Épargne
    OK
  • Devis
    OK
  • Agence
  • Contact
  • FAQ
Qu’est-ce que le capital d’une assurance vie ?

Qu’est-ce que le capital d’une assurance vie ?

Souscrire une assurance vie est un moyen sûr de constituer une épargne. Le capital obtenu pourra vous être versé à la fin de votre contrat, ou être transmis à vos proches. De quoi est-il composé ? Qui peut en bénéficier ? Explications.

Qu’est-ce que l’assurance vie ? Quel est son fonctionnement ?

L’assurance vie est un produit d’épargne à moyen et long terme. En souscrivant une assurance vie vous pouvez faire fructifier votre capital, pour préparer votre avenir ou pour transmettre à vos proches. L’assurance vie est particulièrement appréciée pour sa flexibilité  et son cadre fiscal avantageux.

 

L’ouverture du contrat se fait par un versement initial, à la suite duquel il est possible d’effectuer des versements de manière régulière ou non, sans limite de montant. Sur le plan fiscal, il est plus intéressant d’épargner pendant au moins 8 ans. Toutefois, vous êtes libre de faire des retraits à tout moment, via des demandes de rachat.

 

Concernant la gestion de votre contrat, vous pouvez opter pour une gestion libre (vous décidez seul de la répartition et des arbitrages) ou bien pour une gestion déléguée auprès d’un conseiller. Il existe également des options automatiques de gestion (investissement progressif, rééquilibrage automatique…).

 

À la fin du contrat, le capital est versé à l’assuré ou, en cas de décès, à ses successeurs.

 

Qu’est-ce que le capital d’une assurance vie ?

L’objectif de l’assurance vie est donc de se constituer un capital. Ce dernier est composé des sommes investies augmentées des gains générés par les placements.

 

Après quelques années d’épargne, vous pouvez « sortir » en capital, c’est-à-dire fermer votre contrat et retirer vos versements augmentés des intérêts nets, diminués de frais. Sachez toutefois qu’il n’est pas garanti de récupérer l’intégralité de votre mise si vous investissez dans des unités de compte (parts de sociétés, d'actions, participation à un fonds d'investissement...).

 

Ainsi, votre capital pourra compléter vos revenus, pendant la retraite par exemple, sous forme de rachats réguliers ou de rente viagère. Vous pouvez également choisir de le transmettre.

 

Qui peut percevoir le capital d’une assurance vie ?

Si le contrat arrive à son terme alors que l’assuré est en vie, il existe plusieurs types de sorties en capital.

  1. Le contrat a un terme fixe précis. Le capital revient alors au bénéficiaire du contrat. Dans la majorité des cas, il s’agit du souscripteur lui-même.
  2. Le contrat a une durée viagère ou une durée fixe prorogeable. L’assuré peut choisir de récupérer le capital en intégralité ou en partie, lorsqu’il en a besoin. Il peut également le laisser capitaliser jusqu’à son décès, dans le but de le transmettre en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.
  3. La récupération du capital en plusieurs fois. Si le souscripteur décide de percevoir le capital au terme, il n’est pas dans l’obligation de le récupérer en une seule fois.

Sachez que certains contrats imposent de choisir le type de sortie en capital à la souscription. Il convient donc de bien se renseigner avant de signer, voire de privilégier les contrats qui permettent d’effectuer son choix à leur terme.

 

Le décès de l’assuré entraîne automatiquement la clôture du contrat d’assurance vie. Les bénéficiaires désignés vont alors devoir se manifester pour recueillir le capital.

 

Le souscripteur est libre de choisir le ou les bénéficiaires de son choix lors de la conclusion du contrat. Il peut s’agir d’une personne physique, avec ou sans lien de parenté avec lui, ou d’une personne morale. Le capital peut être transmis aux bénéficiaires en une seule fois ou sous forme de rente viagère.

 

Partager sur les réseaux sociaux