Retraite

Quelles conditions pour bénéficier d’une retraite progressive ?

Pour mieux vivre votre passage de la vie active à la retraite, vous pouvez choisir de bénéficier d’une retraite progressive. Nous vous expliquons les conditions pour y avoir accès et le calcul de votre retraite progressive.

Quelles conditions pour bénéficier d’une retraite progressive ?

Une transition en douceur avec la retraite progressive

Le passage à la retraite n’est pas toujours une étape facile à vivre. Pour vous permettre de mieux gérer la transition entre vie active et retraite, vous pouvez opter pour la retraite progressive. Ce dispositif d’aménagement de fin de carrière vous permet de percevoir une partie de votre retraite tout en exerçant une activité à temps partiel. 
 
La retraite progressive vous permet de percevoir une fraction de votre pension de retraite tout en exerçant une ou plusieurs activités à temps partiel. 
 
Pour bénéficier de la retraite progressive, vous devez remplir les conditions suivantes :
  • Avoir au moins 60 ans,
  • Justifier d’une durée d’assurance retraite d’au moins 150 trimestres, tous régimes de retraite obligatoires confondus,
  • Exercer une ou plusieurs activités à temps partiel. 

Lorsque vous demanderez la liquidation définitive de votre retraite, votre retraite sera recalculée en tenant compte :

  • Du montant calculé pour votre retraite progressive,
  • Des droits supplémentaires acquis durant votre période d’activité à temps partiel.

 

La retraite progressive pour les salariés

Si vous êtes salarié du régime général ou salarié agricole, le montant de votre retraite progressive versée par l’Assurance retraite du régime général de la Sécurité sociale dépend :

  • Des droits à pension que vous avez acquis au dernier jour du trimestre civil précédant votre date de départ en retraite progressive,
  • De la durée de votre ou de vos activité(s) à temps partiel qui doit être comprise entre 40 % et 80 % de la durée de travail à temps complet.
 
Votre retraite progressive est calculée selon la même formule que votre retraite définitive. Si vous n’avez pas encore assez de trimestres pour bénéficier d’une retraite à taux plein, votre retraite progressive fait l’objet d’une décote, dont le taux ne peut pas dépasser 25 %. 
 
Le montant de votre retraite progressive dépend de la durée de votre ou de vos activité(s) à temps partiel. Vous percevez seulement une fraction du montant de votre retraite progressive. 
 

La retraite progressive pour les indépendants

Si vous êtes artisan, commerçant ou industriel, le montant de votre retraite progressive est calculé en fonction de la diminution de vos revenus professionnels. Ce montant correspond à un pourcentage de la pension de retraite de base et de la pension de retraite complémentaire. Un bilan est réalisé chaque année au 1er juillet :

  • La Sécurité sociale pour les indépendants accorde un supplément de pension,
  • La somme versée en trop à l’assuré est déduit des échéances suivantes.
 

Une retraite progressive plus attractive

Le rapport Delevoye qui émet un certain nombre de préconisations dans le cadre de la réforme de notre système de retraite assouplit la retraite progressive pour rendre plus attractif le cumul entre une retraite et des revenus d’activité :

  • La retraite progressive est maintenue et ouverte à l’ensemble des assurés. Elle permet de réduire son activité et de compenser la perte de revenu par la liquidation d’une partie de sa retraite tout en continuant de travailler et de se constituer des droits à retraite,
  • Le cumul emploi-retraite rend possible la reprise d’une activité sans plafond ni limite après sa retraite au taux plein et l’obtention de nouveaux droits. 
Partager sur les réseaux sociaux