Épargne
Assurance vie et PEA : quelle différence ?

Assurance vie et PEA : quelle différence ?

Depuis 2019, le PEA est revenu sur le devant de la scène. En effet, il bénéficie désormais d’une fiscalité avantageuse et d’un fonctionnement plus souple. Des avantages qui rappellent celui d’un autre placement privilégié par les épargnants : l’assurance vie. Mais alors, lequel de ces contrats choisir ?

PEA et assurance vie : de quoi parle-t-on ?

 

Le Plan d’Épargne en Actions (PEA) est un produit d’épargne qui vise à favoriser l’investissement boursier sur les marchés européens. Il en existe diverses formes :  

  • PEA classique, 
  • PEA assurance, 
  • ou PEA PME. 

 

Le PEA permet de se constituer un capital ou une rente viagère, avec une fiscalité avantageuse. En effet, les revenus et les plus-values générés sur un PEA sont exonérés d’impôt après 5 ans. L’épargnant s’acquitte uniquement des prélèvements sociaux. 

 

Quant à l’assurance vie, c’est un placement financier qui sert à se constituer une épargne, qui pourra aussi être retirée sous forme de capital ou de rente viagère. L’assurance vie bénéficie également d’un cadre fiscal avantageux, en particulier pour les contrats de plus de 8 ans.  

 

Par ailleurs, il s’agit d’un excellent outil de transmission. Et pour cause, le capital transmis aux bénéficiaires est exonéré de droits de succession. 

 

À première vue, ces placements offrent des avantages similaires. Mais pour faire votre choix entre ces deux dispositifs, il convient de bien connaître leurs différences.

 

PEA : avantages et inconvénients

Le PEA est idéal pour investir en bourse dans des actions. Néanmoins, vous pouvez placer votre argent uniquement dans des entreprises européennes, ce qui peut constituer un inconvénient. 

 

Il possède un avantage fiscal : les gains réalisés sont exonérés d’impôt après 5 ans de détention. Toutefois, ils ne sont pas exonérés de prélèvements sociaux. 

 

Sachez par ailleurs que les versements sont plafonnés :  

  • 150 000€ pour un PEA, 
  • 75 000€ pour un PEA-PME (soit 225 000€ en tout). 

 

Enfin, c’est un placement qui peut s’avérer risqué. En effet, il existe un risque de perte en capital en cas d’effondrement des marchés boursiers. 

 

Assurance vie : avantages et inconvénients

L’assurance vie est un produit d’épargne très populaire car il convient à tous les objectifs : préparer sa retraite, réaliser un achat immobilier, transmettre son patrimoine… De plus, son fonctionnement est souple et il n’y a pas de limite de versement. 

 

Les épargnants peuvent également choisir de placer leur argent sur un fonds en euros sécurisé ou de l’investir dans divers titres et actions. Une option pratique, qui s’adapte à votre horizon de placement et au niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. 

 

Comme mentionné précédemment, l’assurance vie permet de transmettre votre patrimoine et ainsi de mettre vos proches à l’abri. Lors du décès du souscripteur, les sommes sont versées aux bénéficiaires désignés, qui ne paient pas d’impôt sur les plus-values

 

D’une manière générale, l’assurance vie bénéficie d’une fiscalité avantageuse. En cas de retrait, seules les plus-values sont soumises à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire libératoire, selon le choix du souscripteur. 

 

Cependant, il faut savoir que votre contrat doit atteindre 8 ans pour bénéficier de la fiscalité la plus favorable. Et ce, même si votre argent reste disponible à tout moment. 

 

Autre inconvénient : il se peut que le souscripteur d’une assurance vie doive s’acquitter d’éventuels frais de gestion.

 

L’assurance vie et le PEA : des contrats complémentaires 

Ainsi, l’assurance vie et le PEA sont tous les deux conçus pour des placements à long terme. En effet, leur fiscalité devient plus favorable après plusieurs années d’épargne. 

 

Pour faire votre choix, il convient donc de prendre en compte vos objectifs et votre profil d’épargnant. 

 

Le PEA est recommandé pour se constituer un patrimoine en investissant dans des actifs risqués. Vous pourrez ainsi profiter de la rentabilité des actifs boursiers.  

 

L’assurance vie est une solution avantageuse pour se constituer une épargne, mais aussi pour préparer sa succession. Vous pouvez choisir de placer votre argent sur un fonds sécurisé. 

 

Ces deux produits d’épargne peuvent donc s’avérer complémentaires dans votre stratégie patrimoniale. 
Partager sur les réseaux sociaux