Santé-Prévoyance
La téléconsultation via les complémentaires santé, une alternative DR

La téléconsultation via les complémentaires santé, une alternative

Le recours à la téléconsultation remboursée par l’Assurance maladie est strictement encadré. Les services proposés par les assurances complémentaires de santé peuvent constituer une bonne solution dans certains cas.

Des conditions strictes pour la téléconsultation via l’Assurance maladie

En plus de disposer de moyens technologiques suffisants et d’avoir donné son consentement au préalable, le patient doit téléconsulter un médecin qu’il a déjà vu auparavant et qui connaît ses antécédents.

Plus précisément, pour procéder à une téléconsultation, le patient doit avoir consulté le médecin dans les douze mois précédents. En outre, cette consultation à distance doit s’inscrire dans le parcours de soins.

Cela signifie que si la téléconsultation n’est pas effectuée par le médecin traitant du patient, elle doit l’être par un médecin vers lequel son médecin traitant l’a orienté.

Attention : ce cadre réglementaire strict a été assoupli en mars 2020 afin de faciliter le recours à la télémédecine pendant la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19.

 

Que faire quand son médecin traitant n’est pas disponible ?

Mais il est parfois compliqué de respecter le parcours de soins ou d’obtenir rapidement un rendez-vous, même à distance, avec son médecin traitant.

Cela peut être le cas lors d’un séjour à l’étranger ou à l’occasion d’un problème de santé relativement grave mais ne relevant pas d’une urgence vitale qui nécessite d’appeler les secours. C’est aussi le cas lorsque la nécessité de téléconsulter survient en plein week-end ou durant la nuit et que le médecin consulté habituellement n’est pas disponible.

 

Les conditions de remboursement assouplies en cas d’absence du médecin

En cas d’absence de son médecin traitant, le patient a plusieurs options. Il peut téléconsulter le médecin qui remplace son médecin habituel.

Si un médecin traitant se fait remplacer, l’Assurance maladie rembourse dans les mêmes conditions le patient qui téléconsulte le médecin remplaçant.   

Si le médecin traitant ne se fait pas remplacer, le patient peut aussi téléconsulter un médecin du même cabinet. Et si aucun médecin n’est disponible dans le même cabinet, le patient peut prendre un rendez-vous à distance avec tout autre médecin sans baisse de remboursement.

Enfin, l’avenant 6 de la convention médicale de 2016 prévoit qu’une réponse par téléconsultation doit pouvoir être apportée si le médecin traitant n’est pas disponible dans un délai compatible avec l’état de santé du patient.

 

Des services de télémédecine via les complémentaires santé

Un patient peut parfois ne pas trouver de praticien téléconsultant dans les conditions définies par l’Assurance maladie aussi rapidement qu’il le souhaiterait ou en aurait besoin.

Sans solution convenable et à condition que la situation ne relève pas d’une urgence vitale, le patient peut se tourner vers un autre type de médecine à distance. Il s’agit des services de télémédecine proposés par les assurances santé complémentaires.

 

Accessibles 24h/24 et 7 jours sur 7

Avantage de taille, ces services de télémédecine allant du téléconseil à la téléconsultation, sont accessibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour les assurés.

Ces conseils médicaux ou consultations à distance s’opèrent par écrit sur une messagerie dédiée, par téléphone ou via un appel vidéo.

Dans tous les cas l’adhérent effectue en premier lieu un bilan préliminaire avec un infirmier. Par la suite, en fonction de son état de santé, il peut être mis en relation avec un médecin généraliste.

À l’issue de la téléconsultation, l’assuré reçoit un rapport écrit du médecin qui peut, si nécessaire, le rediriger vers son médecin traitant, un spécialiste ou lui délivrer une ordonnance.
 

Des ordonnances utilisables en France ou à l’étranger

Les ordonnances délivrées à l’issue de ces téléconsultations sont valables en France ou à l’étranger selon les cas. Une option intéressante lorsque le patient se trouve dans un autre pays.

Ce type de service est généralement inclus dans les offres des mutuelles et pris en charge. Les contrats peuvent par exemple prévoir le remboursement d’un certain nombre de téléconsultations par an pour l’adhérent.

Partager sur les réseaux sociaux