important FAQ
Agences Agences
chat Contact

Maternité, paternité : quels avantages pour la retraite ?

Notre système de retraite accorde des trimestres de majoration aux parents. Maternité, adoption, éducation, 3 enfants, congé parental… Découvrez toutes les situations vous accordant des droits supplémentaires.

Maternité, paternité : quels avantages pour la retraite ?

Enfant et trimestres de majoration

Le calcul de votre future pension de retraite est lié au nombre de trimestres acquis au cours de votre vie professionnelle. Tout au long de votre carrière, vous obtenez des trimestres cotisés et des trimestres assimilés.
 
Toutefois, les carrières ne sont pas toujours rectilignes. L’arrivé d’un enfant, par exemple, aura des conséquences sur la vie personnelle et professionnelle d’un assuré. C’est pour cela que notre système de retraite accorde des avantages retraite aux parents, en guise de compensation. On parle alors de trimestres de majoration pour enfant.
 
Selon les cas, il existe 3 types de majorations : 
  • la majoration maternité,
  • la majoration d’adoption,
  • la majoration d’éducation.
Bon à savoir : depuis 2012, les indemnités journalières versées pendant les congés maternité sont prises en compte dans le salaire moyen, pour calculer votre pension de retraite de base. 

 

Retraite et maternité pour les enfants nés ou adoptés avant 2010

Si votre enfant est né ou a été adopté avant 2010, la mère obtient une majoration de 8 trimestres au total

  • 4 trimestres pour la maternité ou l'adoption, 

  • 4 trimestres pour l'éducation de l'enfant, durant les 4 ans qui suivent sa naissance ou son adoption. 

Ces trimestres supplémentaires sont automatiquement accordés à la mère, sans aucune démarche particulière. Elle devra simplement préciser le nombre d’enfants nés, adoptés et élevés dans son formulaire de demande de départ à la retraite. 

Bon à savoir : si le père estime avoir assumé principalement l’éducation de l’enfant, il peut demander à obtenir des trimestres de majoration. Pour cela, il devra remplir une déclaration, et fournir des preuves pour justifier qu’il était en charge de l’éducation de l’enfant. 

 

Retraite, maternité et paternité pour les enfants nés ou adoptés à compter de 2010

Pour les enfants nés ou adoptés à partir de 2010, l’indemnisation prévue est la même : 

  • 4 trimestres pour la maternité ou l'adoption, 

  • 4 trimestres pour l'éducation de l'enfant. 

En revanche, en cas d’adoption, les 4 trimestres accordés peuvent être répartis entre les deux parents. En effet, les démarches liées à une adoption et à l’accueil d’un enfant peuvent avoir une incidence sur la carrière des deux parents. 

 

Il en va de même pour les 4 trimestres accordés pour l’éducation de l’enfant. Les parents peuvent les répartir à l'amiable, dans les 6 mois qui suivent le 4e anniversaire de l'enfant. Dans le cas contraire, les 4 trimestres reviennent automatiquement à la mère. 

 

Retraite pour les parents de 3 enfants ou plus

Si vous avez élevé trois enfants ou plus pendant au moins 9 années avant leur 16e anniversaire, vous bénéficiez :
  • d’une majoration de 10 % de votre pension de retraite du régime général, 
  • d’une majoration de 10 % du nombre de points de vos régimes complémentaires.
Bon à savoir : les parents nés avant 1956 de 3 enfants ou plus peuvent prendre leur retraite à l'âge de 65 ans sans avoir atteint la durée légale de cotisation. Pour cela, ils doivent avoir cotisé au moins 8 trimestres avant la naissance de leur premier enfant.  

 

Retraite pour les parents d’un enfant handicapé

Si vous êtes parent d’un enfant handicapé, vous pouvez bénéficier d’un trimestre de majoration pour chaque période de deux ans et demi d’éducation. Cette majoration est toutefois limitée à 8 trimestres par parent. 

Pour avoir droit à cette majoration, votre enfant doit : 

  • être atteint d’une incapacité permanente d’au moins 80 %,

  • avoir droit à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

Les trimestres pour l’éducation d’un enfant handicapé sont  cumulables avec les trimestres de majoration pour maternité, adoption, et éducation.  

 

Le congé parental d'éducation pour les parents au foyer

Peut-être avez-vous fait le choix de mettre votre carrière entre parenthèses pour élever vos enfants. Dans ce cas, vous pouvez opter pour le congé parental d’éducationVous bénéficiez alors d’une majoration de votre durée d’assurance égale à la durée effective de votre congé. 

 

La majoration pour congé parental ne se cumule pas avec la majoration d’assurance pour enfant pour le même enfant. Votre caisse de retraite retiendra le nombre de trimestres le plus élevé lors de l'examen de vos droits à retraite. 

 

Pour bénéficier de ce congé parental majoré, vous devez justifier d’au moins 8 trimestres de cotisations vieillesse : 

  • au cours des 2 dernières années pour un 1er enfant, 

  • au cours des 4 dernières années pour un 2e enfant, 

  • au cours des dernières années pour un 3e enfant ou plus. 

En plus du congé parental d’éducation (qui n’est pas rémunéré), vous pouvez également bénéficier de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE). Cette aide financière est versée par la CAF.

 

Quelle est la retraite pour un parent qui n’a jamais travaillé ?

Si vous avez élevé vos enfants et que vous n’avez jamais travaillé, sachez que vous validez des trimestres via l'assurance vieillesse des parents au foyer. Cette dernière permet d’obtenir des trimestres sans payer de cotisations. 

 

En effet, les cotisations sont prises en charge par la caisse d'allocations familiales. Toutefois, cela n’est possible que sous certaines conditions de ressources. Pour en bénéficier, vous devez également avoir perçu diverses prestations familiales. 

 

Les trimestres de majoration pour enfants permettent-ils de partir plus tôt à la retraite ? 

Pour partir à la retraite, vous devez : 

  • avoir atteint l’âge légal de départ (qui varie selon votre année de naissance), 

  • avoir cotisé un nombre de trimestres suffisant. 

Une fois l’âge minimum atteint, vous pourrez faire valoir vos droits à la retraite. Alors, les trimestres pour enfants s’ajoutent aux trimestres cotisés au cours de votre carrière professionnelle. 

 

Par conséquent, les trimestres supplémentaires pour enfants peuvent vous permettre d'atteindre le nombre de trimestres requis pour bénéficier d’une retraite à taux plein. Mais dans tous les cas, ils ne vous permettent pas de partir avant l’âge légal de départ. 

 

Partager sur les réseaux sociaux