important FAQ
Agences Agences
chat Contact

PER : optimiser le montant des cotisations déductibles

Les versements sur les plans d’épargne retraite donnent droit à des avantages fiscaux, sous forme de déduction d’impôt. La somme déductible du revenu imposable est toutefois limitée : c’est le plafond d’épargne retraite. Comment se calcule-t-il et comment bien l’utiliser ? N

PER : optimiser le montant des cotisations déductibles

Qu’est-ce que le plafond d’épargne retraite ?

Le nouveau Plan Epargne Retraite (PER), comme le Perp, incitent les Français à se constituer une épargne pour préparer leurs vieux jours. Pour rendre ces dispositifs attractifs, des avantages fiscaux sont octroyés en contrepartie des versements effectués.

 

Plus vous épargnez dans le cadre d’un PER ou d’un Perp, plus votre économie d’impôt sera importante. En effet, les montants versés sur votre plan peuvent être déduits de votre revenu imposable.

 

Un plafond limite toutefois la somme déductible du revenu imposable au titre des cotisations versées sur des produits d’épargne retraite.

 

Comment calculer le plafond de son Plan Epargne Retraite (PER) ?

Le mode de calcul du plafond d’épargne retraite se base sur le plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS). En 2021, ce PASS est fixé à 41 136€.

 

Pour les salariés, le plafond d’épargne retraite correspond à :

  • 10% du PASS de l’année N-1,
  • ou 10% des revenus professionnels de l’année précédente, dans la limite de 8 fois le PASS de l’année N-1.

 

Pour les TNS, le plafond d’épargne retraite correspond à :

  • 10% du bénéfice imposable, dans la limite 32 908€ (soit 10% de 8 fois le PASS 2021), auxquels s’ajoutent 15% de la fraction du bénéfice imposable. Cette dernière est comprise entre 1 et 8 PASS, soit 43 192€.
  • ou 10% du montant annuel du PASS, soit 4 113€.

 

Bon à savoir : l’administration fiscale indique votre plafond d’épargne retraite sur votre feuille de déclaration de revenu. Pour le connaître rapidement et simplement, reportez-vous à votre avis d’imposition, à la ligne « Plafond Epargne Retraite ».

 

Comment atteindre le plafond de déductibilité ?

Plusieurs dispositions permettent de bien utiliser votre plafond.

 

  • Si vous êtes marié ou pacsé. Si vous faites une déclaration commune pour votre impôt sur le revenu, il est intéressant de mutualiser les plafonds accordés à chaque conjoint afin d’accroître le montant des déductions de cotisations. Vous devrez alors cocher la case 6QR « Vous souhaitez bénéficier du plafond de votre conjoint » sur la déclaration.
  • Si vous n’avez pas utilisé votre plafond pour les revenus des années N-3, N-2 et N-1, vous disposez d’un reliquat. Ce reliquat est reportable sur les 3 années suivantes.

 

Quels versements peut-on déduire de sa déclaration de revenus ?

Vous pouvez déduire des revenus à déclarer au fisc :

  • les versements volontaires de l’année écoulée sur un PER,
  • les cotisations versées dans l’année sur un Perp,
  • les versements individuels facultatifs effectués dans l’année sur un PERE ou Article 83.

 

Le plafond d’épargne retraite est réduit des éventuelles cotisations et/ou primes d’épargne retraite versées dans l’année dans le cadre professionnel :

  • les cotisations obligatoires patronales et salariales,
  • les cotisations versées sur un contrat de retraite Madelin TNS qui font l’objet d’un dispositif spécifique de déduction,
  • l’abondement de l’employeur,
  • les jours de congés payés et/ou de RTT non pris et monétisés par votre entreprise.

 

Quelle sera votre déduction d’impôt ?

Grâce à vos versements sur un Plan Epargne Retraite, vous avez droit à une déduction d’impôt. À ne pas confondre avec une réduction ou un crédit d’impôt.

 

L’économie d’impôt réalisée dépend de votre taux marginal d’imposition. Plus vous vous situez dans une tranche haute d’imposition, plus vos versements généreront une baisse d’impôt importante.

 

Pour bien comprendre, prenons l’exemple d’un versement de 2 000 € :

  • si vous êtes dans la tranche imposable de 30%, votre économie d’impôts s’élèvera à 600€, soit 2 000 € X 30%,
  • si vous êtes dans la tranche imposable de 41%, votre économie d’impôts s’élèvera à 820 €, soit 2 000 € X 41%,
  • si vous êtes dans le tranche imposable de 45%, votre économie d’impôts s’élèvera à 900 €, soit 2 000 € X 45%.
Partager sur les réseaux sociaux