Santé-Prévoyance

Qu'est-ce que la rente dépendance ?

La plupart du temps, la pension de retraite et les aides de l’État ne suffisent pas pour couvrir les frais très coûteux liés à la dépendance. L’assurance dépendance est une solution pour anticiper cette charge financière. En cas de perte d’autonomie, elle vous aidera à y faire face avec le versement d’une rente dépendance pour le reste de votre vie.

Qu'est-ce que la rente dépendance ?

La rente dépendance : un revenu complémentaire en cas de perte d’autonomie 

Quand vous n’êtes plus en mesure d’accomplir seuls les gestes de la vie quotidienne (se laver, s’alimenter, se déplacer, s’habiller, aller aux toilettes), les frais peuvent vite s’accumuler, selon votre degré de dépendance : aménagement du logement, aide à domicile, accompagnement psychologique, voire un hébergement en établissement médicalisé pour les cas de dépendance lourde. 
La pension de retraite et les aides de l’État, dont l’allocation personnalisée pour l’autonomie (APA), ne suffisent pas toujours pour prendre en charge ces frais variables d’une personne dépendante à l’autre. 


L’assurance dépendance vous protège contre le risque de perte d’autonomie liée à l’âge et vous aide à financer les dépenses liés à votre perte d’autonomie. 

Lorsque la dépendance est constatée par un médecin, l’assurance intervient alors pour compléter vos ressources avec le versement d’un revenu, appelée rente dépendance. Cette prestation financière, souvent mensuelle et adaptée au niveau de perte d’autonomie, est versée à vie. 

Quel sera le montant de ma rente dépendance ?

La rente dépendance est déterminée par les garanties du contrat dépendance. Certaines assurances prévoient uniquement une garantie dépendance totale, auquel cas vous percevez une rente viagère uniquement si vous êtes dans l’incapacité d’effectuer au moins trois des actes du quotidien. Le montant de la rente dépendance s’échelonne entre 300 à 4 000 € par mois selon les contrats. 

 

L’assurance peut aussi inclure une garantie dépendance partielle, ou la proposer en option. La perte d’autonomie partielle est caractérisée par le besoin d’aide d’un tiers pour réaliser un ou plusieurs actes courants de la vie, jusqu’à trois généralement. Dans ce cas, la rente peut représenter jusqu’à 50 % du montant de la rente dépendance totale. 

 

La rente dépendance est déterminée par les garanties du contrat 

Pour évaluer le degré de dépendance, certains assureurs se réfèrent à la Grille Autonomie Gérontologie Groupe Iso-Ressources (AGGIR), qui est utilisée pour calculer le montant de l’APA. Cette grille note, sur une échelle allant de 1 à 6, les niveaux de dépendance, le GIR 1 et 2 correspondant aux cas de dépendance les plus lourds. 

 

Avant de souscrire un contrat, vérifiez les garanties proposées et le niveau de couverture afin de choisir la bonne assurance dépendance. Sachez également que l’âge et l’état de santé du souscripteur à l’adhésion influent sur le montant des cotisations et de la rente dépendance garantie. Plus vous souscrivez tôt, meilleures seront les garanties avec une cotisation moins élevée. La Fédération française de l’assurance (FFA) attribue notamment le label Garantie assurance dépendance (GAD) aux contrats qui n’appliquent aucune sélection médicale (questionnaire ou examen) pour toute souscription avant l’âge de 50 ans et verse un rente minimale de 500 € en cas de dépendance lourde.

 

La rente dépendance, un revenu sans fiscalité 

Si vous souscrivez une assurance dépendance à titre individuel, vos cotisations ne sont pas déductibles de vos revenus imposables, contrairement à un contrat collectif obligatoire en entreprise. 
En revanche, dès lors que l’état de dépendance est constaté médicalement, la rente dépendance, qui vous est versée à vie, est exonérée d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

 

Partager sur les réseaux sociaux