Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Frais de maternité : quels remboursements  ?

Les frais de maternité sont nombreux tout au long de la grossesse. La prise en charge à 100 % de la Sécurité sociale n’est pas synonyme du remboursement intégral de vos dépenses. Pour couvrir les dépassements d’honoraires et les prestations de confort, pensez à souscrire une complémentaire maternité.

Frais de maternité : quels remboursements  ?

Quelle prise en charge par l’Assurance maladie avant l’accouchement ? 

L’Assurance maladie prend en charge un certain nombre d’actes et d’examens de la femme enceinte dès la déclaration de grossesse. Si vous respectez le parcours de soins coordonné et consultez des professionnels de santé conventionné secteur 1, vous serez remboursée à 100 % du tarif de base de la Sécurité sociale pour : 

  • vos 7 examens médicaux obligatoires réalisés par le médecin traitant, le gynécologue ou la sage-femme, 
  • vos 8 séances de préparation à l’accouchement,  
  • votre examen bucco-dentaire entre votre 4e mois de grossesse et jusqu’au 12e jour après votre accouchement,  
  • une amniocentèse et un caryotype fœtal si vous êtes considérée comme présentant un risque particulier.  

 

Les 3 échographies programmées au rythme d’une par trimestre sont également remboursées à hauteur de :  

  • 70 % jusqu’à la fin du 5e mois de grossesse, 
  • 100 % à partir du premier jour du 6e mois de grossesse. 

 

A compter du 1er jour de votre 6e mois de grossesse et jusqu’au 12e jour après la date de votre accouchementl’ensemble de vos frais médicaux remboursables (consultations, médicaments, frais d’analyse et d’hospitalisation...), en lien ou pas avec votre grossesse, sont pris en charge à 100 % au titre de l’assurance maternité. 

 

Comment serez-vous remboursée de votre accouchement et des soins post-naissance ? 

Lors de votre accouchement, l’Assurance maladie prend en charge 100 % du tarif de base : 

  • des honoraires d’accouchement
  • de la péridurale
  • des frais de séjour à l’hôpital ou en clinique conventionnée dans la limite de 12 jours,  
  • des frais de transport jusqu’à l’établissement, en ambulance ou autre, sur prescription médicale. 

 

Après la naissance de votre enfant, l’Assurance maladie rembourse : 

  • l’examen médical obligatoire à réaliser dans les 8 semaines suivant l’accouchement, 
  • des séances de rééducation abdominale et périnéo-sphinctérienne sur prescription médicale. 

 

Pourquoi souscrire une mutuelle santé spécifique à la maternité  ? 

Si vous êtes enceinte, vous bénéficiez d’une prise en charge par l’Assurance maladie pour les frais de santé liés à votre grossesse et même pour tous vos frais de santé à partir du 6e mois. Attention toutefois à ne pas confondre une prise en charge à 100 % du tarif de base et un remboursement intégral de vos dépenses de santé !  

 

En effet, certains frais ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale, notamment : 

  • les dépassements d’honoraires si vous consultez des spécialistes non conventionnés ou si vous accouchez dans un établissement non conventionné, 
  • la médecine douce comme une séance d’ostéopathie ou de kinésithérapie pour soulager certaines douleurs liées à la grossesse, 
  • les frais de confort personnel pendant votre séjour à l’hôpital ou à la clinique, comme une chambre particulière, la télévision, un lit pour votre conjoint. 

 

Pour bénéficier du remboursement des dépassements d’honoraires et des prestations liées à votre bien-être et votre confort, vous ne pouvez compter que sur votre complémentaire santé

 

Souscrire une mutuelle maternité vous permettra également de profiter d’un coup de pouce financier avec une prime de naissance, généralement comprise entre 100 et 400 €. 

 

Quelles aides financières pouvez-vous solliciter ? 

L’arrivée d’un enfant engendre de nombreuses dépenses auxquelles il est parfois difficile de faire face. Pour aider financièrement les parents, la Caisse d’Allocations Familiales octroie une prime naissance de 947,34 € sous conditions de ressources : 

  • 32 165 € pour un couple avec un seul revenu d’activité, 
  • 42 509 € pour un parent isolé ou un couple avec deux revenus d’activité. 

 

Si vous êtes salariée ou indépendante, n’oubliez pas que vous avez également droit au congé maternité donnant lieu au versement d’indemnités journalières par la CPAM.  
Partager sur les réseaux sociaux