Épargne
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Qu’est-ce que la garantie plancher d’une assurance vie ?

Pour les détenteurs d’un contrat d’assurance vie multisupport, la souscription d’une garantie plancher est intéressante. Vous limitez ainsi les risques liés à la fluctuation des marchés financiers et assurez à vos bénéficiaires un capital décès garanti. Nos explications sur les différentes garanties plancher proposées.

Qu’est-ce que la garantie plancher d’une assurance vie ?

La garantie plancher d’un contrat d’assurance vie : définition 

 

La garantie plancher est une option qui garantit au souscripteur d’un contrat d’assurance vie en unité de compte que ses bénéficiaires désignés toucheront au minimum le capital investi.  

 

L’assureur prend en charge les risques de perte de capital moyennant une cotisation annuelle du souscripteur. Cette garantie n’intervient qu’en cas de décès du souscripteur. La garantie plancher est donc comparable à une garantie décès juxtaposée à un contrat d’assurance vie multisupports (fonds en euros et supports en unités de compte).  

 

Les différents types de garanties plancher 

 

Les sommes garanties dépendent du type de garantie souscrite. Il en existe 4 : 

 

  • Avec la garantie plancher de base (ou simple), vos bénéficiaires ont l’assurance de percevoir une somme au moins égale au cumul des sommes que vous avez versées. Et ce, même si le contrat est en moins-value à cause d’une baisse des marchés financiers. La perte de capital est ainsi exclue. 
Exemple : pour un contrat sur lequel vous avez versé 150 000€ et retiré 50 000€, la garantie plancher porte sur 100 000 €. À votre décès, même si la valeur de votre contrat n’est plus que de 95 000€ en raison d’une baisse des unités de compte, vos bénéficiaires toucheront un capital garanti de 100 000 €. 

 

  • La garantie plancher indexée applique chaque année un taux d’indexation sur vos versements cumulés. Cela permet de déterminer le capital minimum octroyé à vos bénéficiaires. 
Exemple : pour un contrat sur lequel vous avez effectué un versement initial de 100 000€, un taux d’indexation de 3% par an permet à vos bénéficiaires de toucher un capital de 134 392€ au bout de 10 ans. 

 

  • Avec la garantie plancher cliquet, le montant versé aux bénéficiaires sera égal à la valeur la plus élevée atteinte par le contrat. Pour cette option, le souscripteur doit être âgé de moins de 65 ou 70 ans selon les assureurs. 
Exemple : vous avez versé 100 000€ sur votre contrat. Puis, le capital a atteint 140 000€, avant de redescendre à 130 000€. Vos bénéficiaires toucheront 140 000€. 

 

  • Avec la garantie majorée, vous pouvez choisir le montant du capital qui sera transmis au terme du contrat, en affectant le capital atteint d’un coefficient de majoration. 
Exemple : vous avez effectué un versement initial de 100 000€ sur votre contrat, suivi d’autres versements à hauteur de 50 000€. Si vous avez fixé un coefficient de majoration de 120%, vos bénéficiaires toucheront 180 000€. 

 

Quel coût pour une garantie plancher ? 

 

Trois paramètres entrent en compte dans le calcul du coût d’une garantie plancher :  

  • le type de garantie,  
  • l’âge de l’assuré, 
  • le capital sous risque, à savoir la différence entre le montant assuré et la valeur atteinte de l’épargne à un moment donné. 

 

Impossible donc de donner un tarif précis. Mais la souscription d’une garantie plancher est une possibilité qui mérite d’être étudiée pour une meilleure gestion de vos contrats.  

Certaines formes de garantie plancher peuvent nécessiter de remplir un questionnaire, selon votre âge et le montant assuré, voire même de passer une visite médicale. Soyez attentif aux éventuelles exclusions pratiquées. Certaines empêchent la garantie de s’appliquer, comme la pratique d'activités à risques ou le suicide. 

Partager sur les réseaux sociaux