Santé-Prévoyance
Le parcours de soins coordonnés : comment ça fonctionne ?

Le parcours de soins coordonnés : comment ça fonctionne ?

Pour que vos frais médicaux soient bien pris en charge, il est important de respecter le parcours de soins coordonnés. C’est aussi l’assurance d’un suivi médical adapté. Mais concrètement, en quoi consiste le parcours de soins coordonnés ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Qu'est-ce que le parcours de soins coordonnés ? Qui peut en bénéficier ?

En cas de problème de santé, vous devez vous adresser à votre médecin traitant avant de consulter un médecin spécialiste. C’est ce qu’on appelle le parcours de soins coordonnés.

 

Si les consultations ne sont pas effectuées dans cet ordre, le remboursement de vos dépenses de santé par la Sécurité sociale sera plus faible. En effet, vous ne serez remboursé qu’à hauteur de 30% sur la base du tarif de convention, au lieu de 70% pour une consultation réalisée dans le cadre du parcours de soins. Vous devrez alors compter sur votre mutuelle santé pour rembourser le ticket modérateur.

 

Tous les assurés de l’Assurance maladie âgés de 16 ans ou plus sont tenus de respecter le parcours de soins coordonnés. Vous devez tout d’abord désigner le médecin traitant qui assure votre suivi médical, en envoyant une déclaration à l’Assurance maladie. Si vous avez plus de 16 ans, vous serez donc moins bien remboursé si vous n’avez pas déclaré de médecin traitant.

 

Comment fonctionne le parcours de soins coordonnés ?

En cas de souci de santé, vous devez commencer par consulter votre médecin traitant, préalablement déclaré auprès de l’Assurance maladie. Si besoin, il pourra vous rediriger vers un médecin spécialiste, pour effectuer des examens complémentaires par exemple.

 

Votre médecin traitant rédige alors un courrier au médecin spécialiste, faisant état de votre état de santé. Présentez ce courrier au médecin spécialiste lors de votre consultation pour bénéficier du remboursement adéquat.

 

De plus, en respectant le parcours de soins, votre médecin traitant reste informé de votre suivi médical.

 

Quels sont les soins concernés ?

Vous pouvez être amené à consulter un autre médecin que votre médecin traitant déclaré :

  • consultation lors d’un voyage,
  • consultation d’urgence,
  • consultation d’un remplaçant de votre médecin habituel,
  • etc.

 

Dans les cas cités, la consultation est bien comprise dans le parcours de soins coordonnés. Vous pourrez donc bénéficier d’un remboursement optimal.

 

Sachez toutefois qu’il existe des exceptions au parcours de soins : vous pouvez consulter certains médecins spécialistes, sans passer par votre médecin traitant. Il s’agit des professionnels de santé suivants : chirurgien-dentiste, sage-femme, gynécologue, ophtalmologue, psychiatre ou neuropsychiatre, stomatologue. Pour ces consultations, le taux de remboursement appliqué reste le même.

 

Peut-on choisir son médecin traitant ? Et peut-on en changer ?

Vous êtes libre de choisir le médecin traitant que vous déclarez auprès de l’Assurance maladie. Il peut s’agir :

  • d’un médecin généraliste ou spécialiste,
  • conventionné ou non,
  • qui exerce de manière indépendante, à l’hôpital, ou dans un cabinet médical.

 

Pour les moins de 16 ans, ce sont les parents qui choisissent le médecin traitant.

 

Vous pouvez également changer de médecin traitant n’importe quand. Pour cela, il vous suffit d’envoyer une nouvelle déclaration de médecin traitant à l’Assurance maladie, qui remplacera la précédente.

 

Partager sur les réseaux sociaux