Retraite

Profession libérale : comment calculer le montant de votre retraite ?

L’exercice d’une activité libérale modifie les règles communes de calcul de votre retraite. Quelques explications pour bien comprendre comment gérer votre future retraite et évaluer le montant de votre pension.
Profession libérale : comment calculer le montant de votre retraite ?

Retraite des professions libérales : 2 régimes à prendre en compte 

La retraite des professions libérales est régie par deux régimes : une retraite de base prise en charge par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des professions libérales (CNAVPL) et une retraite complémentaire obligatoire gérée par la caisse de retraite complémentaire de leur catégorie professionnelle. 

 

Qu’est-ce que la retraite de base par points ? 

Contrairement aux autres régimes de base, la retraite de base des professions libérales est un régime par points. Chaque année, les cotisations que vous versez sont converties en points qui sont inscrits sur votre compte adhérent. La somme de ces points multipliée par la valeur du point permet de déterminer le montant de votre retraite de base : 

Montant de votre pension de base = Nombre de points acquis X Valeur annuelle du point. 

Vos cotisations sont calculées en fonction de vos revenus professionnels nets non salariés de l’année. Il existe deux taux de cotisation différents selon les tranches de revenus. Quant à la valeur du point, régulièrement révisée, elle s’établit en 2019 à 0,5690 €. 

 

Âge de départ et trimestres 

Les conditions pour percevoir une pension de retraite complète sont les mêmes que pour le régime général : 

  • l’âge légal est fixé entre 60 et 62 ans selon l’année de naissance, 
  • l’âge du taux plein sans condition de durée de cotisation est fixé entre 65 et 67 ans, 
  • la durée de cotisation pour prétendre à un taux plein est fixée entre 160 et 172 trimestres suivant la date de naissance. 

 

Les différentes caisses complémentaires pour les travailleurs indépendants 

La retraite complémentaire des professions libérales est gérée par 10 caisses différentes, dites « sections professionnelles », qui sont réunies au sein de la CNAVPL. C’est le métier que vous exercez qui détermine la caisse à laquelle vous êtes affilié. On trouve par exemple : 

  • la Caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes (CARCDSF), 
  • la Caisse autonome de retraite des médecins français (CARMF), 
  • la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (CARPIMKO), 
  • la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des vétérinaires (CARPV). 

 

La profession d’avocat est à part : c’est la Caisse nationale des barreaux français (CNBF) qui gère la retraite de base comme la retraite complémentaire. 

 

Comment calculer le montant de votre retraite complémentaire ? 

Le calcul de la pension complémentaire est identique pour toutes les sections professionnelles :  

Montant de votre pension complémentaire = Nombre de points cumulés au cours de la carrière X Valeur annuelle du point. 

La valeur du point diffère en fonction des caisses de retraite complémentaire. 

 

Des solutions pour augmenter ses revenus  

Pour maintenir votre niveau de vie à la retraite, il est important de préparer dès à présent cette échéance. Différents dispositifs de retraite par capitalisation sont accessibles pour augmenter vos revenus et compléter vos pensions de retraite de base et complémentaire.  
 
N’hésitez pas à demander un entretien information retraite pour estimer votre future retraite et mettre en place des compléments de rémunération avec un Plan d’Epargne Retraite. 

 

Il est aussi tout à fait possible d’exercer une activité professionnelle tout en étant à la retraite. Ainsi, vous cumulerez votre revenu d’activité libérale et votre pension de retraite. 

Partager sur les réseaux sociaux