Professions libérales : pourquoi souscrire un contrat de prévoyance ?

Les professionnels libéraux doivent se couvrir contre les risques d’accident, de maladie, d’incapacité de travail et de décès. Un contrat de prévoyance leur permet de maintenir leur niveau de vie s’ils ne peuvent plus travailler.

Professions libérales : pourquoi souscrire un contrat de prévoyance ?

À qui s’adresse la prévoyance des professions libérales ?

Un professionnel libéral est un travailleur indépendant. Par définition, il exerce une activité de nature civile et assure des prestations intellectuelles, techniques ou de soins.

 

Certaines professions libérales sont dites réglementées. C’est par exemple le cas des architectes, avocats, experts-comptables, infirmiers libéraux, médecins, notaires… D’autres professions libérales sont dites non réglementées. Il s’agit de métiers comme coach sportif, designer, consultant, formateur, guide et animateur...

 

Selon l’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL), les professions libérales représentent plus de 2,3 millions d’actifs.

 

La couverture des professions libérales est moins protectrice que celle des salariés. En cas d’arrêt de travail, d’accident, de maladie ou de décès, ces professionnels peuvent voir leur situation financière se dégrader rapidement. D’où l’importance de souscrire une assurance prévoyance des professions libérales pour votre protection sociale.

 

De quelles garanties les professionnels libéraux ont-ils besoin ?

Les salariés disposent de garanties de prévoyance mises en place par leur employeur. Mais les professions libérales doivent prévoir leur propre protection, avec un contrat de prévoyance.

 

Une prévoyance profession libérale doit apporter des garanties face à 3 risques majeurs :

  • l’incapacité de travail,
  • l’invalidité,
  • le décès.

 

Face aux aléas de la vie, le contrat de prévoyance constitue un rempart pour vous protéger vous et votre famille. Les régimes de Sécurité sociale des professions libérales ne permettent pas de bénéficier d’une bonne indemnisation en cas d’accident, de maladie ou de décès. Cette précaution s’avère donc indispensable.

 

Pourquoi faut-il un contrat spécifique ?

Les garanties d’un contrat de prévoyance apportent à l’assuré un soutien financier pour faire face aux différents risques.

 

  • La garantie incapacité de travail permet le versement d’indemnités journalières qui complètent les versements, toujours insuffisants, du régime obligatoire. Si vous ne pouvez plus travailler, vous pourrez maintenir votre niveau de vie et payer les charges liées à votre activité.
  • La garantie invalidité permet le versement d’une rente en cas d’invalidité ou de dépendance.
  • La garantie décès permet le versement d’un capital ou d’une rente à vos proches si vous veniez à disparaître.

 

Les avantages fiscaux du contrat Madelin

Avec les garanties proposées par les contrats de prévoyance Madelin, vous pouvez obtenir des revenus de substitution.

 

Deux types de contrat Madelin [UU2] existent :

  • le contrat de prévoyance avec une cotisation fixe définie à l’avance entre l’assureur et l’assuré,
  • le contrat de prévoyance avec un tarif évolutif en fonction de l’âge de l’assuré.

 

Dans le cadre de la loi Madelin, les contrats de prévoyance Madelin accordent des avantages fiscaux. Ceux-ci permettent de déduire les cotisations versées au cours de l’année du revenu professionnel imposable.

 

La déduction fiscale en Madelin est plafonnée à :

  • 3,75% du revenu professionnel,
  • en plus de 7% du plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) (soit 2 879,52€ en 2020), dans la limite de 9 872, 64€ en 2020.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux