Épargne
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Gestion sous mandat, libre, conseillée : bien gérer son assurance vie

Pour votre contrat d’assurance vie, vous avez le choix entre différents modes de gestion : libre, sous mandat, conseillée… Quelle solution choisir ? Découvrez nos explications et nos conseils pour choisir le mode de gestion le plus adapté.

Gestion sous mandat, libre, conseillée : bien gérer son assurance vie

Différents modes de gestion de l'assurance vie : comment ça marche ?

Un contrat d’assurance vie monosupport est uniquement composé de fonds en euros, administrés par l'assureur. En revanche, un contrat multisupport peut être géré de différentes façons. En effet, les unités de compte peuvent être investies dans des actifs à performance variable. Cela permet de répartir votre épargne sur différents fonds, selon vos objectifs et le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. Les assureurs proposent généralement trois modes de gestion :

  • la gestion libre,
  • la gestion pilotée aussi appelée gestion sous mandat,
  • la gestion conseillée.

 

La gestion libre du contrat

La gestion libre est le type de gestion appliqué par défaut aux assurances vie multisupport. Avec la gestion libre, l'épargnant peut gérer son contrat comme bon lui semble : libre à lui de choisir ses supports d’investissement en totale autonomie. Le souscripteur décide lui-même de ses supports en unités de compte (UC) et de leur importance par rapport aux fonds en euros. Au cours de la vie du contrat, il peut passer d’un support à l’autre en effectuant des arbitrages.

 

Le principal avantage de la gestion libre est donc sa grande souplesse. Toutefois, la gestion libre requiert une vigilance accrue ainsi qu’une grande réactivité, pour ne pas perdre de temps face aux fluctuations des marchés financiers. Ainsi, la gestion libre convient davantage aux investisseurs aguerris, prêts à y consacrer du temps. Pas question de s’aventurer dans des décisions hasardeuses pouvant mener à la perte de votre capital.

 

La gestion sous mandat (ou pilotée)

Aussi appelée gestion déléguée ou gestion pilotée, la gestion sous mandat consiste à confier son capital à un professionnel de la gestion d’actifs. Il peut s’agir d’une société de gestion filiale de l’assureur, ou indépendante.

 

Selon les contrats, la délégation peut être totale ou partielle :

  • Pour une gestion totale, le gestionnaire prend toutes les décisions d’allocation sur mesure, en fonction des conditions du marché.
  • Dans le cas d’une gestion profilée, le gestionnaire se charge uniquement des arbitrages entre fonds en unités de compte, d’après une sélection définie en fonction du risque que l’assuré est prêt à prendre.

 

Idéale pour les investisseurs inexpérimentés, la gestion sous mandat comporte bien des avantages :

  • une gestion active selon les fluctuations des marchés, et aucun souci de gestion à prévoir pour l’assuré.
  • C’est également la solution privilégiée pour ceux qui n’ont pas le temps de gérer leur épargne.

 

Si vous optez pour la gestion pilotée, il est important de bien définir vos objectifs, car le gestionnaire prendra les décisions d'investissement en fonction du niveau de risque établi et accepté par le souscripteur.

 

Enfin, sachez que le seuil d’accès à ce mode de gestion reste souvent élevé. De plus, la liste des supports est réduite par rapport à la gestion libre.

 

La gestion conseillée

La gestion conseillée permet de garder le contrôle sur votre placement financier, tout en bénéficiant des conseils d’un professionnel. Après avoir défini votre profil de risque, des recommandations vous sont adressées à intervalles réguliers. Ces conseils peuvent prendre la forme d’une newsletter, de propositions d’arbitrage, d’une sélection de fonds, etc.

 

Libre à vous de suivre ces conseils ou non. Toutefois, la gestion conseillée implique de prendre des décisions plusieurs fois par an. Ce service est inutile si aucun conseil n’est suivi.

 
Partager sur les réseaux sociaux