important FAQ
Agences Agences
chat Contact

Pension de retraite : les réponses à vos questions

Comment est calculée le montant de ma pension de retraite ? Quelle retraite pour ceux qui ont cotisé à plusieurs régimes ou travailler à l’étranger ? La pension de retraite se compose de deux pensions : la retraite de base et la retraite complémentaire. Ces régimes de retraites obligatoires fonctionnent par répartition mais n’obéissent pas aux mêmes modes de calcul.

Pension de retraite : les réponses à vos questions

J'ai besoin d'un titre de pension définitif, ou puis je l'obtenir et c'est quoi ? Une notification de retraite c'est la même chose ?

Vous souhaitez des précisions concernant le document « titre de pension définitif ».

Appelé aussi « Notification de retraite », elle vous est communiquée une fois que l’étude de votre dossier de retraite est terminée.
C’est un document officiel qui justifie de votre statut de retraité.
Chaque organisme de retraite qui vous verse une pension vous fournit cette notification.

Généralement elle indique :

  • Le point de départ de votre retraite ;
  • Les éléments retenus pour le calcul de votre pension ;
  • Le montant mensuel ;
  • Les voies de recours.

Je vous recommande de garder l’original et de présenter des photocopies pour justifier de votre statut, tout au long de votre retraite.

Aussi, même si vous devez être en possession de ce document, je vous invite à contacter en priorité la Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la Santé au Travail) pour leur demander un duplicata. Mais également les autres organismes de retraite qui vous versent une retraite.

 

Recours en cas de retard de notification de retraite

Je suis à la retraite depuis le 1er mai 2017, j'ai tout fait comme il m'était demandé. dossier complet déposé de plus de 4 mois, mon dossier est toujours en cours de vérification et je n'ai pas eu le paiement du 9 juin 2017 comme il m'avait été indiqué par téléphone par un conseiller retraite donc je suis perdue et inquiète, je ne comprends pas.
quelqu'un pourrait-il m'aider ?

Retraitée depuis le 1er mai 2017, vous n’avez reçu ni votre notification de retraite de base, ni votre premier paiement.

Je comprends tout à fait votre inquiétude, et ne peux que vous encourager à reprendre contact avec leurs services.

S’il s’agit du régime Cnav, vous pouvez les relancer depuis le site www.lassuranceretraite.fr, par téléphone au 3960 ou encore rencontrer un conseiller de votre agence locale.

Si vous n’avez aucune réponse, sachez que les réclamations peuvent faire l’objet d’un recours amiable gratuit auprès de la commission de recours amiable (CRA) de la caisse de retraite.

 

Explication sur le suivi en ligne demande retraite

Je dépends de carsat sud est, j'ai fait ma demande de retraite pour pénibilité il y a 6 mois pour un départ de retraite au 01 janvier 2016, dossier complet sans soucis, le suivi en ligne m'indique ceci (Votre demande de retraite est en cours de vérification par un conseiller depuis le 25/11/2015) la réponse délai estimé était entre le 17 et le 22 decembre, et je n'ai toujours pas de réponse, j'ai transmis un message à mon conseiller le 29 décembre en lui demandant les raisons du retard, mais à ce jour toujours aucune réponse de sa part, je trouve irrespectueux de ne pas répondre, sachant que soi disant les conseillers doivent répondre dans les 3 jours ouvrés ! Enfin bref ma question est la suivante, que veux dire exactement ((Votre demande de retraite est en cours de vérification par un conseiller), qu'est-ce que cela signifie ?

Retraitée depuis le 1er janvier 2016, vous n’avez pas de nouvelle de votre dossier déposé il y a 6 mois à la CARSAT.

Je ne peux malheureusement pas répondre avec précision à votre question, car le délai de traitement est variable d’un dossier à l’autre.
 
En effet, il est lié à la carrière, à la situation personnelle et professionnelle.

D’autre part certaines agences peuvent être engorgées par le nombre important de départ en retraite…. 
Autant d’éléments qui peuvent faire varier le délai de traitement. 

Pour autant, en consultant le suivi de votre dossier sur l’espace personnalisé du site www.lassuranceretraite.fr vous avez pu constater que dossier est bien en cours d’étude.

Il est donc pris en charge par un conseiller et devrait être finalisé dans les meilleurs délais.

Si votre conseiller de la Carsat n’a pas encore répondu à votre demande, il ne devrait pas tarder à le faire. En effet les conseillers retraite de la Carsat doivent vous apporter une réponse dans les 3 jours ouvrés. Cependant, il est possible, comme pour le traitement des dossiers, que le traitement soit engorgé.

Dans ce cas, nous vous invitons à patienter quelques jours de plus.

 

Est-il obligatoire de prendre ses congés payés avant le départ à la retraite et si on ne les prend pas, y-a-t'il un décalage dans le paiement de la retraite ?

Vous souhaitez liquider vos congés payés avant la date d’effet de votre retraite.

Le salarié qui prend l’initiative de rompre son contrat de travail pour faire liquider ses droits à pension de vieillesse peut bénéficier de l’indemnité compensatrice de congés payés correspondant aux congés payés acquis à la date de rupture s’ils n’ont pas été pris. 

L’usage veut que le salarié solde ses congés avant la date « officielle » de départ en retraite. 

Toutefois, le code du travail prévoit que l’employeur fixe les dates et l’ordre des congés. 

Dans ce cas, il peut refuser que le salarié solde ses congés avant son départ en retraite.

Cependant, je vous rassure cela ne décalera en aucun cas la date de votre départ en retraite.

 

Mon médecin m'a parlé d'une éventuelle reprise dans le cadre d'un temps partiel thérapeutique, cela peut il avoir une incidence sur le montant de ma retraite ?

Vous êtes actuellement en arrêt de travail pour maladie et comptez reprendre votre activité à temps partiel thérapeutique.

Sachez tout d’abord que pendant votre mi-temps thérapeutique, vous percevrez une partie de votre salaire liée à votre activité à temps partiel et des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale.

Vous continuerez donc à acquérir des droits à la retraite sur la base de votre salaire soumis aux cotisations sociales dans les mêmes conditions que pour un travail à temps plein.

En revanche, vos indemnités journalières ne seront pas prises en compte.

Rappelons que pour valider un trimestre pour la retraite en 2019, il vous faut justifier d’une rémunération au moins égale à 150 fois le Smic horaire, soit 1504.50 euros. 

Pour valider donc 4 trimestres maximum sur une année, votre rémunération en 2019 doit être au moins égale à 6018 euros (1504.50 euros *4).

Dans le cas où votre salaire ne permettrait pas de valider ces 4 trimestres, des trimestres pourront tout de même être validés au titre de votre arrêt de travail.

En effet, une période de 60 jours indemnisés (consécutif ou non) peut permettre la validation d’un trimestre, dans la limite toujours de 4 trimestres sur une année.

Cependant, ces trimestres dits « assimilés » comptent pour déterminer votre durée d’assurance ( nombre de trimestres requis pour une retraite à taux plein à compter de 62 ans) mais pas pour le calcul de votre revenu annuel moyen.

Le revenu annuel moyen est déterminé par la moyenne de vos 25 meilleures années de salaires annuels bruts soumis à cotisations.

Les indemnités journalières perçues ne rentrent donc pas dans ce calcul.

Cependant, vous avez la possibilité, avec l’accord de votre employeur, de cotiser sur une base temps plein lorsque vous travaillez à temps partiel. 

Ce dispositif de surcotisation vous permettrait ainsi de maintenir un même niveau de droit puisque le salaire pris en compte sera celui que vous auriez perçu si vous aviez travaillé à temps plein.

Enfin, sachez que dans le cadre de la retraite complémentaire Agirc-Arrco, vous continuerez à acquérir des droits à la retraite sur votre salaire et sur votre période d’arrêt de travail. 

Vous ne serez donc pas pénalisée par votre mi-temps thérapeutique.

 

Demande de retraite differentielle CPPOSS

Je suis retraitée du regime general depuis le 01/03/2019
En tant que salariée d'un regime de Sécurité Sociale du 08/01/1981 au 28/02/2009, j'ai cotisé jusqu'au 31/12/1993 au CPPOSS, au titre de la retraite complémentaire.
Depuis février 2019, je tente désespérément d'obtenir le règlement de "la retraite différentielle" ou pour le moins un retour au courrier et mails que j'ai adressés à plusieurs reprises mais sans résultat.MALAKOFF MEDERIC me précise que depuis novembre 2018, c'est l'organisme PREVERE
46 rue de la Boetie 75008 PARIS qui gère désormais les demandes. or quand j 'ai contacté cet organisme la semaine dernière, ils sont incapables de me renseigner, on me redirige même vers l plateforme téléphonique de la CPAM où j 'ai travaillé !
j'ai également contacté l'ARCCO qui me redirige vers AG2R, qui là me revoit sur MALAKOFF MEDERIC.
Donc toujours aucune solution apportée à ma demande
Peux t-on m'aider à solutionner ce dossier ?

Vous avez cotisé à la CPPOSS et souhaitez faire valoir vos droits à la retraite.

Après vérification, cette pension différentielle n'est effectivement plus gérée en interne chez Malakoff Médéric depuis novembre 2018.

Pour obtenir la liquidation de votre rente différentielle, merci de contacter directement PREVERE du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h. Différents points de contact sont à votre disposition :

E-mail : RetraiteSuppMM@prevere.fr

Site internet sécurisé : https://retraite.prevere-datacenter

Téléphone : 01 48 01 92 17

Adresse : 46 rue la Boétie - 75008 Paris

 

J'ai travaillé en suisse

J'ai travaillé en Suisse de septembre 1978 à décembre 1979 à Genève dans le cadre privé et à Morge de février 1982 à février 1983 toujours dans un cadre privé comme salarié.
J'ai cotisé à l'AVS qui est une caisse de retraite obligatoire. Pensez-vous qu'il y ai des accords entre la Suisse et la France pour que mes droits soient reconnus par la France : nombre de trimestre et nombre de points ?
Dois-je faire des démarches dés maintenant ou à l'âge de 59 ans, comme on me l'a suggéré au téléphone par vos services ?

En tant que travailleur frontalier, en Suisse, vous serez automatiquement assujetti à l’Assurance vieillesse et survivants : AVS.

Vous aurez droit à une rente de vieillesse dès lors que vous aurez atteint l’âge ordinaire de la retraite fixé à 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes et à condition que vous comptiez au moins une année entière de cotisations.

Votre rente dépendra  des années de cotisations prises en compte et du revenu annuel moyen 

Depuis l’entrée en vigueur des accords bilatéraux, le principe du guichet unique vaut pour toutes vos demandes de retraite. 
Vous devrez vous adresser à la CARSAT de votre lieu de résidence pour effectuer vos demandes de pension de retraite tant française que suisse, vous pourrez effectuer ces démarches 6 mois avant la date prévue de votre retraite.

Vos périodes validées en France et dans les pays de la zone des règlements européens seront  totalisées pour calculer une retraite globale théorique.
Le montant de cette retraite globale théorique sera  réduit en proportion de vos seules périodes d’assurance auprès du régime de retraite Français.
En cas d’ouverture de droits ou de demandes différés dans les différents pays où vous avez des droits à pension, vos droits seront réexaminés en fonction de votre situation et de la législation en vigueur à la date de chaque nouvelle liquidation.
Le montant de la retraite que vous percevrez des organismes de retraite français pourra s’en trouver modifié.

 

Trimestres travaillés en Belgique et actualisation de mon relevé

J'ai travaillé en tant que détaché d'un société française en Belgique pendant 12 ans entre 2000 et 2012. Sur mon relevé de carrière de ma CNAV, 7 années sont manquantes entre 2005 et 2012 correspondants aux cotisations sur les caisses belges obligatoires. La CNAV m'a confirmé par tel que ces années cotisées en Belgique sont bien comptabilisés en France pour le calcul du taux et cela sera fait au moment du départ en retraire. Par contre, je n'ai pas eu de réponse comment les faire inscrire sur mon relevé dès maitenant. J'aurais besoin de cela car toutes les simulations, et l'application d'accord d'entreprise utilise le rélevé comme référence et il n'est pas complet...

Vous souhaitez faire reporter votre période d’activité en Belgique sur votre relevé de carrière Sécurité sociale.

Aussi, sachez que toute période d’emploi effectuée dans un pays membre de l’Espace Economique Européen, comme la Belgique, peut être prise en compte dans le calcul de la durée totale d’assurance en France et déterminer ainsi la date de départ en retraite à taux plein. 

Vous nous signalez que vos 7 années effectuées en Belgique ne figurent pas sur votre relevé de carrière Sécurité sociale. 

Je tiens à vous rassurer, c’est tout à fait normal.

En effet, il s’agit d’une période d’activité accomplie à l’étranger et de manière générale, elle ne figure jamais sur un relevé de carrière. Celle- ci sera prise en compte qu’au moment de la liquidation de votre retraite. 

D’ailleurs, d’après vos dires, le Régime de base vous a confirmé que cette période cotisée en Belgique sera bien comptabilisée en France pour le calcul de votre retraite.

Toutefois, vous pouvez demander la mise à jour de votre carrière de manière anticipée.

Pour cela, je vous invite à contacter votre caisse de retraite via le site www.lassuranceretraite.fr ou par téléphone au 09 71 10 39 60.

Concernant votre activité en Belgique, vous pouvez contacter le Service Fédéral des Pensions (SFP) via le site www.onprvp.fgov.be

Cet organisme pourra ainsi communiquer au Régime de retraite de base français le nombre de trimestres acquis au titre de votre activité en Belgique.

Enfin, je vous précise que vous avez la possibilité de consulter, via votre Espace personnel à partir du site de l’Assurance retraite, un relevé de carrière Sécurité sociale détaillé sur lequel peuvent apparaître certains trimestres sous la mention « autres régimes ».

 

Comment dois je procéder pour régulariser les années qui n'apparaissent pas sur mon relevé de carrière de retraite complémentaire AG2R- AGIRC ARRCO ?

Vous nous demandez comment régulariser les périodes ne figurant pas sur votre relevé AGIRC-ARRCO.

Si vous partez en retraite courant de cette année, la régularisation de ces périodes manquantes se fera lors de l’étude de votre dossier de demande de retraite complémentaire.

En effet, parmi les documents qui vous seront adressés à l’issue de votre demande (à faire 4 mois avant la date d’effet choisie), il vous sera demandé de compléter un document nommé « Périodes de carrière à compléter ».

Sur cet imprimé, les périodes non répertoriées en AGIRC-ARRCO  vous seront listées. Il vous appartiendra alors de décrire votre situation pour chacune de ces périodes et de joindre le ou les justificatifs correspondants.

En revanche, si vous ne partez pas cette année, je vous invite à vous rapprocher de votre caisse d’interlocution (organisme auprès duquel vous et votre employeur cotisez) afin de lui signaler les anomalies que vous avez constaté.

Si vous ne connaissez pas les coordonnées de votre caisse de retraite complémentaire, je vous conseille de télécharger un relevé de carrière sur le site www.agirc-arrco.fr . Les coordonnées de votre caisse apparaitront sur le document.

 

Le délai n’est pas respecté pourquoi ?

Vérification de mon dossier Délai estimé : 16 jours à 19 jours Le délai n’est pas respecté pourquoi ? demande de retraite est en cours de vérification par un conseiller depuis le 04/05/2017.

Vous vous interrogez sur le dépassement du  délai initialement prévu pour la  vérification de votre dossier. S’agit-il de votre dossier retraite de base (régime CNAV) ou de votre dossier retraite complémentaire (AGIRC-ARRCO) ?

Dans un cas comme dans l’autre, les raisons peuvent  être variables en fonction du dossier et du régime concerné.

Peut-être que  la caisse à laquelle a été transmis votre dossier n’a pas encore pu prendre en charge votre dossier et/ou qu’il manque des pièces ou informations  bloquantes pour la poursuite de l’étude de votre dossier  (par exemple notification de pension, moyen de paiement…)

Pour le savoir, je vous conseille d’entrer en contact avec le service concerné : 

  • pour la CNAV, composez le 3960 ;
  • pour le régime AGIRC-ARRCO, contactez le CICAS (Centre d’Information Conseil et Accueil des Salariés) au 0820 200 189. 

 

Les délais de traitement de la Retraite Complémentaire sont plus du double de ceux de la CARSAT.

Je suis en retraite depuis le 01/06/2019. J'avais l'AAH jusqu'à cette date, je suis en EHPAD.
Mon état de santé est très mauvais, en détérioration rapide. La Carsat ne me verse que 751€ par mois. Les prix des EHPAD sont chers. J’ai besoin d’un paiement provisoire AG2R rapidement.

Les délais de traitement…
Les délais de traitement de la Retraite Complémentaire sont plus du double de ceux de la CARSAT. Anormal.
- Les 2 dossiers retraites ont été déposés le 17/12/2018 :
- La CARSAT a instruit le dossier et l’a mis en paiement le 07/05/2019, pour le 01/06/2019. Retraite pour inaptitude.
= moins de 5 mois de traitement et aucun problème.
- Le CICAS a terminé le 02/05/2019 et l’a transmis à AG2R le 02/05/2019 = 4,5 mois de traitement.
- AG2R réceptionne le dossier CICAS le 02/05/2019, il est en traitement chez vous depuis cette date.
Ce qui nous fait pour AG2R : 1 mois du 02/05/2019 (réception CICAS) au 01/06/2019 (date retraite).
+ 2 mois d’attente à partir du 01/06/2019 (date retraite) pour un versement provisoire.
+ 4 mois depuis cette dernière date, pour un paiement définitif. = 7 mois de traitement AG2R.
- Total traitement Retraite Complémentaire : 4,5 mois CICAS + 7 mois AG2R = 11,5 mois en tout, quasiment 1 an.
Plus du double du traitement de la CARSAT. AHURISSANT. Pour des gens malades, certains gravement.
- Quelque chose dysfonctionne en ce qui concerne la Retraite Complémentaire. Le système est à revoir.

Il est inconcevable qu’il ne faille qu’un seul organisme, la CARSAT pour traiter et payer l’Assurance Retraite Principale, ce qu’elle fait sans aucun problème et rapidement. Alors qu’il en faut 2 successifs pour traiter la Retraite Complémentaire, ce qui nous amène à des traitements de près d’un an + du double de celui de la seule CARSAT. Insoutenable pour des gens âgés, malades, certains gravement.

Vous êtes retraité depuis le 1er juin 2019 et déplorez des délais longs concernant l’étude de votre dossier de retraite complémentaire.

Je vous informe que le délai de traitement est variable d’un dossier à l’autre.

En effet, il est lié à la carrière, à la situation personnelle et professionnelle. D’autre part, notre groupe fait face à un important volume de demandes de retraite. Autant d’éléments qui peuvent faire varier le délai de traitement. 

D’autre part, votre caisse de retraite complémentaire s’engage à faire le premier versement dans le mois qui suit la date d’effet. En conséquence et sous réserve que votre dossier soit complet, un premier virement devrait intervenir sous peu.

Cela étant, je comprends votre mécontentement et votre frustration, d’autant que vous avez respecté les délais pour effectuer les démarches.

Par ailleurs, vous faites part de difficultés financières liées au non versement de votre pension de retraite. Aussi, lorsque vous êtes confronté à des situations difficiles vous pouvez, sous certaines conditions, obtenir une aide exceptionnelle. Pour cela, je vous invite à prendre contact avec le service action sociale d’AG2R LA MONDIALE. Votre demande fera l’objet d’un examen pour une possible aide financière.

 

Pension d'invalidité et travail à temps partiel

Peut-on m'obliger à partir à la retraite à 62 ans ? J'ai été au chômage et n'ai plus de droit même RSA , aussi j'ai trouvé un travail à temps partiel 15 h par semaine en CDI et souhaite continuer à travailler , étant Handicapé , je ne recevrai plus l'AAH mais ma pension d'invalidité me sera toujours versée ou pas ? j'ai fais ma demande de retraite et souhaite l'annuler celà est-il possible ?
Si oui aurais-je droit de cumuler mon salaire avec ma pension d'invalidité ? Puis-je faire ma demande de retraite plus tard (64/65 ans) ?

Vous percevez actuellement l’AAH en tant qu’assuré handicapé, et vous souhaitez savoir si vous êtes soumis à l’obligation d’un départ à la retraite dès l’âge légal de 62 ans.

Aussi, rappelons que le versement de l’AAH prend fin à partir de l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans pour votre année de naissance (1957). 

Vous basculez donc de manière automatique dans le régime de retraite au titre de l’inaptitude au travail. 

De ce fait, si votre départ à la retraite est prévu le 1er septembre 2019, l’AAH devrait cesser d’être versée à compter de cette date. 

Attention, cette règle s'applique si vous justifiez d'un taux d'incapacité compris entre 50 et 79%. 

En effet, si votre taux d'incapacité est égal ou supérieur à 80%, une allocation différentielle peut vous être versée si votre pension de retraite n'excède pas 860 euros (montant AAH au 1er novembre 2018).

Par ailleurs, vous indiquez percevoir également une pension d’invalidité. Celle- ci cesse en principe d’être versée dès légal de 62 ans et votre retraite pour inaptitude prend effet à partir de là.

Toutefois, si vous reprenez une activité professionnelle à temps partiel, votre pension d’invalidité peut être maintenue dans une certaine limite.

Il vous est donc permis de travailler et de continuer à percevoir votre pension d’invalidité jusqu’à l’âge ou seront réunies les conditions d’obtention d’une retraite à taux plein (166 trimestres pour votre génération 1957), ou, à défaut, l’âge d’obtention automatique du taux plein ( soit 67 ans pour votre génération).

Ne connaissant pas réellement votre situation ( assuré handicapé, invalidité, activité à temps partiel), je vous invite à vous rapprocher de votre caisse de Sécurité sociale afin de faire préciser vos droits vis- à- vis de votre statut de travailleur handicapé, bénéficiaire de l’AAH et d’une pension d’invalidité.

 

 

Cumul retraite pour invalidité fonction publique et emploi privé

Suite à l'épuisement de mes droits à congé longue maladie, mon employeur (fonction publique d'Etat) a engagé la procédure pour me mettre en retraite pour invalidité, alors que je n'ai que 49 ans. La pension estimée étant très faible, environ 800 €, je compte retravailler dans le secteur privé: en ai-je le droit? Quelles sont les règles de cumul? Quid avec la réforme de l'Etat qui se prépare avec un régime de retraite unique ?

Vous souhaitez savoir s’il est possible de cumuler votre pension d’invalidité avec le revenu d’une activité salariée.

Aucune disposition législative ou réglementaire n'interdit au fonctionnaire retraité de cumuler cette pension pour invalidité avec une rémunération à temps complet, à temps partiel servie par un employeur du secteur privé. 

Vous pouvez retrouver cette information sur le site officiel de l’adminisatration française :
https://www.service-public.fr/parti...

Je vous conseille de vous le faire confirmer par votre régime Service des Retraites de l’Etat au 02 40 08 87 65, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30.

 

 

Faire modifier la date de liquidation

Ayant été salarié multi emploi et ensuite libéral exclusif j'ai déposé ma demande de retraite aux trois caisses concernées pour formule cumul emploi retraite à compter du 01/07/2018 sauf que je me suis trompé et inscrit 01/10/2017 sur le dossier carsat et ircantec. N'ayant à ce jour reçu aucune pension de retraite (mon dossier est seulemnt en cours), ai-je la possibilité de faire corriger ces dates et tout concorder pour 01/07/2018 ?

Vous nous faites part du fait que  vous n’avez pas renseigné la bonne date de départ en retraite lors de la constitution de vos dossiers de retraite.

En effet, vous souhaitez partir à compter du 1er juillet 2018 et non pas au 1er octobre 2017.

Afin de faire modifier la date d’effet de vos droits, il est important de prendre contact avec la Carsat et l’Ircantec par téléphone ou par courrier.

Enfin, vous nous indiquez que vous avez l’intention d’effectuer un cumul emploi retraite.

A ce titre, je vous précise qu’il conviendra d’avertir ces mêmes organismes de votre reprise d’activité professionnelle.

 

Délais pour le versement d'un capital unique IRCANTEC

J'ai pris ma retraite au titre de l'inaptitude à l'âge de 62 ans en Avril 2019 (pension d'invalidité remplacée automatiquement par la pension de retraite personnelle à l'âge de la retraite).

J'ai déjà reçu les Notifications pour la retraite de base de l'Assurance Retraite, ainsi que pour la retraite complémentaire AGIRC ARRCO, avec un premier versement de la retraite complémentaire AGIRC ARRCO début avril.

Au niveau retraite complémentaire, j'ai 113 points supplémentaires avec IRCANTEC (agents non titulaires de l'état et collectivités locales) en plus de la complémentaire AGIRC ARRCO.

C'est le CICAS qui a réceptionné et pris également en charge dans un premier temps mon dossier IRCANTEC à la date du 6/12 /2018 et m'a adressé un dossier à compléter que j'ai renvoyé le 17/12 /2018 et complété avec une dernière pièces justificative renvoyée en janvier 2019 (attestation employeur I 1010).

Mon dossier a finalement été transféré à l'IRCANTEC d'Angers par le CICAS d'Esvres qui m'a adressé un courrier le 22/03/2019 pour m' informer du transfert du dossier à l'IRCANTEC d'Angers.

Je viens de contacter l'IRCANTEC par courriel le 3/04/2019 sur mon compte personnel en ligne pour connaître la date prévue pour le versement du capital unique (puisque je n'ai que 113 points) et l'IRCANTEC vient de me répondre que mon dossier sera traité d'ici la fin août 2019 (!)......

Pourquoi un délai aussi long pour le règlement du dossier avec IRCANTEC (5 mois après le départ à la retraite) alors que le montant de cette somme a déjà été calculé et que mon dossier est complet depuis le mois de janvier dernier avec très peu d'éléments au dossier à prendre en compte puisque je n'ai cotisé que quelques mois pour IRCANTEC ?

Que faire pour demander la prise en compte dans un meilleur délai de mon dossier et le versement du capital unique (certes minime mais non négligeable par rapport à la modeste pension de retraite que je vais toucher ? (minimum contributif).

Vous êtes en retraite depuis le 1er avril 2019 et avez constitué vos dossiers de retraite.

Vous avez eu un retour de la part du régime Ircantec vous informant que votre dossier sera payé d’ici la fin du mois d’août et souhaitez des informations à ce sujet.

Je comprends votre inquiétude puisque ces délais sont anormalement longs.

Pour rappel pour nos internautes, il est recommandé d’engager les démarches de demande de retraite quatre à six avant le départ à la retraite. 

Au vu des informations que vous communiquez, vous avez respecté ce délai puisque vous avez commencé les démarches au début du mois de décembre 2018.

Il est à noter que les caisses de retraite enregistrent de nombreuses demandes de retraite et sont parfois amenées à prioriser les dossiers de retraite selon le degré financier et le risque de rupture de ressources lors du passage à la retraite.

Cela étant et compte tenu des délais anormaux qui vous ont été communiqués, je vous conseille vivement de contacter le régime Ircantec, par téléphone au 02 41 05 25 25 ou via leur site internet www.ircantec.retraites.fr.

En effet, un conseiller sera à même de vous renseigner et vous pourrez lui faire part des difficultés engendrées par le versement tardif de votre retraite Ircantec.

 

Je suis toujours en attente de la notification de CNAV depuis 6 mois

J'ai déposer mon dossier de retraite par internet le 1er Octobre 2017 soit six mois avant ma date de depart ( 63 ans et 166 trimestres) nous sommes le 28 mars 2018 et pas la moindre notification CNAV en vue, pire la personne qui traite mon dossier vient de m'envoyer un questionnaire lacunaire identique a celui qu'elle ma adressé un mois et demi plutôt est auquel j'ai répondu en joignant tout les justificatif le tout par lettre recommandée avec AR, elle me dit dans sa lettre de relance que si elle n'a pas de réponse dans deux semaines elle procédera au rejet de ma demande de retraite, j'ai bien sure téléphoné a la cnav qui après recherche ont trouvé ma réponse , mais mes craintes sont si grande que je suis allé a la poste renvoyer par lettre recomandée les copies du premier envoi avec une copie du retour de l'accusé de reception de leur service capture qui a reçu mon courrier le 23 février dernier.

Mes complémentaires AGIRC et ARRCO considère que mon dossier est complet et attendent la notification de la cnav pour ordonner le payement en temps utile.

Vous êtes dans l’attente de la mise en paiement de votre dossier de retraite.

Je comprends votre frustration et suis sincèrement désolée de ne pouvoir répondre à votre attente, mais le site preparonsmaretraite.fr est un site communautaire. A ce titre-là, il est dédié au partage de conseils entre futurs retraités, professionnels confirmés et jeunes retraités désireux de partager leur vécu. En conséquence, il n’a pas vocation à suivre l’avancement des dossiers personnels.

Cependant, je vous informe que le régime Agirc-Arrco a tout le mois de la date d’effet de votre retraite (1er avril 2018) pour mettre en paiement votre dossier. A condition, d’avoir effectivement reçu la notification de pension vieillesse du régime de base.
Etant donné votre date de départ, la Sécurité sociale mettra en paiement votre dossier à terme échu donc fin avril. Ce qui laisse encore un délai d’un mois pour qu’ils étudient les pièces justificatives que vous avez envoyées.
C’est pourquoi je vous invite à les contacter régulièrement, pour connaître l’état d’avancement de votre demande.

 

Attestation carrière longue en attente

je viens demander un peu d'aide pour ma mère, 60 ans depuis septembre 2017. Ayant commencé à travailler avant 20 ans, elle a pu faire une demande de retraite anticipée mais a dû attendre janvier 2018 pour avoir le nombre de trimestres cotisés suffisants. Il ne lui en manquait effectivement qu'un seul...

Sur les recommandations d'une conseillère de la Carsat, nous avons envoyé son dossier dès qu'elle a eu sa fiche de paye de janvier.. Et depuis aucune réponse, cela va faire 6 mois qu'on attend!

J'entends bien que cela peut prendre du temps, qu'elle n'est pas le seul dossier mais ma maman censée partir en retraite à 60,5 ans arrive à quelques mois de ces 61 ans et n'en peut plus !

Que pouvons-nous faire ? Y a-t-il un recours ?
Nous avons essayé de prendre un rdv avec la carsat de notre région, mais pas moyen de les joindre...
Car si je comprends bien, une fois qu'elle reçoit l'attestation, il faut ensuite faire sa demande de retraite et celles pour les complémentaires.. Cela risque de prendre encore de nombreux mois non ?!

Votre mère est éligible au départ en retraite anticipée au titre des « carrières longues » à compter de ses 60 ans, et vous êtes toujours en attente d’une réponse de la part de la CARSAT.

Aussi, rappelons qu’un délai moyen de 4 à 6 mois est nécessaire pour obtenir une attestation carrière longue vous confirmant vos droits ouverts au dispositif carrière longue.

Mais ces délais peuvent être beaucoup plus longs en fonction des régions et de la complexité de la carrière.

D’après ce que vous dites, votre mère aura bientôt atteint ses 61 ans et s’impatiente de plus en plus, ne constatant aucun retour à ce jour.

Je comprends très bien cette situation qui devient très pénible à force de patience.

D’autant que vous avez attendu la fin du mois de janvier 2018 pour justifier du dernier trimestre manquant, ce qui a eu pour effet de retarder encore plus vos démarches.

Malheureusement, aucun recours n’est envisageable.

C’est pourquoi, je vous encourage à contacter la CARSAT régulièrement pour le suivi de ce dossier et peut- être faire accélérer le processus. 

Toutefois, je tiens à vous rassurer, lorsque la date d’un départ en retraite approche ou est déjà passée, la CARSAT joint normalement à l’attestation carrière longue, un dossier de retraite personnelle.

Vous pourrez ainsi le compléter et le renvoyer dans les plus brefs délais.

Sachez également que si la date d’ouverture des droits à la retraite anticipée est retenue comme point de départ de sa retraite, votre mère pourra percevoir sa pension vieillesse avec effet rétroactif.

Enfin, si vous n’avez pas encore formulé une demande de retraite complémentaire au titre des régimes Agirc et Arrco, je vous conseille vivement de contacter dès à présent le CICAS (Centre d’information, conseil et accueil des salariés) au 0820 200 189. 

En effet, il n’est pas nécessaire d’attendre la réception de l’attestation carrière longue pour initier une demande de retraite complémentaire.

Vous pourrez demander à recevoir un dossier par courrier ou à rencontrer un conseiller dans une agence pour le compléter sur place.

Un service « Demander ma retraite en ligne » est également à votre disposition sur le site internet www.agirc-arrco.fr.

 

Modifier la date du départ en retraite

Suite à un entretien téléphonique du 17/09/2018 avec une personne du service retraite je vous signale un erreur sur la date du début de ma retraite qui est le 01/10/2018 au lieu du 01/11/2018

Je vous invite à contacter avec notre Service Client au 09 74 50 2001.

 

Attestation de rémunération

Je viens de recevoir un courrier me disant de faire remplir à mes employeurs une attestation de rémunération pour l'année 2013. Or mes employeurs n'ont jamais vu ce type de demande et me savent même pas remplir ce document. Pouvez vous m'aider ?

Vous souhaitez avoir des informations sur l'attestation de rémunération. Cette attestation est à compléter par votre employeur, il suffit juste d'indiquer votre salaires de l'année 2013.

Celle-ci a été mise en place pour facilité l'enregistrement de vos salaires.

À défaut, vous pouvez faire parvenir l'intégralité des bulletins de salaire à votre caisse de retraite.

 

Question sur la mise a jour du relevé de carriere

Ayant 55 ans, j'ai demandé via le site de la cnav, une régularisation de mon relevé de carrière début 2018... le site me dit délai de traitement jusqu'a 6 mois pour prendre en compte ma demande... on est fin novembre je pose la question via le site...

On me répond votre régularisation va se faire au moment de ma demande de retraite , aucune régularisation avant... j'ai fait le le 3960 et même réponse par l'operatrice...

Donc le service offert par la CNAV est un mensonge... je peux pas me projeter car je suis en carriere longue, j'ai mes 5 trimestres a vingt ans mais les trimestres manquants pour faire 168 trimestres font partie de ma demande de régularisation....

Vous avez demandé une régularisation de vos trimestres manquants auprès de l’Assurance retraite mais il vous a été répondu que votre demande ne serait traitée qu’au moment de la constitution de votre dossier de retraite.

Or, vous êtes éligible à un départ en retraite anticipé au titre de la carrière longue et ne pouvez pas vous projeter sans cette régularisation.

Je comprends votre frustration et votre mécontentement, d’autant que vous avez suivi les instructions présentes sur le site internet de l’Assurance retraite. 

En outre, votre demande de projection de retraite étant légitime, je vous propose de nous contacter au 0974 50 2001 afin de solliciter un entretien information retraite.

Il s’agit d’un rendez-vous téléphonique, entièrement gratuit et réalisé par un expert retraite qui aura pour but d’évaluer votre future retraite que ce soit pour la partie retraite de base et complémentaire.

Pour cet entretien, je vous invite à vous munir des bulletins de salaires dont vous disposez concernant les années pour lesquelles vous avez demandé une mise à jour de carrière auprès de la Carsat.

En effet, l’expert retraite pourra ainsi vérifier si ces périodes sont validables et aura également la possibilité de les intégrer dans la simulation de vos droits à la retraite.

Ainsi, vous aurez la confirmation de votre éligibilité à la carrière longue et le montant de vos futures retraites.

 

Annulation de demande de retraite

J'ai demandé m retraite pour le 1er novembre dans 2 régimes: privé et public (dans lequel je suis actuellement). Or la cnav ne m'a pas encore fait parvenir le montant de ma retraite et je crains d'avoir un montant très bas. J'aimerais savoir si je peux encore demander l'annulation de ma retraite à une semaine ?

Vous souhaitez annuler votre demande de retraite. 

Je vous confirme qu'il est bien possible d'annuler votre dossier et cela même à une semaine de la date prévue.

Je vous invite à contacter la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse) au 3960 afin de voir avec eux  la procédure à suivre.
Concernant la retraite complémentaire, il faut envoyer un courrier précisant votre demande d'annulation auprès de l'institution gère votre dossier de retraite.

 

Rappels pensions de réversion, recalcul du RSA juste ?

Pourriez-vous m'expliquer de quelle façon le RSA est recalculé suite à des rappels de pensions de réversion s'il vous plait? Ils devraient nous envoyer des lettres nous expliquant tout cela avec un récapitulatif de toutes les sommes franchement. Par exemple si je perçois 800€ de pension de réversion de la CARSAT... La CAF me reprend exactement le même montant par la suite ?

De plus j'ai reçu un courrier de la CARSAT qui m'informait que mon rappel de base était plus élevé mais on m'a enlevé une partie car "j'avais déjà perçu ce montant auprès d'un autre organisme". Donc ce montant a déjà été remboursé? Pourquoi est ce que j'ai encore une dette envers la CAF et pas de RSA ce mois ci? Est ce que quelqu'un pourrait par mp, si je vous donne tous les montants de mes prestations, vérifier pour moi si tout est correct s'il vous plait ? Car je suis totalement perdue.


Le montant du RSA (Revenu de solidarité active) est calculé en prenant en compte :

  • un montant forfaitaire qui varie selon la composition du foyer et le nombre d’enfants à charge.
  • les ressources prises en compte du foyer.

La formule est la suivante : montant forfaitaire – ressources prises en compte du foyer.

Par exemple, le montant forfaitaire pour une personne seule sans enfant est de 536,78€.

Le montant des ressources retenu correspond à la moyenne mensuelle des ressources perçues au cours des 3 mois précédant votre demande.

Pour obtenir des informations complémentaires concernant les modalités de calcul du RSA, je vous invite à contacter la CAF.

 

Accident du travail avant la retraite

Je suis né en août 1960 et suis salarié du privé. Je remplis les conditions pour un départ à 60 ans, soit en septembre 2020, mais j'aurai tous mes trimestres dès avril 2019 (en cotisant jusque là "normalement"). Suite à un accident du travail, je suis en arrêt depuis le 20 juin 2018 (interrompu par une semaine de reprise du 27 au 31 août). Je dois reprendre le 4 octobre, mais je suis convoqué par la CPAM pour envisager sans doute le passage en maladie professionnelle (problèmes de dos). Je voudrais savoir quelle serait l'incidence de ce nouveau "statut" sur la suite de ma carrière. Un arrêt de travail prolongé ne risque-t-il pas de retarder mon départ en retraite ? Que se passe-t-il si je passe en "longue maladie" ?

Vous êtes éligible au départ en retraite anticipée au titre des « carrières longues » à compter du 1er septembre 2020.

Mais vous êtes actuellement en arrêt de travail et n’êtes pas sûr de pouvoir reprendre votre activité jusqu’à votre départ en retraite.

Tout d'abord, pour prétendre à un départ en retraite anticipée à compter de 60 ans, vous devez remplir certaines conditions :

  • avoir acquis 5 trimestres avant la fin de l’année civile de vos 20 ans (4 trimestres si vous êtes née au cours du 4ème trimestre) ;
  • avoir obtenu une durée d’assurance cotisée équivalente à celle requise pour le taux plein, à compter de vos 60 ans, soit pour vous 167 trimestres (génération 1960).

Rappelons que dans le dispositif des « carrières longues » sont pris en compte tous les trimestres cotisés, c’est- à- dire ceux ayant donné lieu à un versement de cotisations à un régime de retraite obligatoire.

Autrement dit, seules les périodes dont les salaires ont été reportés sur votre relevé de carrière sont retenus.

Toutefois, certaines périodes peuvent être retenues comme trimestres réputés cotisés :

  • périodes de service national, dans la limite de 4 trimestres ;
  • périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres ;
  • périodes de maladie et accidents du travail, dans la limite de 4 trimestres ;
  • toutes les périodes indemnisées au titre de l’assurance maternité ;
  • périodes de perception d’une pension d’invalidité, dans la limite de 2 trimestres.

Vous nous précisez que votre arrêt de travail a débuté le 20 juin 2018.

Nous pouvons d’ores et déjà considérer que l’année 2018 sera prise en compte.

En effet, pour valider un trimestre en 2018, il faut avoir perçu une rémunération au moins égale à 1482 euros brut, soit 5928 euros du 1er janvier au 31 décembre 2018 pour 4 trimestres, et ce quelle que soit votre durée d’activité.

Ensuite, vous nous indiquez également que vous serez à taux plein à la fin de l’année 2019, avec 167 trimestres.

Si votre arrêt maladie se poursuit en 2019, nous pouvons considérer que cette année sera comptabilisée au titre d’une période réputée cotisée, comme mentionné plus haut.

Enfin, seule la période du 1er janvier au 31 août 2020 pourrait avoir un impact sur votre départ en retraite prévu à vos 60 ans. Elle pourrait décaler votre date de départ anticipée d’un an, soit à 61 ans.

Sauf si la Sécurité sociale considère que vous ne pouvez plus reprendre une activité. Dans ce cas, votre départ à la retraite serait donc possible à partir de 62 ans, soit à l’âge légal.

Néanmoins, sachez que dans le cadre d’une maladie professionnelle, il est possible de bénéficier d’une retraite au titre de la pénibilité dès 60 ans. 

Ne connaissant pas le détail de votre carrière, je vous invite à contacter votre régime de base au 39 60 ou 09 71 10 39 60 ou encore via le site internet www.lassuranceretraite.fr

 

Delai d'attente d'attestation de carrière longue

Née en 1957, et totalisant 167 trimestres mi 2016 dont 5 avant 18 ans, puis 169 fin 2016, j'ai fait une 1ère demande d'attestation carrière longue début juillet 2016; fin juillet j'ai reçu un courrier de la CNAV m'indiquant que je pourrais prendre ma retraite en juin 2017 si je justifiais bien de 169 trimestres fin 2016, mon interlocutrice m'invitant à la recontacter en janvier 2017, ce que j'ai fait. A noter que sur les 169 trimestres il y en a 165 qui correspondent à des années travaillées et cotisées, et 4 qui correspondent à une période de chômage (1981), période durant laquelle j'ai suivi une formation et reçu des indemnités des Assédics. Je suis par ailleurs et de nouveau au chômage indemnisé et le serai jusqu'au 31/05/2017; à ce jour je n'ai toujours pas reçu cette attestation et mon dossier CNAV indique un délai de réponse pouvant aller jusqu'à mi-mai 2017... pourrais-je prendre ma retraite au 1er juin 2017 aurais-je suffisamment de temps pour faire ma demande formelle de retraite retraite? Parallèlement j'ai fait une demande de retraite auprès des caisses complémentaires agirc arrco mais je crains de ne pas avoir de retour de la CNAV dans les délais attendus; par ailleurs je dois faire une recherche active d'emploi pour maintenir mes allocations de chômage... j'ai expliqué ma situation difficile et posé des questions à la CNAV mais je n'obtiens aucune réponse de leur part; je suis très inquiète... qu'en pensez-vous?

Vous souhaitez faire valoir vos droits à la retraite au titre des carrières longues mais les délais de réponse de la CNAV vous inquiètent.

En effet, les délais d'établissement des attestations carrières longues peuvent être assez importants en fonction des régions. Ce document est malheureusement indispensable à l'ouverture de votre dossier auprès du régime de base. Votre retraite complémentaire Agirc-Arrco ne pourra pas non plus mettre en paiement votre pension sans ce document.

Le délai moyen pour obtenir ce document est de 3 mois mais il peut aller jusqu'à 6 mois, ce qui peut être en effet problématique lorsque la date de départ approche.

Vous avez tout de même eu raison d'ouvrir votre dossier Agirc-Arrco, les délais de traitement pouvant être longs.

Dès que vous aurez l'attestation carrière longue, il vous faudra engager votre demande de retraite auprès de votre retraite de base. La date d'effet retenue dans un premier temps est le 1er jour du mois qui suit la demande. 
Ainsi, si vous recevez votre document en mai et que vous faites votre demande immédiatement, la date d'effet de votre retraite sera bien juin 2017. 

Ce qui reste à déterminer c'est le temps de traitement de la demande de retraite en elle-même (2-3 mois) qui peut tarder et repousser la mise en paiement.  Néanmoins, le versement de la retraite sera à effet rétroactif. 

Ainsi, dans le pire des cas, il faut vous préparer à ne pas percevoir vos pensions le mois de la date d'effet de votre retraite mais patienter pour recevoir votre premier versement.

Seule votre retraite de base peut vous indiquer leur délai actuel de traitement.

 

Report de la date de retraite

Je suis au chômage jusqu'à 01/12/2018
je viens de déposer mon dossier et le signer pour demande de retraite carrière longue à la carsat ,agirc et arrcos.
J'ai valider à la date de mon anniversaire.( Né le 28/06/1957) départ retraite le 01/07/2017.
Je voudrais reporter la date de départ retraite au 01/12/2017.
Est il encore possible de reporter cette date , si oui quelles démarches faut-il faire ?

Votre demande de retraite est en cours dans les différents organismes dans lesquels vous avez cotisés et vous souhaitez reporter la date d’effet.

Il est peut être possible de le faire mais vous devez contacter au plus vite, dans un premier temps,  la CARSAT afin de leur demander de modifier la date de départ.

Ensuite, vous pourrez contacter votre caisse ARRCO et AGIRC afin de les informer de cette nouvelle date d’effet.

 

Prise en compte des trimestres à l' étranger.

Etant bi-national (franco-algérien) né en 1952,j'aimerais savoir de manière officielle,parce que beaucoup de versions différentes donc incertaines, si mes 72 trimestres (de 1975 à 1993) travaillés en Algérie pour une société algérienne et cotisés pour une caisse de retraite algérienne, sont pris en considération pour ma retraite en France après 23 ans d'activités et de cotisation en France. Merci d'apporter une réponse basée sur des textes de loi.

Votre demande de retraite est en cours dans les différents organismes dans lesquels vous avez cotisés et vous souhaitez reporter la date d’effet.

Il est peut être possible de le faire mais vous devez contacter au plus vite, dans un premier temps,  la CARSAT afin de leur demander de modifier la date de départ.

Ensuite, vous pourrez contacter votre caisse ARRCO et AGIRC afin de les informer de cette nouvelle date d’effet.

 

 

Rupture conventionnelle à 59 ans et départ carrière longue avec 4 trimestres de chômage

Je suis né en février 1962, ayant acquis 5 trimestres avant mes 20 ans je peux prétendre à un départ anticipé pour carrière longue au 01 juillet 2022 avec 168 trimestres.
Je bénéficierai au 31/12/2020 de 162 trimestres. J’ai connu deux courtes période de chômage de 3 mois chacune, l’une en 1982 et la seconde en 1984. Sur ces deux années les salaires versés par l’employeur ont permis de cotiser chaque année 4 trimestres. Sur le récapitulatif de carrière, les deux périodes de chômage ne semblent donc pas avoir été comptabilisés dans les trimestres retenus.
Une rupture conventionnelle pourrait être effective en février/mars 2021, et les salaires brut versés sur cette période, seraient de l’ordre de 6500 € /9500 €.

D’après ce qui m’a été expliqué, il semblerait que ces montants de salaire permettraient de valider 4 trimestres pour l’année 2021. Ce qui porterait le nombre de trimestres à 166 à fin 2021.
Est-ce toujours d’actualité ?

Si tel était le cas et que je rencontre une difficulté à retrouver un job pour terminer ma carrière, est ce que la période de chômage qui s’ensuit de mars 2021 à juillet 2022, permettrait de valider les trimestres manquant à savoir 2 trimestres, pour prétendre à un départ anticipé pour carrière longue ?

Vous souhaitez savoir si malgré une rupture conventionnelle dans le premier trimestre 2021, cela n’impactera pas un départ pour carrière longue au 1er juillet 2022.

Tout d’abord, vous remplissez la condition des 5 trimestres validés avant la fin de l’année de vos 20 ans.
Ensuite en 2021, si vous percevez des salaires entre 6500€ et 9500 € brut, vous cotiserez vos 4 trimestres.
De ce fait vous aurez cotisé 166 trimestres. Il vous en manquera 2 pour atteindre la durée d’assurance nécessaire pour partir en retraite carrière longue.

Il faut savoir que chaque période de chômage de 50 jours indemnisée ou non, consécutive ou non, vous permet d’obtenir 1 trimestre validé.
Etant donné qu’à l’heure actuelle vous n’avez aucun autre trimestre de chômage inclus dans la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier du dispositif carrière longue, les 2 trimestres que vous obtiendrez grâce à ce chômage seront inclus.

Donc effectivement vous pourriez remplir les conditions d’un départ anticipé pour carrière longue, malgre la rupture conventionnelle aux mois de février/mars 2021.

Malgré tout, je vous conseille de demander un Entretien information retraite qui vous confirmera ce que je viens de vous dire. 

C’est un rendez-vous téléphonique avec un expert qui vous permettra d’obtenir des simulations avec un montant.

Vous pourrez également poser toutes les questions que vous avez concernant votre situation. 

Pour cela, je vous invite à vous rendre ici afin de fixer le rendez-vous.

 

Les attestations ASSEDIC des années 80

Je reconstitue, pour ma retraite complémentaire, des périodes non validées.
Pour la retraite complémentaire, il faut: les attestations annuelles d'assedic, hors sur les attestations des années 1980,à 1982, ne figure pas le montant journalier d'indemnisation ARE. J'ai appelé, et on m'a répondu que sur les attestations, il y'avait le montant journalier, et c'est cela qui est important, sur les nouvelles oui, mais pas sur les anciennes, je ne vois que le montant et le nombre de jours indemnisés.
Pour certaines périodes, j'ai les bordereaux d'indemnisation, mais pas l'attestation annuelle.
Pouvez vous me dire, ce que la retraite complémentaire peut prendre en compte, est ce qu'il y'a une tolérance. enfin comment cela se passe-t'il ?

Vous souhaitez la mise à jour de votre chômage entre 1980 et 1982.

Afin de justifier toute période de chômage avant 1996, la règlementation Agirc-Arrco demande :
- les attestations Assedic avec les dates de début et de fin d’indemnisation et le type d’allocation ;
- ou la notification de décision des Assedic avec le type d’indemnisation et l’intégralité des avis de paiements.

Le salaire journalier de référence (SJR) n’est donc pas obligatoire pour calculer une période de chômage avant 1996. 
En revanche, il l'est pour calculer toute période à compter du 1er janvier 1996. C’est pourquoi il est demandé de fournir les attestations annuelles des Assedic ou de Pôle Emploi à partir de cette date.

 

Attestation de perception d'indemnités journalières

je suis retraitée depuis le 1 juillet. L'agirc me demande des attestations de perception d'indemnités journalières de mes deux grossesses (en 1986 et 1989) et d'un arrêt de travail ( 1998)de trois mois pour maladie. Le problème est que je n'ai plus aucun document de la SS ni feuille d'impôts pour ces périodes. Qu'est que je peux faire ?

Vous vous interrogez sur le suivi de votre dossier de retraite en cours d’instruction. 

Le site préparonsmaretraite est un site communautaire qui permet aux actifs, futurs retraités et retraités d'échanger sur la retraite et sur d'autres domaines, de partager leurs expériences et de poser des questions d'ordre général aux experts à disposition sur les forums. En conséquence, il n’a pas vocation à suivre l’avancement des dossiers personnels. 

Aussi, je vous invite à prendre contact directement avec notre Service client au 09 74 50 2001

En ce qui concerne votre demande, des points de retraite complémentaire pour des périodes d'incapacité de travail peuvent être effectivement attribués, sans contrepartie de cotisations, sous réserve de remplir toutes les conditions requises.

Pour justifier de vos périodes de maternité, il vous est demandé de fournir les attestations annuelles de versement d'indemnités journalières de la Sécurité sociale.

Toutefois, vous indiquez que vous n’êtes plus en possession de ces documents.

A titre dérogatoire, si les pièces justificatives réglementaires ne peuvent pas être produites, la validation des périodes de maternité est possible si :

  • Votre relevé de l'Assurance retraite mentionne les trimestres acquis pour la maternité; 
  • et si vous pouvez transmettre les bulletins de salaire portant les dates exactes d'arrêt de travail ainsi qu’une copie du livret de famille.

Par ailleurs, vous évoquez également un arrêt maladie que vous avez eu en 1998. Cette période ne peut être étudiée que si elle est d’une durée supérieure à 60 jours consécutifs. 

Si vous n'êtes pas en possession des indemnités journalières de la Sécurité sociale, il se peut que votre employeur ait maintenu votre salaire pendant la durée de l'incapacité de travail et perçu directement les indemnités journalières vous concernant (il s'agit alors d'une subrogation).

Dans une telle situation, il est possible d'adresser, en plus du relevé de carrière du régime de base, vos bulletins de salaires, votre certificat de travail, une attestation de votre employeur ou encore des éventuels bulletins d’hospitalisation, à condition que ces documents mentionnent les dates exactes de vos arrêts de travail.

La caisse de retraite complémentaire étudiera alors les justificatifs que vous lui adresserez et vérifiera également que des trimestres pour incapacité de travail sont inscrits à votre compte par le régime de base pour les périodes concernées. 

A défaut de tels justificatifs, aucun droit ne pourra vous être attribué.

 

Comment je fais pour avoir une attestation de déclaration en vue d'une dispense du prélèvement de la cotisation d'assurance maladie, de la CSG, de la CRDS, et de la CSA ?

Vous souhaitez un duplicata de l’attestation de déclaration en vue d’une dispense du prélèvement des cotisations sociales.

En effet, ce document est envoyé dans le dossier de demande de retraite complémentaire.

Aucun duplicata ne peut être édité.

En revanche, vous pouvez faire parvenir à la caisse de retraite complémentaire en charge de votre dossier vos deux derniers avis d'imposition. Ce qui justifiera de votre situation fiscale.

 

Je me pose la question de savoir si après 25 ans dans la grande distribution,au rayon poisson, fromage et caissière, je peux demander ma retraite au titre d'ouvrière mere de trois enfants.

Vous souhaitez savoir si vous pouvez partir à la retraite en tant que mère ouvrière.

Aussi, vous avez été ouvrière et vous avez eu des enfants.Certains dispositifs peuvent vous avantager, surtout si vous avez commencé à travailler très jeune.

Votre retraite peut être calculée à taux plein dès l’âge légal de départ (62 ans si vous êtes née en 1955 et après) à trois conditions:

  • avoir élevé au moins trois enfants: la condition est remplie si vous avez élevé chacun d’eux au moins neuf ans avant leur seizième anniversaire; 
  • avoir exercé un travail manuel ouvrier, à temps plein, au moins cinq ans au cours des quinze ans avant la demande de retraite: pour savoir si le métier exercé entre dans cette catégorie, reportez-vous à la classification des emplois de votre convention collective. Votre poste doit relever de la catégorie "ouvrier"; 
  • réunir 120 trimestres cotisés (trente ans) grâce à une activité salariée relevant du régime général, de la Mutualité sociale agricole ou d’un régime spécial (fonctionnaire...). Dans le décompte de ces 120 trimestres, ne sont pas retenus les 8 trimestres auxquels vous donne droit chacun de vos enfants, ni les trimestres correspondant à des périodes de chômage, de maladie.

Afin d'obtenir une réponse personnelle, je vous invite à contacter le régime de base du lundi au vendredi, de 8h à 17h (service 0,06 €/min + prix appel). Pour appeler de l'étranger, d'une box ou d'un mobile, composez le 09 71 10 39 60.

 

Dossier retraite qui n'avance pas

Je suis a la retraite depuis le 01/04/2017 mon dossier de retraite a été reçu par la CARSAT 4 mois avant et depuis quand je vais sur lassuranceretraite mon dossier reste bloqué sur accusé de réception il n'es donc pas enregistré et n'a meme pas encore été regardé...
J'ai envoyé un message a un conseiller le 1er mai qui sont censé apporté une réponse dans les 3 jours sauf que je n'ai eu aucune réponse depuis.
j'ai donc envoyé un nouveau message ce matin pour les relancer
Je n'arrive a avoir personne au téléphone
Et je ne vais pas me déplacer au siege social pour rien.

Donc si je n'ai aucune réponse de leur part existe t'il d'autres solution ?

Retraité depuis le 1er avril, vous n'avez pas de nouvelles de votre dossier de retraite de base auprès de la Carsat, alors que vous l'avez déposé dans les délais.

Je comprends tout à fait votre inquiétude, et ne peux que vous encourager dans vos démarches. Vous pouvez effectivement les relancer depuis le site lassuranceretraite.fr, par téléphone (39 60) ou encore peut-être rencontrer un conseiller de votre agence locale....

Si vous n’avez aucune réponse, sachez que les réclamations peuvent faire l’objet d’un recours amiable gratuit auprès de la commission de recours amiable (CRA) de la caisse de retraite. Pour retrouver leurs coordonnées : https://www.lassuranceretraite.fr

Au sujet de la retraite complémentaire, rassurez-vous, il arrive parfois que l’institution en charge de vos paiements puisse, même sans avoir la notification de la Carsat, procéder à des versements sur calcul provisoire (dans la mesure où elles ont la preuve nécessaire que les conditions pour un taux plein sont  bel et bien réunies).

 

Je voudrais savoir ce qu'il faut faire pour la rubrique déclaration en vue d'une dispense du prélèvement de la cotisation d'assurance maladie, de la CSG, de la CRDSET et de la CSAL.

Dans le cadre de la constitution de votre dossier de retraite, vous vous interrogez sur le document intitulé « déclaration en vue d’une dispense du prélèvement des cotisations sociales ».

En application des dispositions législatives et réglementaires, les caisses de retraite complémentaire sont tenues d’opérer plusieurs retenues sur les allocations payées aux retraités .

Votre pension peut être exonérée, totalement ou partiellement, des prélèvements sociaux à la charge du retraité : contribution sociale généralisée (CSG), contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) et contribution additionnelle de solidarité sur l’autonomie (CASA), selon certaines conditions.
 
Cette exonération totale ou partielle se fait en fonction de votre revenu fiscal de référence pour l’année N-2 et du nombre parts mentionnées sur votre avis fiscal.
 
À cette fin, vous devez indiquer dans quelle situation vous vous trouvez en cochant la case correspondante.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples précisions, je vous invite à joindre un conseiller du
Cicas (Centre d’accueil de conseil et d’accueil des salariés) au 0820 200 189.
Cet organisme est en charge de la constitution des dossiers de retraite Agirc-Arrco.

 

ASPA et APL

Handicapé de 61 ans, je peux liquider ma retraite pour mars 2020
Je n'ai pas assez de trimestres, donc on me proposera l'ASPA ( ex retraite minimum)
Question non résolue à l'heure actuelle ( ping pong administratif en cours ! ), l'aspa ouvre t-il les mêmes droits à l'APL ( Allocation Pour le Logement ), que ma situation de personne handicapée percevant actuellement l'AAH. Y perdrais je quelque chose, sachant qu'au niveau ressource, ça n'a pas bouger depuis plus de 4 ans

NB ni la CAF, ni la caisse de retraite, ni la page FB "préparons ma retraite, n'ont pu me répondre clairement

Vous souhaitez obtenir des informations sur l’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées).

Aussi, rappelons à tous nos internautes que l’ASPA est une allocation mensuelle destinée à assurer un revenu minimum aux retraités ayant de faibles ressources, et vient compléter les revenus personnels dans une certaine limite.

Son montant est déterminé en fonction des ressources du foyer, donc de la situation familiale (seul ou en couple).

Pour en bénéficier, il faut remplir certaines conditions :

  • Être retraité (droits directs ou de réversion) ;
  • Avoir liquidé toutes ses pensions de retraites base et complémentaires auprès de tous les régimes en France et à l’étranger ;
  • Être âgé de 65 ans ou au moins l’âge légal si vous êtes reconnu inapte au travail ou atteint d’une incapacité permanente d’au moins 50% ;
  • Percevoir un revenu ne dépassant pas le plafond (868.20 euros brut par mois pour une personne seule, 1347.88 euros pour un couple au 1er janvier 2019) ;
  • Résider en France métropolitaine, en Guadeloupe, en Martinique, Guyane, à la Réunion, à Saint Martin, Saint Barthélémy, plus de 6 mois (ou 180 jours) au cours de l'année civile de versement de l'allocation.

Si vous souhaitez constituer votre demande et joindre les documents justificatifs nécessaires, il convient de télécharger le dossier ASPA.

Ainsi, vous y trouverez la liste des pièces à fournir.

Afin d'obtenir plus d’informations sur vos démarches pour l’ASPA, je vous invite à vous rapprocher de l'Assurance retraite au 3960 ou 09 71 10 39 60 ou via le site internet : www.lassuranceretraite.fr.
 

Partager sur les réseaux sociaux