Agences Agences
important FAQ
chat Contact

Assurance vie après 70 ans : quels avantages ?

L’assurance vie est un outil idéal pour préparer sa succession. En effet, elle permet de transmettre son patrimoine aux bénéficiaires de son choix, dans un cadre fiscal favorable. Et contrairement aux idées reçues, l’assurance vie demeure très avantageuse après les 70 ans du souscripteur. Explications.

Assurance vie après 70 ans : quels avantages ?

La fiscalité de l’assurance vie avant et après 70 ans 

AG2R-LA-MONDIALE-illustration-fiscalite-assurance-vie-70-ans.svg

 

Les limites des avantages fiscaux de l'assurance vie avant 70 ans

Pour les primes versées sur une assurance vie avant les 70 ans du souscripteur, la fiscalité est très favorable. En effet, les montants transmis lors du décès du souscripteur bénéficient d’un abattement de 152 500€ par bénéficiaire avant d’être taxables. Toutefois, il faut savoir qu’au-delà de cette somme le capital transmis est imposé à un taux de 20%, puis de 31,25% au-delà de 700 000€. 

 

 

Or, les sommes qui dépassent 152 500€ ne bénéficient pas de l’abattement de 100 000€ prévu par les droits de succession. Autrement dit, vous pourriez être amené à payer des taxes dans le cadre de l’assurance vie sur une succession qui pourrait être plus faiblement imposée. 

 

Pourquoi souscrire une assurance vie après 70 ans ?

Les primes versées après 70 ans bénéficient d’un abattement fiscal de 30 500€, commun à l’ensemble des bénéficiaires. Passé ce montant, les sommes transmises sont soumises aux droits de succession. Effectuer des versements sur une assurance vie après 70 ans peut donc paraître moins avantageux. 

 

Cependant, les abattements prévus par les droits de succession s’appliquent en plus de l’abattement de 30 500€. Ainsi, un enfant pourra bénéficier d’un abattement de 100 000€ sur la succession d’un parent, en plus de l’abattement de 30 500€. Quant au conjoint du défunt, il est exonéré de droits de succession. 

 

Autre avantage non négligeable : les plus-values et les intérêts générés par les versements effectués après 70 ans sont entièrement exonérés d’impôts

 

De plus, l’espérance de vie est encore longue à 70 ans. Profitez de ces années précieuses durant lesquelles vous pourrez faire fructifier votre épargne. 

Bon à savoir : si vous souhaiter accéder à votre épargne par le biais d’un retrait, seuls les intérêts sont taxables. Vous pourrez alors choisir entre l’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou le prélèvement forfaitaire libératoire. Les sommes sont aussi soumises aux prélèvements sociaux (CSG-CRDS). 

 

Ouvrir un 2ème contrat d’assurance vie après 70 ans : une option intéressante

Arrivé à 70 ans, il peut être judicieux de souscrire un second contrat d’assurance vie plutôt que de continuer à alimenter le premier. En effet, ce deuxième contrat peut être destiné à optimiser au maximum votre épargne. Pour cela, investissez de préférence sur diverses unités de comptes offrant un bon rendement. 

 

Aussi, il est conseillé de choisir des bénéficiaires différents pour chaque contrat, en fonction des abattements applicables.  

 

Par exemple, léguer votre second contrat à votre conjoint ne lui sera pas défavorable, puisqu’il est totalement exonéré d’impôts. De même pour votre enfant, qui bénéficiera de l’abattement de 100 000€, en plus de celui de 30 500€. Vous pouvez ainsi choisir de transmettre le contrat alimenté avant vos 70 ans à un tiers n’ayant pas de lien de parenté avec vous. L’opération serait alors réellement avantageuse sur le plan fiscal. 

 

Enfin, cela permet aux bénéficiaires du premier contrat de percevoir le capital plus rapidement, les droits de succession n’étant pas applicables. 

Partager sur les réseaux sociaux