important FAQ
Agences Agences
chat Contact

Le régime par répartition vs le système par points

Le régime par points sera demain le nouveau mode de calcul de votre retraite. Vos cotisations ne s’exprimeront plus en trimestres, mais seront transformées en points. Tous les détails du fonctionnement de ce nouveau système par répartition.

Le régime par répartition vs le système par points

Maintien de la retraite par répartition

Notre système de retraite actuel est basé sur le principe de répartition :

les cotisations versées par les salariés et leurs employeurs au titre de l’assurance vieillesse permettent de financer les pensions des retraités.

 

La retraite par répartition n’est pas remise en cause par le projet de réforme. Demain, le montant total des cotisations versées chaque année par les travailleurs et leurs entreprises serviront toujours à payer les pensions des retraités pour cette même année.

 

Le système par répartition sera maintenu et continuera d’organiser un transfert direct des générations en activité vers les générations à la retraite.

 

Pour améliorer les revenus à la retraite, il existe le système par capitalisation qui vient compléter le système par répartition. La retraite par capitalisation désigne les dispositifs d’épargne qui peuvent venir compléter la future pension. Elle peut être aussi mise en place par les entreprises ou par l’assuré lui-même.

 

Quelles différences entre un régime par annuités et un régime par points ?

Le changement majeur porté par la réforme des retraites concerne le système de calcul des retraites. Aujourd’hui, les régimes de retraite de base fonctionnent par annuités. Votre pension est calculée en fonction d’une durée de cotisations qui est exprimée en nombre de trimestres.

 

Pour prétendre à la meilleure retraite, vous devez :

  • avoir l’âge légal et cotisé pendant une durée minimale fixée à 172 trimestres à partir de la génération née en 1973.

 

Si vous prenez votre retraite alors qu’il vous manque des trimestres par rapport à la durée de référence, vous toucherez une pension de base réduite.

 

Le gouvernement a estimé que ce régime par annuités présente de nombreux inconvénients. Son fonctionnement ne permet pas de prendre en compte certaines formes de précarité :

  • les annuités pénalisent les personnes qui travaillent sur de courtes durées ou en situation précaire car il faut avoir travaillé l’équivalent de 150 heures au SMIC pour valider un trimestre,
  • les annuités pénalisent les carrières dites hachées car les trous dans une carrière se traduisent par des trimestres manquants.

 

Le futur régime universel de retraite instaure donc un régime par points où chaque euro cotisé ouvrira les mêmes droits, quel que soit le statut du travailleur et dès la première heure travaillée.

Bon à savoir : le régime par points est déjà le mécanisme de calcul de la retraite utilisé par les régimes de retraite complémentaires.

 

Comment fonctionne le régime par points ?

Tout au long de votre carrière, votre employeur et vous payez des cotisations. Ces cotisations seront converties en points, c’est la valeur d’acquisition des points, et vous cumulerez donc des points durant toute votre vie professionnelle.

 

Lors de votre départ à la retraite, le nombre total de points acquis sera multiplié par la valeur du point :  c’est la valeur de service du point, pour définir le montant de votre pension.

Bon à savoir : la valeur du point sera revalorisée chaque année en concertation avec les partenaires sociaux en fonction des salaires moyens. Une règle d’or définit que la valeur du point ne pourra pas baisser.

 

Comment pourra-t-on cumuler des points ?

Les heures travaillées vous permettront d’acquérir des points, mais des points seront également attribués lors des périodes d’interruption d’activité subie :

  • congé maternité,
  • chômage,
  • congé maladie…

 

Au moment de liquider votre retraite, des points supplémentaires pourront vous être accordés :

  • si vous avez élevé un enfant,
  • si vous avez exercé un métier pénible,
  • si vous souffrez d’un handicap…

 

Partager sur les réseaux sociaux