Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Pourquoi souscrire une assurance vie pour son enfant ?

Pour de nombreux parents, il est judicieux d’épargner de l’argent pour leur enfant dès le plus jeune âge. Ce capital sera utile pour l’aider à poursuivre des études, ou à se lancer dans la vie. Découvrez pourquoi l’assurance vie est un produit idéal pour constituer une épargne à votre enfant.

Pourquoi souscrire une assurance vie pour son enfant ?

Constituer une épargne à votre enfant, dès son plus jeune âge 

À la naissance d'un enfant, il n’est pas rare que ses parents commencent à constituer un capital, qui lui reviendra à sa majorité, par exemple. Cette épargne lui sera utile pour financer son avenir, ses études, pour l’achat d’une voiture, ou encore un projet immobilier.  

 

Pour cela, l'assurance vie est un excellent produit d’épargne, qui offre des rendements bien plus intéressants qu’un livret. C’est une solution idéale pour constituer un capital sur le long terme, de façon progressive, grâce à un fonctionnement souple. Une assurance vie peut également servir à placer des sommes issues d’un héritage par exemple, et les faire fructifier. 

 

Une fonctionnement souple pour épargner sur le long terme 

L’assurance vie est appréciée pour sa souplesse. Vous pouvez alimenter le contrat d’assurance vie de votre enfant : 

  • en une fois, avec un versement unique
  • en plusieurs fois, avec des versements réguliers
  • ou avec des versements ponctuels (argent reçu aux anniversaires, fêtes de Noël, etc.). 

 

Il n’existe pas de plafond de versement en assurance vie. Toutefois, veillez à ce que les apports restent des « cadeaux non taxables » aux yeux de l’administration fiscale. Sinon, les versements pourraient être requalifiés en donations. 

 

Par ailleurs, l’assurance vie est particulièrement adaptée pour épargner sur le long terme. En effet, plus tôt le contrat est ouvert, plus vite il produira des intérêts. De plus, la fiscalité de l’assurance vie devient avantageuse après 8 ans d’épargne. 

 

Quel contrat d’assurance vie choisir pour son enfant ? 

Tous les contrats sont accessibles aux mineurs. Il n’est donc pas nécessaire de s’orienter vers un produit « enfant ».  

 

Pour choisir un contrat flexible et adapté à vos besoins, il existe quelques critères à prendre en compte :  

 

  • le montant minimal du versement initial, 
  • les éventuels frais d’entrée ou de versements, 
  • une éventuelle obligation de versements, 
  • le montant des frais de gestion et d’arbitrage, 
  • les modes de gestion disponibles, 
  • les supports d'investissement disponibles, 
  • les modalités de sortie. 

 

Souscrire une assurance vie pour son enfant : les formalités à connaitre 

Tout d’abord, un mineur non émancipé ne peut pas souscrire une assurance vie seul. Le contrat est souscrit par les représentants légaux de l’enfant. Et ce, même si les sommes qui seront versées sur le contrat ne proviennent pas d’eux. L’accord et la signature des deux parents, ou à défaut des représentants légaux, est donc nécessaire. 

 

Si l’enfant a plus de 12 ans, il est alors nécessaire d’obtenir son accord pour souscrire le contrat. 

 

Par ailleurs, l’enfant mineur ne peut pas rédiger de clause bénéficiaire. La clause bénéficiaire indique donc uniquement « les héritiers de l’assuré ». La clause pourra être modifiée une fois l’enfant majeur. 

 

Bon à savoir  : un enfant émancipé âgé de 16 ans ou plus est apte à souscrire un contrat d’assurance vie seul. 

 

Qu’est-ce que le pacte adjoint ? 

Un pacte adjoint est un document réalisé sous seing privé. Il sert à fixer un âge minimal pour le rachat des fonds ou les demandes d’avance sur un contrat d’assurance vie. Cela évite que l’enfant, à peine majeur, ne dilapide ses économies. Cependant, l’âge minimal établi par le pacte adjoint ne peut dépasser 25 ans. 

 

Partager sur les réseaux sociaux