Agences
FAQ
Contact

Portabilité de la prévoyance : un droit pour les salariés

Vous êtes au chômage depuis peu et souhaitez savoir si vous pouvez toujours bénéficier de la couverture prévoyance de votre entreprise ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la portabilité des contrats de santé prévoyance souscrits par votre employeur.

Qu’est-ce que la portabilité d’un contrat de prévoyance ?

Lorsqu’un contrat d’assurance est souscrit par l’employeur pour ses salariés, c’est l’entreprise qui gère l’ensemble des démarches et finance tout ou partie des cotisations. Dans le cadre d’un contrat de prévoyance et pour toute la gestion administrative du contrat, le salarié n’est pas en contact direct avec l’organisme assureur. Par conséquent, en cas de rupture du contrat de travail, c’est l’employeur qui doit réaliser les démarches de résiliation du contrat d’assurance prévoyance.

 

Toutefois, dans certains cas, il est possible de bénéficier de la portabilité de son contrat d’assurance prévoyance. La portabilité permet à l’assuré d’être couvert à titre personnel par son contrat collectif, même lorsqu’il ne travaille plus au sein de l’entreprise. Sa durée peut être variable et elle est soumise à conditions, car tous les salariés ne peuvent pas en bénéficier.

Ainsi, l’ex-salarié peut continuer de profiter des garanties de son contrat de prévoyance sans avoir à régler les cotisations. L’employeur continue de cotiser pour le compte du salarié, même lorsqu’il ne fait plus partie de l’entreprise.

 

Ainsi, le salarié peut bénéficier des garanties de son contrat, telles que :

La portabilité offre à l’ancien salarié une couverture santé prévoyance sans frais, afin de lui laisser le temps de retrouver une situation professionnelle stable tout en étant couvert. La portabilité a une durée limitée dans le temps. Le délai de portabilité dépend du type de contrat souscrit et de ses conditions générales.

 

Bon à savoir : nous attirons votre attention sur le fait que tous les salariés ne bénéficient pas toujours d’une couverture prévoyance. En fonction du contrat de travail et des accords de branche de votre entreprise, l’assurance prévoyance n’est pas obligatoire. De manière générale, seuls les cadres bénéficient d’une couverture prévoyance prise en charge par l’employeur. Nous vous conseillons de vous renseigner sur la nature de votre contrat afin de savoir si votre employeur a souscrit une assurance prévoyance pour vous. 

Quelles conditions pour bénéficier de la portabilité ?

La portabilité de votre contrat de prévoyance n’est pas systématique et elle est soumise à certaines conditions qu’il est important de connaître. Pour pouvoir bénéficier de la portabilité de votre assurance prévoyance, vous devez :

  • avoir travaillé 1 mois ou plus dans votre entreprise,
  • avoir bénéficié de la prévoyance pendant toute la durée du contrat salarié,
  • avoir fait l’objet d’une démission légitime, d’une rupture conventionnelle, d’un licenciement ou d’une fin de CDD,
  • bénéficier des indemnités chômage.

 

Ainsi, si votre licenciement porte le motif « faute grave », vous ne pouvez pas bénéficier de la portabilité de votre contrat de prévoyance. Pour tous les autres cas évoqués ci-dessus, il est tout à fait possible que vous puissiez être couvert par la prévoyance d’entreprise après l’avoir quittée.

La principale condition à remplir pour bénéficier de la portabilité de votre contrat de prévoyance est d’être inscrit et indemnisé par Pôle Emploi. Sans cela, il vous est impossible de continuer à profiter des garanties du contrat de prévoyance de votre entreprise.

Combien de temps dure la portabilité de prévoyance ?

La durée de la portabilité de votre contrat prévoyance varie en fonction de la nature du contrat qui vous liait à l’entreprise. Le délai de la portabilité est directement lié à vos droits Pôle Emploi. Par conséquent, si vous bénéficiez du chômage pendant trois mois, la portabilité de votre prévoyance sera de trois mois. En revanche, la portabilité ne peut pas excéder 12 mois. 

En cas de reprise d’activité professionnelle avant la date de fin de la portabilité, vous devez en informer Pôle Emploi. Cela entrainera la fin de vos droits de couverture par la prévoyance professionnelle. Vous évitez ainsi de cumuler deux contrats de prévoyance souscrits par deux entreprises différentes.

 

La fin de vos droits à la portabilité survient dans différents cas et pas uniquement au moment où vous retrouvez un emploi. Dans certaines situations, votre portabilité peut prendre fin alors que vous êtes toujours à la recherche d’un emploi.

Par exemple, si vous êtes radié des listes de Pôle Emploi pour une raison quelconque, vos droits à la portabilité du contrat de prévoyance cessent automatiquement. Enfin, il est possible que la portabilité de votre contrat prévoyance prenne fin en cas de liquidation de la pension retraite pendant la période de portabilité.

 

Si vos droits à la prévoyance prennent fin et que vous souhaitez toujours bénéficier de ce type d’assurance, il est possible de souscrire un contrat à titre individuel. Pour cela, il vous suffit de vous rapprocher d’un conseiller spécialiste qui vous orientera vers un contrat de prévoyance adapté à vos besoins.   

Comment bénéficier de la portabilité de son contrat de prévoyance ?

La prévoyance professionnelle étant un contrat d’assurance souscrit par votre employeur, aucune démarche n’est nécessaire pour bénéficier de sa portabilité. Le maintien de vos droits à la portabilité se fait automatiquement. Le salarié qui quitte l’entreprise est informé de la portabilité de son contrat de prévoyance par l’employeur lors de la remise des éléments relatifs à la cessation du contrat de travail.

L’employeur est dans l’obligation d’informer l’organisme assureur de la fin du contrat de travail du salarié afin que la portabilité puisse se faire automatiquement. Dès la date de rupture de votre contrat de travail, vos droits à la portabilité sont ouverts, il n’existe donc pas de période de carence.

 

Toutefois, vous devez fournir un justificatif d’affiliation à Pôle Emploi à l’assureur afin de bénéficier du maintien des garanties de salariés de votre contrat de prévoyance.

Nous vous recommandons de bien relire votre contrat et de prendre contact avec un spécialiste de l’assurance prévoyance afin de connaître vos droits ainsi que les modalités relatives à la portabilité.

La prévoyance et la mutuelle sont-elles maintenues en cas de chômage partiel ?

Si l’arrêt du contrat de travail entraîne la suppression de la mutuelle d’entreprise, il n’en est pas de même en cas de chômage partiel. Par conséquent, tant que l’employé perçoit un salaire, l’accès à la mutuelle entreprise et ses remboursements doivent être maintenus. Quelles que soient les conditions et le rythme de travail du salarié au chômage partiel, ce dernier adhère toujours au régime de complémentaire santé de son entreprise.

 

De même, les conditions de droit à la prévoyance d’entreprise ne sont pas revues en cas de chômage partiel. Ainsi, le salarié bénéficie d’une couverture santé et prévoyance identique pendant la durée du chômage partiel.

Aussi, si le salarié quitte l’entreprise après avoir été au chômage partiel, les conditions de portabilité sont les mêmes que lors d’une rupture de contrat sans chômage partiel. Les droits au contrat de complémentaire santé et à sa portabilité ne sont donc pas impactés par le chômage partiel. 

Partagez :

Préservez l'avenir de votre proche

Découvrez nos conseils sur la même thématique

Des questions ?

Quand vais-je recevoir ma carte de tiers payant ?

Pour information, la carte de tiers-payant est renouvelée annuellement de manière automatique. Les éditions se font courant décembre / début janvier. Vous ne l'avez pas reçue ou vous souhaitez une réédition de votre carte ? Vous pouvez retrouver votre...

Comment être remboursé de mes frais de santé ?

S'il s'agit de soins remboursés par le régime obligatoire : Dans tous les cas, votre dossier doit être traité par votre régime de base avant de nous parvenir. Si vous avez reçu votre décompte de la Sécurité sociale avec le message suivant : "Pour faciliter...

Courrier/mailing de relance ou mise en demeure cotisations entreprise

Attention, les informations communiquées ci-dessous concernent uniquement vos contrats prévoyance-santé, prévoyance collective et retraite supplémentaire. Pour toute question concernant les cotisations de vos contrats de retraite complémentaire (ARRCO-AGIRC),...

Taux de cotisations prévoyance / frais de santé des conventions collectives nationales

Afin de connaître les taux de cotisations prévoyance et/ou frais de santé de la convention collective dont dépend votre entreprise, nous vous invitions à la sélectionner dans la liste ci-dessous, en cliquant sur le lien correspondant (pour des informations...

Remboursements à 100%, 200%... Comment ça marche ?

Votre complémentaire santé vous rembourse selon un "plafond" appelé Base de Remboursement (BR) ou tarif de convention (TC). Celui ci est fixé par la Sécurité sociale et varie selon le type de soins.   La Sécurité sociale rembourse un pourcentage de cette...