Employeurs : <br/>les questions clés<br/>de la retraite

Employeurs :
les questions clés
de la retraite

Comment connaître son âge légal de départ ?
Combien de trimestres faut-il pour partir à la retraite à taux plein ?
Retrouvez les réponses aux questions les plus fréquentes
sur la retraite.

Qu’est-ce que l’âge légal de la retraite ?

C’est l’âge fixé par la loi à partir duquel un salarié est en droit de prendre sa retraite. Au fil des réformes, il a reculé de 60 à 62 ans en fonction de l’année de naissance. Aujourd’hui les salariés nés à partir de 1955 ne peuvent pas prendre leur retraite avant 62 ans.

 

Comment obtenir une retraite à taux plein ?

Il faut avoir atteint l’âge légal et justifier de la durée de cotisation nécessaire auprès d’un régime de base (voir tableau) ou avoir atteint l’âge du taux plein automatique (67 ans pour un âge légal de 62 ans), qui dépend lui aussi de la date de naissance du salarié.

 

Comment acquiert-on un trimestre ?

Pour valider un trimestre, il faut percevoir une rémunération au moins égale à 150 fois le montant du SMIC, soit en 2017, 1464 euros brut. Un salarié ne peut acquérir que 4 trimestres par année (appelés « trimestres cotisés »).

 

Comment se calcule la retraite complémentaire ?

Elle correspond au nombre total de points acquis tout au long de la carrière professionnelle multiplié par la valeur du point Agirc ou Arrco. Un système de bonus-malus entrera en vigueur en janvier 2019.

 

Qu’est-ce que la surcote du régime général ?

Lorsqu’un salarié continue de travailler alors qu’il a atteint l’âge légal du départ à la retraite et qu’il a acquis tous ses trimestres, il bénéficie d’une surcote de 1,25 % par trimestre supplémentaire cotisé sur sa pension de base (soit 5 % pour 4 trimestres / 1 an de plus).

 

Qu’est-ce que la décote ?

Lorsqu’un salarié décide de partir à la retraite à l’âge légal sans avoir le nombre de trimestres requis pour un taux plein, sa pension de base subit une décote. Le taux de décote est égal au nombre de trimestres manquants multiplié par le coefficient de minoration fixé en fonction de l’année de naissance. Une majoration de la retraite complémentaire s’appliquera aussi.

 

L’employeur peut-il mettre un salarié à la retraite ?

Si le salarié a atteint l’âge lui permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein automatique, vous pouvez lui proposer de partir à la retraite mais c’est à lui de décider. Ce n’est qu’à partir de 70 ans que les salariés peuvent être mis d’office à la retraite.

 

Qu’est-ce que l’indemnité de fin de carrière ?

Que ce soit en cas de départ volontaire à la retraite ou de mise à la retraite par l’employeur, le salarié a droit à une indemnité de fin de carrière calculée en fonction du salaire brut mensuel moyen des douze derniers mois et de l’ancienneté.

 

Peut-on anticiper le départ à la retraite de ses salariés ?

L’allongement de la durée de cotisations conduit les salariés à adopter des stratégies individuelles de départ à la retraite. Pour anticiper, autant que possible, les départs, l’employeur doit miser sur la communication et organiser des entretiens de carrière auprès des seniors.

Partager sur les réseaux sociaux
à lire aussi