Épargne
Pourquoi ouvrir une assurance vie quand on est jeune ?

Pourquoi ouvrir une assurance vie quand on est jeune ?

L’assurance vie est un produit d’épargne apprécié pour son fonctionnement souple et son cadre fiscal favorable. Même si mettre de l’argent de côté n’est pas toujours une priorité pour les jeunes actifs, ouvrir un contrat le plus tôt possible revêt bien des avantages. Découvrez pourquoi il est vivement recommandé de souscrire une assurance vie en étant jeune.

Pour épargner à votre rythme

Sachez que vous n’avez pas besoin de disposer d’un capital de départ important pour ouvrir une assurance vie. Et logiquement, plus vous commencez à épargner tôt, moins l’effort d’épargne nécessaire sera important. Ainsi, même en épargnant de petites sommes chaque mois, vous parviendrez à vous constituer un capital considérable avec les années.

 

De plus, l’assurance vie possède un fonctionnement souple. Vous êtes libre d’alimenter votre contrat à votre rythme, via des versements programmés ou libres. Il n’est pas nécessaire que vos versements soient réguliers, ce qui vous permet d’épargner comme bon vous semble.

Pour financer vos différents projets à moyen ou long terme

L’assurance vie s’adapte à tous les projets, quel que soit l’âge de l’épargnant, ses objectifs ou encore son horizon de placement. Ainsi, vous pouvez utiliser votre épargne pour financer divers projets à moyen terme : voyage, achat d’une voiture, achat immobilier, études des enfants, etc.

 

Bien entendu, l’assurance vie est aussi une bonne solution pour épargner sur le long terme. De nombreux épargnants y ont recours pour préparer leur retraite, par exemple.

 

Dans tous les cas, l’assurance vie est un placement intéressant même si vous n’avez pas d’objectif défini. Cela vous permet de vous constituer un capital qui s’avèrera utile en temps voulu, ou pour faire face aux aléas de la vie.

Pour accéder à des placements diversifiés qui s’adaptent à votre profil

Saviez-vous que l’assurance vie permet d’investir sur divers supports financiers, via un contrat multisupports ? Et plus vous commencez à investir jeune, plus vous pour-rez profiter du temps que vous avez devant vous pour faire fructifier votre épargne.

 

Selon votre profil et votre horizon de placement, vous pouvez opter pour des actifs plus ou moins risqués. Certes, en investissant sur des actifs dynamiques, il existe un risque de perte en capital. Mais vous pourrez lisser les effets de l’instabilité des marchés financiers au fil des années.

 

Les épargnants les plus prudents préfèreront placer la totalité de leur capital sur le fonds en euros de l’assurance vie. Ce placement, bien que sécurisé, offre des perspectives de rendement bien plus faibles qu’un contrat multisupports. Mais là en-core, les années devant vous jouent en votre faveur : votre capital sécurisé sur un fonds en euros produira des intérêts de plus en plus intéressants avec le temps. De plus, le taux d’intérêt du fond euros reste supérieur à celui d’un livret A.

Ainsi, les différentes options de placement de l’assurance vie s’adaptent à votre profil d’épargnant, tout au long de votre vie. Vos objectifs vont évoluer avec le temps, et vous serez libre de faire évoluer vos placements en conséquence.

Pour bénéficier d’avantages fiscaux après 8 ans d’épargne

Voici une autre raison d’ouvrir une assurance vie jeune : plus le contrat est ancien, plus la fiscalité appliquée en cas de rachat est favorable.

 

En effet, c’est après 8 ans d’épargne que l’imposition des intérêts produits par votre capital devient particulièrement avantageuse. Avec la mise en place du prélèvement forfaitaire unique (PFU), les plus-values réalisées sont taxées à 7,5% ou à 12,8%, selon le montant des primes versées. Mais vous pouvez également opter pour l’imposition au titre de l’impôt sur le revenu. Les gains sont également soumis aux prélèvements sociaux.

 

De plus, après 8 ans, vous bénéficiez d'un abattement fiscal annuel de 4 600€ pour une personne seule et de 9 200€ pour un couple.

Bon à savoir : votre épargne n’est pas bloquée sur votre assurance vie, et vous pouvez faire une demande de rachat à tout moment. Cependant, vous serez davantage imposé avant 8 ans de détention, et vous ne bénéficierez d’aucun abattement fiscal.

Enfin, même s’il s’agit rarement d’une priorité pour un jeune épargnant, sachez que l’assurance vie est également un outil de succession offrant une fiscalité douce. En cas de décès, le bénéficiaire du contrat, désigné dans la clause bénéficiaire, se verra transmettre votre patrimoine hors droits de succession.

Partager sur les réseaux sociaux