Santé-Prévoyance

La prévoyance collective présente des avantages pour tous

Pour Nadia ERRAIS, chef de produits prévoyance collective chez AG2R LA MONDIALE, ce type de prévoyance offre aux salariés une sécurité financière en cas d’incapacité de travail, d’invalidité ou de décès.

Quels sont les avantages de la prévoyance collective pour les salariés ?

Un contrat prévoyance apporte avant tout une meilleure protection financière au bénéficiaire ainsi qu’à sa famille, en cas d’incapacité de travail, d’invalidité ou de décès. L’assuré, qu’il soit cadre ou non cadre, peut ainsi accéder, sans aucune formalité médicale dans une grande majorité des cas, à des garanties élevées couvrant des risques spécifiques à son métier. Et ce, pour un tarif très attractif puisque ces risques sont mutualisés et le coût en partie acquitté par l’employeur. Des conditions dont il ne pourrait bénéficier à titre individuel. Il s’agit donc d’un « périphérique de rémunération » qui permet de rendre la cotisation du salarié moins onéreuse qu’elle ne l’aurait été dans le cadre d’un contrat individuel et ce pour les mêmes garanties. 

 

Quel intérêt présente-t-elle pour l'entreprise ? 

La prévoyance collective présente de nombreux avantages pour l’employeur. Elle est un élément de motivation et de fidélisation des collaborateurs, un atout en termes d’image et d’attractivité. Elle offre aussi des avantages fiscaux et sociaux, car les cotisations sont déductibles du résultat imposable et partiellement exonérées de charges sociales. Enfin, à travers ce dispositif, l’entreprise accompagne le salarié et ses proches dans des moments difficiles. En ce sens, la prévoyance s’inscrit pleinement dans une démarche de bienveillance et de qualité de vie au travail. 

 
Qu'en est-il du risque de dépendance ? 

Compte tenu du contexte démographique, la dépendance devrait être un enjeu de prévoyance majeur. Mais le sujet peine encore à s’imposer. Contrairement à la santé et à la prévoyance, le poids du risque dépendance aujourd’hui ne repose pas sur une base solidaire. Ainsi, le levier de mutualisation reste faible, alors même que les coûts liés à la perte d’autonomie sont élevés. Très investi dans ce domaine, AG2R LA MONDIALE était l’un des premiers organismes proposant une couverture dépendance collective, qui prévoit notamment le versement d’une rente viagère. 

Partager sur les réseaux sociaux