tiers bénéficiaire en cas de décès.

conseil

Fonds euro, unités de compte… Quel placement financier choisir ?

L'assurance vie est caractérisée par la diversité de ses supports financiers. Fonds en euro et unités de compte : nos experts vous aident à comprendre à quoi correspondent ces supports d'investissement. Découvrez notamment de quoi ils sont composés, quels sont leurs avantages et inconvénients, et quel placement privilégier en fonction de votre objectif.
En savoir plus
contrat

Fiscalité de l'assurance vie

L'assurance vie est un contrat vous permettant de vous constituer ou transmettre un capital en bénéficiant d'une fiscalité avantageuse. Quelle est l'imposition des produits (ou intérêts) en cas de rachat ou de décès ? Quels sont les cas d'exonération ? Prélèvements fiscaux et sociaux, frais liés aux contrats, ISF... : prenez connaissance des spécificités du régime fiscal de l'assurance vie.
Quelle est la fiscalité de l'assurance vie ?
En assurance vie, votre épargne est investie sur des supports financiers qui participent au bon fonctionnement de notre économie. En contrepartie, l’Etat vous accorde une fiscalité spécifique sur les produits (intérêts) générés par votre épargne et les sommes transmises en cas de décès.
Comment sont imposés les revenus de votre assurance vie ?
En assurance vie, les revenus de votre contrat, appelés « produits »sont en principe soumis à des prélèvements fiscaux et sociaux.Vous pouvez cependant être exonéré d’imposition sur vos produitsdans certaines conditions.
Quels sont les frais en assurance vie ?
Comme de nombreux placements financiers, un contrat d’assurance vie génère des frais. Pour calculer la réelle rentabilité de votre contrat, il est important de comprendre à quoi correspondent ces différents frais prélevés sur votre épargne.
Votre contrat d’assurance vie est-il soumis à l'IFI, l'impôt qui a remplacé l’ISF ?
Pour savoir si la valeur de votre contrat d’assurance vie doit être prise en compte dans votre patrimoine déclaré à l’IFI, il faut tout d’abord distinguer plusieurs éléments : si votre contrat est en phase de constitution ou de restitution (rente) ; s’il s’agit d’un contrat avec ou sans valeur de rachat et quels sont les supports d'investissement qu'il comporte.
Les prélèvements sociaux en assurance vie
Comme tous les revenus du capital, les produits (intérêts) des contrats d’assurance vie sont soumis aux prélèvements sociaux. Le montant des prélèvements sociaux en vigueur au 1er janvier 2019 est de 17.2%. Retrouvez la composition et les taux de prélèvements sociaux.
La Flat tax et l'assurance vie
Le projet de loi de finance 2018 instaure un régime d’imposition unique pour la plupart des produits d’épargne appelé « flat tax » au taux de 30%.
Calcul de la "Flat tax" sur l'assurance vie
Les contribuables disposant au 31 décembre de l'année précédente, d'un ou plusieurs contrats d'assurance vie ou de capitalisation dont le montant total des versements effectués depuis le 27 septembre 2017 dépasse le seuil de 150 000€ par assuré (soit 300 000€ pour un couple), sont concernés par le dispositif fiscal dit "Flat tax".
Comment est imposé le rachat de mon assurance vie ?
Avec 54 millions de contrats actifs et 37 millions de bénéficiaires, l’assurance vie est le placement préféré des Français. Ce support financier permet de constituer un capital pour améliorer sa retraite, réaliser un projet ou aider ses proches. Il est toutefois recommandé d’en connaître les nombreuses subtilités.
gestion

La gestion de votre contrat d'assurance vie

Vous êtes détenteur d'un contrat d'assurance vie ? Retrouvez l'ensemble des informations concernant la gestion de ce dernier. Apprenez notamment à bien rédiger votre clause bénéficiaire. Découvrez ce qu'il advient de votre contrat en cas de décès, et comment se fait la recherche de bénéficiaire. Accédez aux définitions du contrat en déshérence (ou non réglé) et du nantissement.
Clause bénéficiaire de l'assurance vie : comment bien la rédiger ?
La clause bénéficiaire permet de désigner à qui seront versées les prestations en cas de décès de l’assuré (capital ou rente selon les contrats). Vérifiez régulièrement que votre clause bénéficiaire est toujours adaptée à votre situation personnelle, familiale et à vos objectifs de transmission.
Assurance vie : la fiscalité des sommes transmises en cas de décès
Les sommes investies sont reversées en cas de décès au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) et ne font pas partie de la succession de l'assuré. Une fiscalité spécifique s’applique aux sommes transmises en fonction de l'âge de l'assuré au moment des versements.
Assurance vie : la recherche des bénéficiaires en cas de décès
Généralement, le bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie contacte directement l’assureur suite au décès de l’assuré. L’assureur doit alors verser le capital ou la rente au bénéficiaire dans un délai d'un mois après la réception des pièces justificatives demandées.
Nantissement d‘un contrat d’assurance vie
Découvrez ce qu’est le nantissement d'un contrat d’assurance vie et sous quelles conditions vous pouvez y recourir en toute sérénité.
Contrat d'assurance-vie en déshérence : de quoi s’agit-il ?
La loi Eckert du 13 juin 2014 est venu renforcer le dispositif législatif permettant de lutter contre le phénomène des contrats non réglés. Qu'est-ce qu'une assurance-vie en déshérence ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour éviter cette situation ?