FAQ
Agences
Contact

Prendre sa retraite et déprime post-activité : comment se faire aider ?

Vous l’attendiez avec impatience, cette retraite ! Mais, ce changement de vie semble vous déstabiliser, vous fragiliser… Il existe des solutions pour dépasser ce cap un peu délicat.

Déprime ou dépression ?

Sentiment de frustration, questionnements, idées sombres et même sommeil perturbé peuvent être de simples signes de déprime qui ne dureront pas plus de quelques semaines avant un retour vers la quiétude. En revanche si ces manifestations perdurent. Si elles s’accompagnent en permanence d’une difficulté à accomplir les actes quotidiens : se lever, faire ses courses… Si vous avez du mal à vous concentrer. Si vous vous sentez coupé de votre entourage. Si vos activités préférez ne vous apportent plus de plaisir. Il peut s’agir d’une dépression.

Simple coup de blues : comment réagir ?

Préserver sa joie de vivre passe par une bonne estime de soi : n’hésitez pas à vous occupez-vous un peu plus de vous, à rester à l’écoute de vos émotions et à en parler à votre entourage, à faire le point sur vos qualités et compétences. Pour restaurer une identité positive, rien de tel que de rendre utile aux autres. Les occasions ne manquent pas…


De même, il est primordial d’éviter l’isolement. Que votre activité préférée soit liée au sport, à l’art, à la culture ou au monde professionnel, vous trouverez certainement une association à qui vous adresser. Enfin, il faut s’adapter : votre niveau de vie n’est peut-être plus le même, vos contraintes et votre entourage quotidien non plus… Et si cela devenait encore plus intéressant ?

Dépression : à qui vous adresser ?

Si vous soupçonnez une dépression, n’attendez pas pour prendre rendez-vous avec votre médecin traitant. Selon votre situation particulière, il pourra vous proposer différentes prises en charges : médicaments, psychothérapie… Vous pouvez aussi vous adresser au Centre médico-psychologique (CMP) de votre quartier, s’il en existe un. Ces établissements publics regroupent des spécialistes (psychiatres, psychologues, ergothérapeutes…) et leurs soins sont gratuits mais le temps d’attente avant un rendez-vous peut-être un peu long.


Il n'existe pas de cartographie des CMP, mais votre mairie ou votre hôpital public saura vous aiguiller. Accepter de vous faire soigner, de faire appel à un tiers, est un moyen de reprendre en main votre destin. En parallèle, vous pouvez aussi essayer de parler de votre ressenti à vos proches ou même à l’écrire, de renouer avec une activité physique et d’améliorer votre hygiène de vie d’une manière générale, de pratiquer la relaxation avec un professionnel… Soyez rassuré : des traitements efficaces existent.
 

En savoir plus

 

À la demande du Ministère de la Santé, le psychiatre Olivier de Ladoucette a rédigé en 2011 un rapport intitulé « Bien-être et santé mentale : des atouts indispensables pour bien vieillir ». Très accessible, bien que destiné avant tout aux décideurs, il offre de nombreuses pistes de réflexion sur la manière de mieux appréhender sa retraite.
Géré par l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé), le site www.info-depression.fr vous apporte des réponses claires sur cette maladie. Il vous propose un guide téléchargeable pour repérer et comprendre ses symptômes, mais aussi pour réfléchir aux solutions possibles. 

Partagez :

Des questions ?

Pourquoi ma cotisation retraite supplémentaire augmente chaque année ?

L'assiette des cotisations de votre contrat retraite est le plafond AGIRC (Association Général des Institutions de retraite des cadres). Ce plafond évolue chaque année afin de suivre le coût de la vie. Par conséquent, vos cotisations augmentent également,...