OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ

Qu'est-ce que l'assurance décès vie entière?

Assurer la sécurité financière de sa famille en toutes circonstances est une préoccupation légitime. Pour la préserver de toute incertitude après votre disparition, plusieurs dispositifs existent, au premier rang desquels le contrat d'assurance décès vie entière.

L'assurance décès vie entière : définition

Son appellation porte souvent à confusion. Pourtant, à la différence de l’assurance vie, l’assurance décès vie entière (ou assurance décès viager) n’est pas un produit d’épargne. Souscrite dans une optique de prévoyance, elle garantit la transmission, au décès du contractant, d’un capital ou d’une rente à un ou plusieurs bénéficiaires de son choix. En contrepartie, l’assuré s'acquitte de son vivant d’une cotisation périodique (ou prime) auprès de son assureur.

 

À QUOI SERT L’ASSURANCE DÉCÈS VIE ENTIÈRE ? 

Quand un décès survient prématurément, l’entourage peut aussi être affecté sur le plan financier. Frais d’obsèques, charges courantes (loyer, prêt immobilier...), études des enfants… Votre conjoint ne sera peut-être pas en mesure d’assumer seul les charges du foyer. Lors de la souscription d’une assurance décès vie entière, vous fixez à l’avance l’indemnisation versée à vos proches, qui leur permettra, selon son montant, de faire face aux premières dépenses, de maintenir durablement leur niveau de vie, voire de pourvoir à leurs besoins futurs (études des enfants…). Ce type de contrat est souple. Pour l’adapter au mieux à vos attentes et votre budget, n’hésitez pas à effectuer un devis en ligne.

 

QUELLE DURÉE DE COUVERTURE ? 

Comme son nom l’indique, ce contrat couvre l’assuré tout au long de sa vie (durée viagère). Quelle que soit la date de sa disparition, le capital revient donc au(x) bénéficiaire(s) désignés. Elle se distingue en ce sens de l’assurance temporaire décès, dont la garantie s’applique exclusivement en cas de décès avant le terme du contrat.

 

QUEL MONTANT DE COTISATIONS ? 

L’assureur étant certain de verser les prestations – puisque le contrat ne se dénouera qu’au décès de l’assuré –, les primes ne sont pas investies « à fonds perdus », contrairement, là encore, à la garantie temporaire décès. Leur montant est donc plus élevé. L’assurance décès vie entière reste néanmoins très favorable au souscripteur et à ses proches, car ces derniers sont assurés de percevoir la somme prévue, quelle que soit l’ancienneté du contrat et donc la valeur des cotisations cumulées. Attention cependant : le contrat peut comporter des exclusions de garanties (suicide, pratique de sports à risques, fausse déclaration sur l’état de santé…). Dans ce cas, le capital ne sera pas versé, seules les cotisations versées seront remboursées.

 

QUELLES GARANTIES OPTIONNELLES ? 

Des clauses spécifiques peuvent prévoir des garanties additionnelles : doublement voire triplement du capital selon les circonstances du décès (accident de la route, par exemple), prestations en cas d’invalidité totale ou partielle, prise en charge des cotisations en cas d’incapacité de travail…

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi