Santé-Prévoyance

Changement de situation professionnelle : quel impact sur la mutuelle  ?

Votre situation professionnelle impacte votre couverture santé. Un changement de métier ou de statut modifie vos droits et vos besoins en matière de mutuelle. Aussi, tout au long de votre carrière, pensez à ajuster vos garanties pour être bien protégé en toutes circonstances.

Changement de situation professionnelle : quel impact sur la mutuelle  ?

Qu’est-ce qu’un changement de situation professionnelle ? 

 

Tout au long de votre vie, votre situation professionnelle va évoluer. Ces étapes qui peuvent jalonner votre carrière ont un impact sur votre couverture santé.  

 

C’est notamment le cas lors: 

 

En fonction de votre situation professionnelle, votre couverture santé et vos droits peuvent varier. 

  • Dans certains cas, vous bénéficierez de la mutuelle de votre entreprise, voire d’un contrat de prévoyance collective. Parfois, vous devrez souscrire une complémentaire santé individuelle. 
  • Certains statuts ou branches professionnelles vous permettront de bénéficier de garanties très performantes. D’autres seront moins protectrices. 
  • Vos besoins et vos attentes ne seront pas non plus les mêmes selon votre profession et votre statut

 

Comment déclarer un changement de situation professionnelle à votre complémentaire ? 

 

En cas de changement de situation professionnelle, informez-en l’Assurance maladie à l’aide du formulaire n°750 intitulé « Demande de mutation ». Ce document est à compléter pour toute évolution entraînant un changement de régime de Sécurité sociale. 

 

En ce qui concerne votre complémentaire santé, vous pouvez être amené à : 

  • souscrire une assurance santé, si vous partez à la retraite ou si vous devenez travailleur indépendant par exemple, 
  • adapter les garanties de votre assurance santé, si votre métier vous expose à des risques plus importants,  
  • résilier votre assurance santé, si vous passez d’un statut de travailleur indépendant à un statut de salarié par exemple. 

 

Dans tous les cas, adressez-vous à votre complémentaire santé pour : 

  • l’informer de votre changement de situation, 
  • revoir vos garanties
  • résilier votre contrat si besoin. 

 

Pour résilier votre mutuelle en cours d’année : 

  • envoyez un courrier dans les 3 mois suivants l’événement justifiant la résiliation (changement de situation professionnelle ou départ à la retraite), 
  • votre demande de résiliation prendra effet un mois après la réception par l’assureur de votre lettre recommandée avec accusé de réception.  

 

Comment ajuster votre mutuelle santé à votre profil ? 

 

Selon votre situation professionnelle, les risques auxquels vous êtes exposés varient. Prévenir votre assureur est essentiel pour ne pas risquer une déclaration mensongère qui annulerait votre couverture. En effet, votre assureur doit connaître votre situation précise pour ajuster le montant de votre cotisation aux risques encourus. 

 

Votre mutuelle doit également s’adapter à vos besoins réels et à votre profil. Ainsi, les garanties nécessaires diffèrent selon votre métier, votre statut et votre âge. 

 

Si vous êtes indépendant : 

  • vous devez souscrire vous-même une complémentaire santé pour payer le reste à charge de vos frais de santé, 
  • vous souhaitez sûrement un niveau de remboursement élevé pour ne pas impacter votre budget en cas de problème de santé. 

 

Si vous êtes retraité : 

  • vous devez souscrire vous-même une complémentaire santé, car vous ne pourrez plus être couvert par votre mutuelle d’entreprise, 
  • vous souhaitez sans doute bénéficier de garanties renforcées sur certains postes, en optique et dentaire notamment. 

 

Si vous êtes salarié : 

  • vous bénéficiez de la complémentaire santé collective de votre entreprise,  
  • vous pouvez souscrire une surcomplémentaire pour être bien couvert et mieux remboursé. 

 

Si vous êtes au chômage : 

  • vous pouvez demander la portabilité de vos droits
  • ainsi, vous continuerez à bénéficier de la mutuelle de votre entreprise et de la prise en charge de 50% de votre cotisation. 

 

Prenez le temps de bien étudier votre situation et de vous interroger sur vos besoins et attentes en couverture santé. Vous aurez ainsi tous les éléments pour bien choisir votre mutuelle et sélectionner les bonnes garanties. 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux