Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Quelles aides pour le maintien à domicile des personnes âgées ?

Face à la perte d’autonomie des personnes âgées, des solutions existent pour permettre le maintien à domicile. Mais adapter un logement ou faire appel à une aide à domicile peut coûter cher. Toutes les aides que vous pouvez solliciter.

Quelles aides pour le maintien à domicile des personnes âgées ?

Qu’appelle-t-on la perte d’autonomie ?

La perte d’autonomie, parfois appelée dépendance, se définit comme l’incapacité pour une personne d’effectuer certains actes de la vie courante.

 

Différents signes physiques et psychiques sont révélateurs d’une perte d’autonomie : troubles de l’équilibre, changements d’habitudes alimentaires, fatigue, sautes d’humeur, troubles de la mémoire…

 

Les aides financières pour aménager son logement

Pour rester chez soi en prenant de l’âge, il est utile d’envisager des travaux dans le logement. Adapter son appartement ou sa maison permet de conserver son autonomie, de prévenir les accidents et de se faciliter de nombreux actes de la vie quotidienne.

 

Vous pouvez être accompagné pour financer ces travaux grâce :

  • aux aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) dans le cadre de travaux d’amélioration si vous êtes propriétaire,
  • aux aides des caisses de retraite et des mutuelles santé avec l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) pour des petits travaux d’aménagement du logement pour mieux vivre sa convalescence et l’aide Bien Vieillir chez soi pour des travaux de confort ou de sécurité,
  • aux aides des collectivités territoriales : l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) à domicile pour des travaux d’aménagement du logement et du matériel adapté, la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) pour l’aménagement du logement,
  • au crédit d’impôt.

 

Les aides financières pour recevoir du soutien à domicile

Une personne âgée dépendante doit recevoir de l’aide pour certaines tâches, comme le ménage ou les repas.

 

Vous pouvez bénéficier :

  • de l’aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) de votre caisse de retraite,
  • de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile pour des prestations d’aide à domicile, de portage de repas…
  • d’aides à domicile, pour les non bénéficiaires de l’APA(ménage, entretien du linge, toilette, préparation des repas),
  • de l’aide à domicile momentanée de l’Agirc-Arrco,lors d’une difficulté passagère (handicap temporaire, maladie, absence de l’aidant habituel),
  • de déductions fiscales : un avantage fiscal égal à 50 % des dépenses de service d’aide et d’accompagnement à domicile[AR4]  ou de portage de repas.

 

Les aides financières pour bien vivre sa vie de senior

Pour bien vieillir, il est important de maintenir le lien social et d’avoir des loisirs. Les Départements, les caisses de retraite et les mutuelles proposent des aides extralégales pour des frais liés au transport ou aux activités/vacances.

 

Parmi les dispositifs proposés :

  • l’Agirc-Arrco a mis en place le programme Sortir+ : les personnes de plus de 80 ans qui vivent chez elles peuvent bénéficier d’un CESU (Chèque Emploi Service Universel) pour financer une prestation d’accompagnement ou de transport.
  • l’Agence Nationale Chèques Vacances (ANCV) pilote le programme Seniors en vacances : les seniors profitent de vacances à tarif préférentiel.

 

Les aides financières pour les retraités aux faibles ressources

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA), autrefois connue sous le nom de minimum vieillesse, est destinée aux personnes âgées de 65 ans et plus dont la retraite est insuffisante pour subvenir à leurs besoins élémentaires.

 

L’ASPA est versée sous conditions de ressources :

  • 10 838,40€ par an pour une personne seule,
  • 16 826,64€ par an pour un couple.

 

Le montant de l’ASPA peut atteindre :

  • 803,20€ par mois pour une personne seule,
  • 1 246,97€ par mois pour un couple.

 

Concernant l’Allocation aux Adultes handicapés (AAH) à la retraite :

  • le versement se poursuit en complément de l’ASPA si vous avez un taux d’incapacité d’au moins 80%,
  • l’ASPA remplace l’AAH si vous avez une incapacité de 50% à 79%.

 

Une personne âgée avec de faibles ressources peut avoir des difficultés à payer son loyer ou ses mensualités d’emprunt. Deux aides au logement sont alors disponibles : l’APL (Aide Personnalisée au Logement), et l’ALS (Allocation de Logement Sociale).

 

 

Partager sur les réseaux sociaux