Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Assurance vie : quel mode de gestion choisir ?

Vous souhaitez diversifier vos placements grâce à une assurance vie multisupports ? Sachez que vous pouvez arbitrer librement vos investissements ou confier la gestion de votre contrat à un expert. Nos conseils pour choisir le mode de gestion le plus adapté à votre profil et à vos objectifs.

Assurance vie : quel mode de gestion choisir ?

Contrat d'assurance vie multisupports et monosupport : quelle différence ? 

Lorsque vous souscrivez une assurance vie, vous pouvez opter pour différents types de contrats

 

  • Contrat monosupport : le capital est placé uniquement sur des fonds en euros. C’est une option sécurisée. 
  • Contrat multisupports : le capital est réparti dans des unités de compte (actions, obligations, parts de fonds…), investies dans des actifs plus ou moins performants.  

 

En répartissant vos placements sur différents fonds, vous pouvez améliorer le rendement de votre assurance vie mais le capital placé en unités de compte n’est pas garanti. En effet, il est soumis aux fluctuations des marchés. Il existe donc un risque de perte en capital. Mais le potentiel de rentabilité est souvent bien meilleur qu’avec un fonds en euros.  

 

Si vous n’êtes pas un expert ou un investisseur expérimenté, vous pouvez confier la gestion de votre assurance vie à un professionnel. Choisir un mode de gestion adapté vous permet d’investir sur les marchés et de faire fructifier votre épargne, tout en limitant les risques. 

 

Il existe plusieurs modes de gestion, en fonction de vos objectifs et du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. 

 

Tour d'horizon des différents types de gestion 

1. La gesti​on libre 

 

Le souscripteur gère son épargne et ses placements en totale autonomie. C’est le mode de gestion le plus souple, mais aussi le plus risqué. Il est donc recommandé aux investisseurs aguerris. Gérer son épargne seul demande du temps, ainsi qu’une bonne connaissance des marchés pour réagir rapidement aux fluctuations. 

 

2. La gestion sous mandat ou déléguée 

 

L’épargnant confie la gestion de son capital à un professionnel. L’option idéale pour ceux qui souhaitent dynamiser leur épargne, sans s’en préoccuper. Toutefois, ce mode de gestion comprend souvent des frais additionnels. De plus, il est important de bien définir vos objectifs et le niveau de risque consenti avec votre gestionnaire au préalable.  

 

3. La gestion pilotée ou automatisée 

 

Ici, il s’agit d’une gestion libre avec différentes options d’arbitrage automatique. L’épargnant est libre de choisir la répartition de ses actifs. Puis, des options d’arbitrage prédéfinies s’appliquent automatiquement, telles que : la sécurisation des plus-values, la dynamisation des plus-values, la répartition constante, l’investissement progressif, ou encore la limitation des pertes (ou stop loss). 

 

4. La gestion profilée 

 

Des experts s’occupent de gérer et arbitrer les investissements, après avoir défini le profil de l’épargnant au moment de la souscription. Il peut s’agir d’un profil prudent, équilibré, ou dynamique. Ce mode de gestion requiert peu de temps à l’épargnant. En général, il ne nécessite pas de frais supplémentaires. 

 

La gestion à horizon 

 

La gestion évolue selon la situation de l'assuré. C’est-à-dire que les placements sont choisis en fonction de l’âge et des objectifs du souscripteur. Ce type de gestion est conseillé pour gérer un contrat à long terme, en ajustant progressivement la répartition des actifs.  

 

Comment choisir entre les différents modes de gestion ?  

 

Ainsi, les différents modes de gestion existants s’adaptent au profil de chaque investisseur. C’est pourquoi il est important de définir son profil avec son assureur lors de l’ouverture du contrat. Le choix du mode de gestion se fera en fonction des objectifs de rendement, du niveau de risque consenti, de l’horizon d’investissement, etc. 

 

Par ailleurs, le choix entre gestion libre et pilotée dépend du niveau d’implication souhaité. 

 

 

Bon à savoir  : le choix du mode de gestion est libre et sans engagement définitif. Il est possible de changer de mode de gestion en cours de contrat. Il est également possible d’épargner sur plusieurs contrats différents et de choisir plusieurs modes de gestion. 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux