L'assurance vie : comment ça marche ?

Plébiscitée par la majorité des épargnants en raison de la grande diversité des contrats qu’elle propose et de sa fiscalité spécifique, l’assurance vie permet de faire fructifier ou constituer un capital, compléter ses revenus ou encore transmettre son patrimoine.

EN RESUMé

Votre épargne est investie sur des supports financiers diversifiés sur lesquels vous pouvez effectuer des versements libres ou réguliers.

 

Les produits (intérêts) réalisés sur ces supports bénéficient d’un mode d’imposition spécifique.

 

Vous pouvez récupérer votre épargne à tout moment et désigner un ou plusieurs bénéficiaires à qui l’épargne sera transmise en cas de décès dans des conditions fiscales spécifiques.

 

SOUPLESSE D’UTILISATION

Vous pouvez effectuer des versements libres ou des versements programmés selon une fréquence définie (mensuelle, trimestrielle ou encore annuelle).

 

Vous pouvez récupérer votre épargne à tout moment en réalisant un rachat partiel, des rachats partiels programmés selon une fréquence définie ou un rachat total.

 

Les contrats d’assurance vie comportent également des frais qu’il convient d’appréhender avant d’investir.

 

DES SUPPORTS FINANCIERS DIVERSIFIéS

L’assurance vie vous permet d’investir sur deux grandes catégories de supports financiers :

  • les fonds en euros, qui offrent une grande sécurité pour votre épargne ; 
  • les unités de compte, qui offrent des perspectives de rendement plus important mais dont la valeur n’est pas garantie et peut fluctuer à la hausse comme à la baisse en fonction de l’évolution des marchés financiers. 

Vous choisissez la répartition de votre épargne entre ces différents supports financiers en fonction de votre profil d’épargnant et d’investissement c'est-à-dire de vos objectifs, de vos attentes en matière de rendement et de votre sensibilité au risque.

 

Votre conseiller se tient à votre disposition pour vous accompagner dans le choix de vos supports.

 

UNE FISCALITé SPéCIFIQUE

Les produits (intérêts) générés par votre épargne, peuvent être imposés selon une fiscalité spécifique et peuvent être exonérés d’imposition dans certaines limites.

 

En cas de décès, l’épargne investie est transmis au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) et peut être exonérée d’imposition dans certaines limites.

 

Découvrez nos offres d'assurance vie

Partager sur les réseaux sociaux
A lire aussi