Chef d'entreprise et TNS

Mutuelle auto entrepreneur :
qu'est-ce que c'est ?

En tant que travailleur indépendant, c’est à vous, auto-entrepreneur, de choisir votre complémentaire santé en adaptant les prestations proposées à vos besoins. Une mutuelle vous permettra de compléter les remboursements de la CPAM sur vos dépenses de santé. Sur quels critères baser votre choix ?

Mutuelle auto entrepreneur : </br>qu'est-ce que c'est ?

La CPAM, votre interlocuteur unique 

Comme tous les TNS, le micro-entrepreneur bénéficie du remboursement de ses dépenses de santé. Mais une mutuelle est indispensable pour compléter la prise en charge de la Sécurité sociale. N’oubliez pas non plus de vous protéger, vous et vos proches, avec les contrats de prévoyance. 
 
En 2018, le Régime Social des Indépendants (RSI), auquel l’auto-entrepreneur était rattaché comme tous les travailleurs indépendants pour sa protection sociale, a été supprimé. Depuis le 1er janvier 2019, tous les micro-entrepreneurs (aussi appelés auto-entrepreneurs) qui créent leur activité dépendent donc de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). 
Si vous avez créé votre micro-entreprise avant le 1er janvier 2019, vous êtes rattaché(e) pour l’heure à la Sécurité sociale des indépendants. C’est en 2020 que le rattachement de tous les auto-entrepreneurs sera effectif et que la CPAM sera votre interlocuteur unique. 
 
Attention toutefois : les auto-entrepreneurs exerçant certaines activités libérales (formation, conseil, enseignement...) sont rattachés à la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (Cipav) et relèvent de l’Urssaf pour leurs cotisations.
 

Des auto-entrepreneurs remboursés par la CPAM pour leurs dépenses de santé

La prise en charge de vos dépenses de santé varie selon que vous êtes auto-entrepreneur à titre principal ou secondaire : 
  • Si vous exercez en tant qu’auto-entrepreneur à titre principal, vous avez droit aux mêmes taux et aux mêmes conditions de remboursement de vos dépenses de santé que les autres assurés sociaux et vos prestations sont versées par la mutuelle conventionnée que vous avez choisie ou par la CPAM selon votre date de création.
  • Si vous exercez en tant qu’auto-entrepreneur en complément d’une activité salariée, vous êtes affilié(e) à votre régime d’assurance maladie de base qui procède aux remboursements maladie.

Compléter les remboursements avec une mutuelle auto-entrepreneur

Comme tous les assurés, vous constatez le désengagement de la Sécurité sociale dans le déremboursement de vos dépenses de santé et l’augmentation de votre reste à charge. Pour ne pas voir votre budget impacté par la multiplication des baisses de remboursement et être bien couvert, vous devez souscrire une mutuelle. Votre complémentaire santé doit vous offrir les garanties adaptées à votre profil et à vos attentes. 

Selon vos besoins, vos options seront à moduler pour vous apporter la meilleure couverture sur les soins importants pour vous. 
 

Les frais d’hospitalisation pris en charge par une mutuelle 

Votre priorité doit se porter sur le remboursement des frais d’hospitalisation. Un problème de santé nécessitant une intervention et un séjour à l’hôpital peut arriver à tout âge même si vous vous sentez aujourd’hui en pleine santé. Votre complémentaire santé devra compléter le remboursement de la Sécurité sociale qui ne prend pas en charge par exemple :

  • le forfait journalier
  • le ticket modérateur
  • les dépassements d’honoraires
En cas de séjour prolongé, vos frais d’hospitalisation peuvent très vite représenter des sommes importantes. 
Des critères comme le tiers-payant et le délai de carence sont des éléments essentiels dont vous devez aussi tenir compte.
 
Si vous êtes salarié dans une entreprise et que votre activité de micro-entrepreneur est secondaire, vous n’avez pas besoin d’une mutuelle. Vous êtes déjà couvert par la couverture complémentaire santé collective de votre employeur. Si cette complémentaire santé est responsable, vous bénéficierez du Zéro reste à charge prévu par la réforme du 100 % santé.
 

Une couverture complète avec la prévoyance

Si le remboursement de vos dépenses de santé est pris en charge par une mutuelle, celle-ci ne couvre pas la perte de revenus liée à un arrêt de travail. Pour vous assurer une couverture complète et protéger votre famille, vous pouvez vous tourner vers les contrats de prévoyance.
 
En cas d’invalidité, d’incapacité ou de dépendante, votre prévoyance remboursera vos soins et éventuellement certains services d’assistance. C’est également votre contrat de prévoyance qui vous versera, à vous ou à vos ayants droits en cas de décès, un capital ou une rente pour compenser la perte financière liée à votre arrêt d’activité temporaire ou définitif.
Partager sur les réseaux sociaux