Comment fonctionne un Organisme de Placement Collectif ?

Un Organisme de Placement Collectif est un fonds géré par une société de gestion financière, dans lequel plusieurs investisseurs placent leur argent en vue de le faire fructifier. Dans le cadre des contrats d’assurance vie, les OPC sont également appelés « unités de compte ».

Visualisez notre vidéo sur le fonctionnement d'un OPC

 

 

CONSTITUTION D’UN OPC

Certains OPC sont investis sur un seul type de placement, par exemple des actions, des obligations ou des placements monétaires ; d’autres peuvent être diversifiés.

Les OPC peuvent ainsi investir dans des secteurs d’activités, des zones géographiques et des thématiques spécifiques ce qui permet une grande variété d’investissement.

Le niveau de risque d’un OPC est évalué sur une échelle de 1 à 7 par un indicateur qui permet de mesurer le niveau de volatilité du fonds, c’est-à-dire le risque auquel votre capital est exposé, et son potentiel de rendement.

Concrètement, lorsque vous investissez dans un OPC, vous achetez des parts de ce fonds. Le prix d’une part est appelé « valeur liquidative ». Celle-ci dépend des performances des différents titres qui composent le fonds. Leur évolution, à la hausse comme à la baisse, définit la performance du fonds et donc la valeur liquidative de ses parts. Ainsi, lorsque vous décidez de revendre vos parts, leur prix peut avoir augmenté ou bien diminué.

 

GESTION ACTIVE ET PASSIVE

Il existe deux modes de gestion d’un OPC : la gestion passive et la gestion active.

La gestion passive consiste à répliquer un indice boursier comme le CAC 40. La performance attendue est alors proche de celle de l’indice répliqué.

La gestion active repose sur l’expertise d’un gestionnaire qui sélectionne sur les marchés financiers les titres les plus prometteurs pour tenter de battre la performance d’un indice. Le gestionnaire peut également acquérir des parts d’autres OPC afin de profiter de l’expertise d’autres gestionnaires sur des secteurs d’activité ou des zones géographiques spécifiques. On parle alors de multi-gestion.

 

FRAIS DE GESTION D’UN OPC

Les OPC comportent des frais, qui servent notamment à rémunérer la société de gestion et à financer les transactions de titres réalisées par le gestionnaire.

Avant d’investir dans un OPC, vous devez prendre connaissance de ses caractéristiques principales décrites sur son DICI, document d’information clé pour l’investisseur. Il s’agit d’un document règlementaire standardisé qui permet une comparaison plus facile des OPC entre eux. Des organismes indépendants attribuent également des notes aux OPC pour vous permettre d’identifier les meilleurs fonds du marché.

Les OPC présentent de nombreux avantages pour les investisseurs particuliers. Ils permettent d’accéder à des placements d’ordinaire réservés à des investisseurs institutionnels mais aussi de bénéficier de coûts de gestion financière moindres en raison de la mutualisation des investissements.

 

Partager sur les réseaux sociaux
à lire aussi