Agences Agences
important FAQ
chat Contact
Téléconsulter un médecin à domicile, accompagné par un infirmier, c'est désormais possible DR

Téléconsulter un médecin à domicile, accompagné par un infirmier, c'est désormais possible

Depuis le 1er janvier 2020, les infirmiers libéraux sont rémunérés lorsqu’ils aident un patient à consulter son médecin traitant à distance, sur la demande de ce dernier.

Quel est l’intérêt de la téléconsultation ? 

La consultation du médecin traitant à distance peut présenter un intérêt pour les personnes dont l’autonomie est réduite ou pour certains actes routiniers, tel qu’un renouvellement d’ordonnance.  

Cela permet également au médecin de gagner du temps car il n’a pas à se déplacer à domicile, en particulier dans les zones peu denses. La téléconsultation peut être réalisée dans le cadre du suivi d’une maladie chronique ou d’un problème de santé ponctuel.  

 

Quel est le rôle de l’infirmier lors de la téléconsultation ?  

L’infirmier aide à instaurer la téléconsultation, en aidant techniquement le patient : il peut, par exemple, fournir un smartphone ou une tablette. Pour cela, il a la possibilité de bénéficier d’une aide financière de l’Assurance maladie.  

Au cours de la téléconsultation, l’infirmier assiste le médecin dans l’examen clinique du patient, par exemple pour la prise des constantes (température, tension, …). Il accompagne également le patient « dans la bonne compréhension de la prise en charge proposée », indique l’Assurance maladie.   

 

À quelles conditions cela est-il possible ?  

C’est le médecin qui demande qu’un infirmier soit présent durant la téléconsultation, mais il n’a pas à prescrire cet acte. L’infirmier, lui, facture un « acte d’accompagnement à la téléconsultation ».   

La téléconsultation doit avoir été initialement demandée par le médecin traitant, qui doit avoir rencontré physiquement le patient au cours des 12 derniers mois. 

D’autres conditions s’appliquent en fonction de l’âge du patient, de son état de santé et de la spécialité du médecin.

Partager sur les réseaux sociaux