Retraite

La retraite par capitalisation, c’est quoi ? : Définition et principes

Pour compléter votre pension du système de retraite par répartition, vous avez la possibilité d’opter pour des dispositifs de retraite par capitalisation. Vous préparez ainsi vous-même votre retraite avec des solutions d’épargne bénéficiant d’une fiscalité attractive.
La retraite par capitalisation, c’est quoi ? : Définition et principes

Votre future retraite peut être insuffisante pour maintenir votre niveau de vie. Si vous voulez préserver votre pouvoir d’achat et profiter pleinement de votre retraite, des solutions d’épargne supplémentaire avec la retraite par capitalisation s’offrent à vous. Mise au point.  

 

La retraite par capitalisation : qu'est-ce que c'est ?

Notre système de retraite repose sur le principe de répartition : les cotisations versées par les actifs au titre de l’assurance vieillesse servent à payer les pensions des retraités. Ce dispositif de solidarité entre les générations peut être complété par des dispositifs de retraite par capitalisation.  
 

Avec le régime de retraite par capitalisation, les actifs d’aujourd’hui vont épargner en vue de leur propre retraite. Leurs cotisations font l’objet de placements financiers ou immobiliers. Le rendement des cotisations dépend essentiellement de l’évolution des marchés financiers et des taux d’intérêt.  

Les sommes accumulées seront reversées à l’assuré, au dénouement du contrat, sous forme de capital ou de rente viagère lui apportant ainsi une retraite supplémentaire. La retraite par capitalisation peut être mise en place de façon individuelle ou collective dans le cadre d’accords d’entreprise.  

 

L’épargne retraite d’entreprise pour les salariés 

Votre entreprise peut vous aider à préparer votre retraite grâce à différentes offres : 

  • le contrat « PER Entreprises – Article 83 » est un contrat de retraite collectif à cotisations définies avec sortie sous forme de rente viagère, 
  • le dispositif « article 39 » est un contrat d’assurance-vie collectif à adhésion obligatoire, souscrit par l’entreprise au profit de tout ou partie de son personnel, permettant le versement d’une rente viagère dont le montant est déterminé à l’avance, 
  • le Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO) offre aux salariés la possibilité de se constituer un capital ou des revenus complémentaires pour la retraite dans un cadre fiscal avantageux. 

 

Un revenu supplémentaire avec l’épargne individuelle 

Vous pouvez vous-même compléter votre pension de retraite avec des solutions d’épargne individuelle

  • l’assurance-vie vous permet d’investir dans deux grandes catégories de supports financiers, les fonds en euros ou les unités de compte, pour vous constituer un capital ou compléter vos revenus dans le cadre d’une fiscalité attractive, 
  • le Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) vous permet de construire votre retraite sur-mesure dans un cadre fiscal avantageux avec un versement sous forme d'une rente viagère et sous forme de capital à hauteur de 20 %, 
  • le Contrat Madelin si vous êtes travailleur indépendant (artisan, commerçant, industriel, profession libérale ou chef d’exploitation ou d’entreprise agricole) vous permet d’effectuer des versements pour votre retraite en déduisant ces cotisations de votre bénéfice imposable. 

 

Loi Pacte : les évolutions de l'épargne retraite

La loi Pacte (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) a fait évoluer l’épargne retraite.  

Trois nouveaux produits d’épargne retraite pourront être commercialisés à compter du 1er octobre 2019 : 

  • pour les épargnants individuels, le Plan d’Epargne Retraite va succéder aux contrats PERP et Madelin, 
  • pour les entreprises, un Plan d’Epargne Retraite Collectif facultatif va succéder au PERCO et un Plan d’Epargne Retraite obligatoire va succéder à l’article 83. 
     

Au départ à la retraite, la sortie pourra se faire en capital ou en rente. Au niveau de la fiscalité, les sommes versées sur ces nouveaux produits bénéficieront du même régime fiscal que le plan épargne retraite et pourront donc être déduites de l’assiette de l’impôt sur le revenu dans certaines limites. 

 

Deux formes de contrats d’épargne : à cotisations définies ou à prestations définies

Les dispositifs d’épargne prennent deux formes :  

  • les contrats à cotisations définies dépendent des versements effectués auxquels viennent s’ajouter les intérêts. La retraite supplémentaire constituée est versée sous forme de rente viagère, c’est-à-dire périodiquement et à vie. 
  • les contrats à prestations définies fixent à l’avance un montant de prestation. L'employeur verse des cotisations régulières à un organisme gestionnaire et leur produit (capital + intérêts) sera ensuite restitué sous forme de rente aux salariés retraités.  

 

Partager sur les réseaux sociaux