Retraite

Comment est calculé un trimestre pour la retraite ?

Le trimestre est un élément central de notre système de retraite. Nous vous expliquons comment valider, compter, racheter des trimestres de retraite pour savoir à quel âge et avec quel montant de pension vous pourrez prendre votre retraite.

Comment est calculé un trimestre pour la retraite ?

Trimestres de retraite : de quoi parle-t-on ?

Notre système de retraite repose sur un régime de base et un régime complémentaire.

 

  • Dans le régime de retraite de base, vos cotisations se transforment en trimestres de retraite. Au moment de votre départ en retraite, votre durée d’assurance sera prise en compte pour le calcul de votre retraite.

 

  • Dans le régime de retraite complémentaire, vos cotisations se transforment en points retraite. Au moment de prendre votre retraite, tous vos points sont additionnés et le total de vos points est multiplié par la valeur du point à la date de votre départ.

 

Heures travaillées et trimestres de retraite

La validation d’un trimestre de retraite ne dépend pas du nombre d’heures que vous avez travaillé, mais des revenus que vous avez perçus sur une période donnée. Plus votre rémunération est élevée, plus vous validez rapidement vos trimestres. Il est toutefois impossible de valider plus de 4 trimestres par an.

 

Valider un trimestre de retraite

Pour valider un trimestre de retraite, il faut percevoir dans l’année un salaire soumis à cotisations représentant 150 fois le montant du Smic horaire brut. Ce montant évolue donc chaque année en fonction de la revalorisation du Smic. 
 
Les trimestres que vous validez grâce aux revenus perçus sont comptabilisés comme étant des trimestres cotisés.
 

Compter vos trimestres pour la retraite

Le trimestre est l’unité de base de calcul dans la durée d’assurance des régimes de retraite de base des salariés du secteur privé, des salariés agricoles, des artisans et des commerçants. Pour bénéficier d’une retraite de base à taux plein, vous devez avoir validé un nombre de trimestres compris entre 160 et 172 selon votre année de naissance. 
 
Pour déterminer votre durée d’assurance, les périodes retenues sont :
Les périodes de cotisations obligatoires ou volontaires,
Les périodes assimilées à des périodes d’assurance comme la maladie et la maternité,
Les périodes validées par présomption,
 
Des trimestres complémentaires, comme les trimestres pour enfants, peuvent s'ajouter à votre durée d’assurance.
 

Chômage et trimestres de retraite

Les périodes de chômage indemnisé peuvent être assimilées à des trimestres d’assurance retraite au régime général de la Sécurité sociale dans la limite de 4 trimestres par an. Chaque période comportant 50 jours de chômage est assimilée à un trimestre d’assurance. 

 
Si vous avez cessé d’être indemnisé, la première période de chômage non indemnisé, qu’elle soit continue ou non, est prise en compte dans la limite d’un an et demi, soit 6 trimestres. Chaque période ultérieure de chômage non indemnisé qui suit directement une période de chômage indemnisé est prise en compte dans la limite d’un an. 
 
Cette limite est portée à 5 ans si vous remplissez certaines conditions.
 

Demander votre relevé de carrière

Le relevé de carrière récapitule votre carrière professionnelle en vous donnant une vision globale des droits acquis. À ce titre, il permet de définir votre date de départ à la retraite et de calculer votre retraite définitive. Ce document présente, pour chaque année :

 
Le nombre de trimestres acquis,
Les revenus d’activité qui ont donné lieu à cotisation vieillesse,
La nature des périodes,
Les trimestres acquis au sein d’autres régimes de retraite de base.
 
Le relevé de carrière est un document individuel et confidentiel. Vous pouvez l’obtenir en faisant une demande en ligne sur le site de l’Assurance retraite. 
 

La fin des trimestres avec la réforme Delevoye portant sur la retraite ?

Le projet de réforme des retraites préconise la mise en place d’un système universel en points dans lequel 1 € cotisé permettrait d’acquérir le même nombre de points, quel que soit le statut professionnel et le moment où il a été cotisé. 

 

Partager sur les réseaux sociaux