Salarié

La pérennité du système de retraite français

Le départ à la retraite, pour moi, c’est dans longtemps. Mais le système de retraite existera-t-il encore quand j’aurai l’âge de partir en retraite ?

Retour sur les évolutions du système de retraite depuis quarante ans et comparaisons entre la France et l'étranger. Des informations sur des réformes qui ont toujours le même objectif : garantir la pérennité du système, afin que chacun puisse en bénéficier à son tour.

 

La solidarité au coeur du système de retraite français


Le système français de retraite par répartition existe depuis 1945 et tout est fait, depuis lors, pour le préserver. Placé au cœur de la Sécurité sociale, avec mode d’adhésion obligatoire, il repose sur le principe de solidarité entre générations : ce sont en effet les cotisations sociales versées notamment par les actifs, et par les entreprises qui servent à financer les pensions versées aux retraités.
 
Ce système dit de répartition a connu plusieurs modifications qui se sont succédées à partir de 1993 pour s’accélérer de 2010 à nos jours.
 

Une série de réformes


D’un côté, les retraités se sont faits de plus en plus nombreux dans la foulée du baby-boom alors que l’espérance de vie s’est allongée. De ce fait, le montant total des pensions versées n’a cessé d’augmenter.
De l’autre, le nombre d’actifs cotisants, de tout temps supérieur au nombre de retraités, n’a cessé de diminuer pour des questions démographiques. On compte ainsi, à ce jour, moins de deux actifs pour un retraité.
 
Sans compter qu’avec un chômage élevé, les cotisations encaissées sont moins élevées.
 
Plusieurs réformes ont donc été nécessaires pour rééquilibrer le rapport entre cotisants actifs et retraités. Elles ont, pour l’essentiel, été prises en 2003 et 2010. Toutes suivent un même objectif : mettre fin au déséquilibre financier sans remettre en cause le fonctionnement du système de retraite par répartition.
 
Les principales mesures ont concerné l’âge légal du départ à la retraite repoussé progressivement de 60 à 62 ans, l’allongement du nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein ou encore les taux de cotisation qui ont été revus à la hausse, aussi bien pour la part patronale que pour la part salariale.
 

Préserver le système de retraite

 

Enfin, la revalorisation des pensions est dorénavant exercée en fonction de la hausse des prix et non plus en fonction de celle des salaires. Jusqu’en 2013, les pensions de retraite étaient augmentées, chaque année, ce qui n’est plus forcément le cas actuellement.
 
Les différentes réformes conduites depuis 1993 arrivent à rééquilibrer les régimes et à réduire aujourd’hui les déficits. D’autres mesures pourront être prises à l’avenir, pour assurer la pérennité du système et le versement des rentes aux prochaines générations.
 
Tout un chacun peut, s’il le souhaite, choisir des solutions qui existent sur le marché de l’assurance en matière d’épargne retraite qui complètent le régime par répartition.

Réponse plus détaillée
Les autres réponses à ce sujet
Point de vue d'expert : quelles sont les évolutions des systèmes de retraite en France et à l'étranger
Partager sur les réseaux sociaux