Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Comment être remboursé des séances chez le kinésithérapeute ?

Bien que les séances de kinésithérapie soient en partie remboursées par la Sécurité sociale, le reste à charge n’en demeure pas moins important. Une mutuelle santé avec des garanties adaptées s’avère alors indispensable. Voici comment obtenir un remboursement optimal de vos consultations.

Comment être remboursé des séances chez le kinésithérapeute ?

Combien coûte une séance de kinésithérapie ?

Le tarif varie considérablement selon le motif de la séance :

  • le tarif conventionnel fixé par la Sécurité sociale est de 16,13€ pour la rééducation d’un membre, l’acte le plus courant,
  • pour d’autres types de soins, le tarif peut atteindre 33€.

Les dépassements d’honoraires sont interdits pour les praticiens conventionnés, sauf si le patient exige une consultation à un horaire particulier ou dans un lieu particulier. De plus, les kinésithérapeutes ont l’obligation d’afficher leurs honoraires dans leur salle d’attente, et de vous fournir un devis si le montant facturé est supérieur ou égal à 70€.

 

Bon à savoir : une franchise médicale de 0,50€ par consultation reste à votre charge.

 

Quelle prise en charge de l’Assurance maladie ?

Votre niveau de prise en charge dépend du professionnel de santé, du cadre de la consultation et de votre profil.

  • Si vous consultez un kinésithérapeute conventionné dans le cadre du parcours de soins coordonnés, c’est-à-dire sur ordonnance de votre médecin traitant, la Sécurité sociale vous rembourse 60% du tarif de base (qui varie selon le type de soin). La prise en charge est intégrale pour les personnes en ALD (affection de longue durée) et les moins de 18 ans. Les éventuels dépassements d’honoraires ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.
  • Si vous effectuez vos séances de kinésithérapie hors du parcours de soins, la Sécurité sociale ne vous remboursera qu’à hauteur de 30%.
  • Si vous effectuez des consultations de confort sans ordonnance, aucune prise en charge ne vous sera accordée.
  • Enfin, si vous consultez un kinésithérapeute non conventionné, les remboursements de la Sécurité sociale sont très faibles.

 

Comment demander le remboursement des séances de kinésithérapie ?

Pour que vos séances de kinésithérapie soient remboursées, il convient de connaître certaines informations et de suivre une procédure précise.

  • Avant d’entamer vos soins, faites une demande d’accord préalable auprès de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).
  • L’Assurance maladie prend en charge un nombre limité de séances qui varie selon les pathologies. Pour connaître le nombre de séances prises en charge pour chaque type de rééducation, consultez le site ameli.fr.
  • Si vous dépassez le plafond, vous devez obtenir un accord préalable pour être remboursé de vos séances de kinésithérapie. Joignez alors à votre demande la prescription de votre médecin indiquant le nombre de séances recommandées, pour connaître à l’avance le niveau de prise en charge accordé par l’Assurance maladie.
  • Vous disposez de 30 jours à partir de la date de consultation pour obtenir un accord de prise en charge de la part de la CPAM, et vous disposez ensuite de 30 jours pour commencer les séances de kinésithérapie, à partir de la réception du titre de prise en charge.

 

Quel que soit le niveau de prise en charge de la Sécurité sociale, le ticket modérateur pour des séances de kinésithérapie est souvent conséquent : une bonne mutuelle s’avère indispensable.

 

Que rembourse la complémentaire santé ?

Selon votre contrat, votre mutuelle peut vous rembourser en partie ou en totalité votre reste à charge sur vos séances de kinésithérapie.

  • Une mutuelle avec un taux de remboursement de 100% vous rembourse les 40% restants du tarif conventionné non pris en charge par la Sécurité sociale, mais cette couverture ne prend pas en compte les dépassements d’honoraires, qui sont fréquents.
  • Une mutuelle prévoyant des taux de remboursement de 200% ou 300% du tarif de base vous assure donc une meilleure prise en charge en cas de dépassements d’honoraires.

 

Certaines mutuelles remboursent les frais de kinésithérapie uniquement sous certaines conditions. Par exemple, certaines ne remboursent que les soins prescrits sur ordonnance médicale.

 

Si vous envisagez des séances de confort, une mutuelle adaptée est indispensable pour limiter votre reste à charge. En effet, ces séances ne font l’objet d’aucune indemnisation de l’Assurance maladie. De plus en plus de mutuelles proposent une prise en charge pour ces actes non médicaux, assimilés à de la médecine douce. Selon les contrats, les remboursements de la kinésithérapie peuvent être exprimés sous forme :

  • d’un forfait annuel avec un montant en euros,
  • d’un forfait de remboursement par séance.

 

Partager sur les réseaux sociaux