Agences Agences
important FAQ
chat Contact
De quoi ai-je besoin pour téléconsulter ? DR

De quoi ai-je besoin pour téléconsulter ?

Patients comme médecins doivent être équipés pour assurer la qualité et la sécurité des soins par téléconsultation.

Du côté du patient 

Si la consultation ne requiert pas de procéder à des examens, le patient peut être simplement équipé de son smartphone et d’une connexion internet. Une connexion vidéo est rendue obligatoire par la réglementation sur la téléconsultation, en vigueur depuis août 2018.  

Si le patient ne possède aucun équipement (smartphone, tablette ou ordinateur) permettant une connexion vidéo, il peut être aidé à la téléconsultation par une infirmière.  

Dans le contexte de l’épidémie de coronavirus, le gouvernement a en outre autorisé la consultation par téléphone en avril 2020.   

Si la consultation requiert des examens, le patient peut être en présence d’une infirmière ou d’un pharmacien, équipés d’un moyen de connexion vidéo ainsi que de matériels connectés (stéthoscope connecté, appareil de mesure de la pression artérielle, …).  

Le patient peut aussi être dirigé vers une cabine de téléconsultation. Dans cet espace adapté qui comporte un écran et du matériel médical connecté, il peut mesurer ses constantes et un médecin peut interpréter les résultats. Ces cabines peuvent se trouver dans des maisons de santé, des pharmacies ou, bien plus récemment, sur une aire d’autoroute. 

 

Du côté du médecin 

Le médecin doit posséder un équipement lui garantissant une liaison vidéo de bonne qualité avec son patient. Il doit aussi disposer de locaux adaptés, permettant de téléconsulter dans un endroit calme et respectant la confidentialité des échanges, comme le rappelle la Haute autorité de santé.  

Le médecin doit être attentif à la sécurité des échanges. Il peut choisir un logiciel professionnel pour cela. L’Assurance-maladie précise en février 2019 que Skype, FaceTime ou WhatsApp peuvent aussi convenir pour mener la consultation mais ne sont pas assez sécurisés « pour les échanges de documents médicaux ».  

Partager sur les réseaux sociaux