Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Mutuelle des auto entrepreneurs : qu'est ce que c'est ?

En tant qu'auto-entrepreneur, il est essentiel de choisir une couverture santé adaptée à vos besoins. Une bonne mutuelle vous permettra de compléter les remboursements de la CPAM sur vos dépenses de santé. Sur quels critères baser votre choix ?

Mutuelle des auto entrepreneurs : qu'est ce que c'est ?

Qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur ? 

Un auto-entrepreneur, ou micro-entrepreneur, est un entrepreneur individuel. Il bénéficie d’un statut simplifié sur le plan social et fiscal, pour exercer son activité à son compte. Il peut s’agir d’un professionnel libéral, d’un artisan ou d’un commerçant. 

 

L'auto-entreprise n'est pas une forme juridique à proprement parler. Il s’agit d’un régime particulier, qui dépend du statut d'entreprise individuelle. 

 

Pour plus d’informations au sujet de ce statut, vous pouvez consulter le site de la fédération des micro-entrepreneurs. 

 

La protection sociale et couverture santé des auto-entrepreneurs 

En 2018, le Régime Social des Indépendants (RSI) et les organismes conventionnés ont été supprimésLes auto-entrepreneurs qui démarrent leur activité sont désormais automatiquement affiliés au régime général de la Sécurité sociale. Le rattachement de tous les auto-entrepreneurs au régime général est effectif dès 2020. La CPAM de votre lieu de résidence est donc votre interlocuteur unique. 

 

Toutefois, les auto-entrepreneurs exerçant certaines activités libérales sont affiliés à la CIPAV (Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse). Il s’agit par exemple des architectes, des ingénieurs conseils, ou des ostéopathes, entre autres. 

 

Compléter les remboursements avec une mutuelle santé auto-entrepreneur

Les auto-entrepreneurs sont en partie remboursés de leurs dépenses de santé par la Sécurité sociale, sur présentation de la carte vitale. Toutefois, les remboursements de la Sécurité sociale sont parfois insuffisants, notamment sur certains postes de dépenses.  

Pour ne pas voir votre budget impacté par des frais de santé conséquents et être bien couvert, vous devez souscrire une mutuelle. Votre complémentaire santé doit vous offrir les garanties adaptées à votre profil et à vos attentes. 

Selon vos besoins, vos options seront à moduler pour vous apporter la meilleure couverture sur les soins importants pour vous. 
 
Bon à savoir: si vous êtes salarié et que votre activité d’auto-entrepreneur est secondaire, vous n’avez pas besoin de souscrire une mutuelle. En effet, vous êtes déjà couvert par la complémentaire santé collective obligatoire de votre employeur. 
 

Auto-entrepreneur et hospitalisation : des frais pris en charge par une mutuelle 

Il est essentiel d'opter pour une mutuelle offrant un bon remboursement des frais d’hospitalisation. Un accident est vite arrivé : vous n'êtes pas à l'abri de vous retrouver à l'hôpital, même si vous êtes en bonne santé. Or, un séjour à l'hôpital est particulièrement coûteux; et les frais ne sont pas intégralement pris en charge par l'Assurance maladie.

 

Ainsi, une bonne complémentaire santé  auto-entrepreneur est indispensable pour prendre en charge : 

  • le forfait journalier
  • le ticket modérateur
  • les dépassements d’honoraires
Des critères comme le tiers-payant et le délai de carence sont des éléments essentiels dont vous devez aussi tenir compte.
 

Une couverture complète avec la prévoyance

Une mutuelle santé ne couvre pas la perte de revenus liée à un arrêt de travail. Or, les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale en cas d’arrêt de travail sont souvent insuffisantes pour maintenir votre niveau de vie
 
Pour vous assurer une couverture complète et protéger votre famille, vous pouvez vous tourner vers les contrats de prévoyance.
 
Votre contrat de prévoyance vous protège contre les risques d’invalidité, d’incapacité ou de dépendance, en vous versant une rente ou un capital. Aussi, un contrat de prévoyance peut prévoir le versement d’un capital ou d’une rente à vos ayants droits en cas de décès. 
 
Partager sur les réseaux sociaux