Santé-Prévoyance
Pourquoi souscrire une assurance prévoyance ?

Pourquoi souscrire une assurance prévoyance ?

Une assurance prévoyance permet de se protéger contre tous les risques liés à la personne. La prévoyance couvre des risques lourds, tel que le décès, l’incapacité, l’invalidité et la dépendance. Découvrez comment ce type de contrat peut vous mettre à l’abri, ainsi que vos proches.

Compléter les prestations insuffisantes du régime obligatoire

La prévoyance sert à se protéger contre tous les aléas de la vie liés à la personne, à titre particulier comme professionnel, si le contrat est souscrit à titre collectif. La prévoyance couvre les risques liés au décès, à l’incapacité, à l’invalidité, et à la dépendance. Ces risques lourds viennent interrompre ou suspendre l’activité professionnelle de l’assuré, et par conséquent, ses revenus.

 

Véritable outil de protection sociale, la prévoyance intervient en complément du régime obligatoire. En effet, la Sécurité sociale prévoit des indemnités pour chacun de ces risques, mais elles sont généralement insuffisantes, et ne permettent pas de maintenir un niveau de vie équivalent. Ainsi, seule une assurance prévoyance individuelle ou collective permet de couvrir totalement le manque à gagner de l’assuré, et mettre tout le foyer à l’abri.

 

Compenser la perte de revenus en cas d'impossibilité à travailler

Si vous êtes en incapacité temporaire d’exercer votre activité professionnelle, les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale vous garantissent un revenu minimum pendant votre arrêt de travail. Cependant, elles se révèlent souvent insuffisantes.

 

La loi de mensualisation du 19 janvier 1978 impose aux entreprises de compléter les aides de la Sécurité sociale, afin de garantir un certain niveau de ressources aux salariés. Toutefois, seule une garantie incapacité de travail pourra vous permettre de bénéficier de la totalité de vos revenus en cas d’arrêt de travail. La durée et le montant des indemnités journalières versées dans le cadre de la garantie incapacité dépendent des contrats.

 

Quant à l’assurance invalidité, elle couvre l'inaptitude permanente (partielle ou totale) à exercer une activité professionnelle, suite à une maladie ou un accident non professionnel. L’assureur s’engage à vous verser une rente d’invalidité pour compenser votre perte de revenu. Le montant de cette pension est calculé sur la base d'un salaire annuel moyen, en tenant compte de la catégorie d'invalidité. Les assureurs fixent généralement leurs critères d'invalidité sur les taux de la Sécurité sociale, mais ils peuvent aussi établir leurs propres critères.

 

Se prémunir contre les conséquences de la perte d’autonomie

La dépendance désigne une perte d’autonomie (partielle ou totale) empêchant de réaliser des actes de la vie quotidienne seul. Les frais liés à la dépendance sont souvent élevés : services d’aide à domicile, travaux d’adaptation du logement, etc.

 

Une assurance dépendance permet à une personne dépendante et à sa famille de faire face à ces dépenses. En contrepartie d’une cotisation, l’assureur s’engage à verser une rente mensuelle à l’assuré au cas où la dépendance surviendrait. Les critères utilisés pour déterminer le degré de dépendance sont fixés dans le contrat.

 

Bon à savoir : Plus le contrat est souscrit tôt, plus le montant des cotisations sera bas. Certains assureurs prévoient même un âge limite de souscription.

 

Certains contrats offrent la possibilité de toucher un capital pour aménager son domicile. Il existe même des garanties annexes destinées à soulager les proches aidants (aide aux démarches, solutions de répit, suivi psychologique, etc.).

 

Assurer la sécurité financière de votre foyer après votre décès

 

L'assurance décès permet d'assurer l'avenir de ses proches. En pratique, le souscripteur définit un capital qu’il souhaite voir versé à ses bénéficiaires à son décès. Il paye ensuite une cotisation, le plus souvent mensuelle, qui varie selon le montant du capital choisi, de son âge et de son état de santé.

 

Lorsque survient son décès, l’assureur s'engage à verser aux bénéficiaires, en fonction des garanties ou options souscrites :

 

  • un capital,
  • une rente de conjoint,
  • une rente éducation, pour financer les études des enfants.

 

L’objectif d’un tel contrat est donc de permettre aux bénéficiaires de surmonter les difficultés financières subvenues suite au décès.

 

En savoir plus : Qu’est-ce que l’assurance obsèques ?

 

 

Partager sur les réseaux sociaux