Agences Agences
important FAQ
chat Contact
Comment bénéficier de la retraite anticipée pour handicap ?

Comment bénéficier de la retraite anticipée pour handicap ?

Si vous avez travaillé en étant en situation de handicap, vous pouvez obtenir votre retraite à taux plein avant l’âge légal de départ. Pour bénéficier de cette retraite anticipée, vous devez justifier d’une certaine durée d’assurance, qui varie selon votre année naissance. Explications.

Retraite anticipée pour handicap : de quoi s’agit-il ? 

Les assurés qui ont travaillé en étant et atteints d’une incapacité permanente d’au moins 50% peuvent bénéficier d’une retraite anticipée pour handicap. Ce dispositif permet donc de partir à la retraite avant l’âge légal, dès 55 ans. 

Pour prétendre à la retraite anticipée pour handicap à taux plein, il faut justifier d’une durée d’assurance suffisante. Cette dernière dépend de l’âge de l’assuré, mais aussi de son année de naissance. 

 

Qui peut bénéficier de la retraite anticipée pour handicap ?  

Les assurés handicapés peuvent obtenir une retraite anticipée avant l’âge légal à condition de : 

  • justifier d’une certaine durée d’assurance totale et d’une durée d’assurance cotisée (tous régimes de base confondus). Celles-ci varient selon l’année de naissance de l’assuré et l’âge de départ en retraite anticipé, 
  • être atteint d’une incapacité permanente d’au moins 50% durant toute la durée d’assurance totale et cotisée requise. 
Bon à savoir : les trimestres d’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) et les périodes de volontariat associatif ne sont pas retenus dans la durée comme cotisée. Il en est de même pour certains rachats de trimestres

Par exemple, si vous êtes né en 1960 et que vous justifiez en 2021 : 

  • d'une durée d'assurance totale d'au moins 107 trimestres depuis la reconnaissance de votre handicap, 
  • dont au moins 87 trimestres cotisés, 

vous pouvez partir en retraite anticipée pour handicap à partir de 57 ans. 

 

Comment faire une demande de retraite anticipée pour handicap ? 

Pour bénéficier de la retraite anticipée pour handicap, la première étape consiste à vérifier votre relevé de carrière. S’il contient des erreurs, il convient de faire une demande de régularisation. 

Vous pouvez alors contacter votre caisse de retraite pour récupérer votre « demande de situation vis-à-vis de la retraite avant 60 ans ». 

Remplissez ce document avant de l’envoyer à votre caisse de retraite, accompagné des pièces justificatives attestant de votre incapacité. Il peut s’agir de : 

  • la carte d’invalidité ou la nouvelle carte « mobilité inclusion » portant la mention « invalidité », 
  • la décision de la CDAPH ou des services et organismes débiteurs des prestations familiales attribuant l’allocation aux adultes handicapés (AAH), 
  • ou la décision de la Cotorep classant le travailleur handicapé dans la catégorie, 
  • etc. 
Bon à savoir : Si vous n'avez pas de justificatifs, vous pouvez contacter la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Celle-ci a pour rôle d’évaluer le taux d’incapacité d’une personne handicapée et d’attribuer les éventuelles prestations de compensation. 

Les demandes de retraite anticipée pour handicap sont étudiées par une commission, chargée de valider l’attribution. 

Si vous remplissez toutes les conditions requises, vous bénéficierez de la retraite anticipée. 

 

Comment obtenir une majoration du montant de la retraite anticipée pour handicap ?  

Il arrive que l’assuré ne réunisse pas la durée d'assurance maximum nécessaire pour profiter d’une retraite à taux plein du régime général. Une majoration du montant de la retraite anticipée pour handicap peut alors être accordée. 

Bien entendu, le montant de la retraite majorée ne peut être supérieur à la retraite à taux plein que le bénéficiaire aurait pu toucher. 

La pension de retraite anticipée pour handicap peut s’ajouter à une majoration pour enfants, par l’allocation supplémentaire d’invalidité, sous certaines conditions. 

Partager sur les réseaux sociaux