Retraite

Retraite et invalidité : quel impact sur le calcul de la retraite ?

Pendant votre période d’invalidité, vous continuez de cotiser des trimestres pour votre retraite de base et de cotiser des points pour votre retraite complémentaire. À l’âge légal de départ à la retraite, votre pension de retraite se substituera à votre pension d’invalidité.

Retraite et invalidité : quel impact sur le calcul de la retraite ?

Quand la capacité de travail est réduite

Une maladie ou un accident d’origine non professionnelle peut entraîner une réduction de la capacité de travail. Pour compenser la perte de salaire entraînée par votre état de santé, des allocations existent pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique.
 
Attention à ne pas confondre la notion d’invalidité avec la notion d’inaptitude qui relève de la médecine du travail. En effet, un salarié inapte n’a pas systématiquement droit au versement d’une pension d’invalidité et un assuré invalide n’est pas systématiquement inapte au travail.
 

Pension d’invalidité du régime général

Dans le secteur privé, vous êtes considéré comme invalide si, après un accident ou une maladie d’origine non professionnelle, votre capacité de travail ou de gain est réduite d’au moins 2/3. Cela signifie que vous n’êtes pas en mesure de vous procurer un salaire supérieur au 1/3 de la rémunération normale des travailleurs de votre catégorie et travaillant dans votre région. 
Afin de compenser la perte de salaire, vous pouvez obtenir, sous certaines conditions, le versement d’une pension d’invalidité, attribuée à titre provisoire et qui peut être révisée, suspendue ou supprimée selon l’évolution de votre situation. 
 

De la pension d’invalidité à la pension de retraite

Pour votre retraite de base, vos périodes d’invalidité sont prises en compte : chaque trimestre civil comportant une échéance de paiement d’une pension d’invalidité est assimilé à un trimestre cotisé.
Lorsque vous atteignez l’âge légal de départ à la retraite, vous cessez de percevoir votre pension d’invalidité et percevez votre retraite au titre de l’inaptitude au travail à partir du 1er jour du mois suivant la date à laquelle vous atteignez l’âge légal de la retraite.
Si vous exercez une activité professionnelle et ne demandez pas votre retraite à 62 ans, vous pouvez continuer à bénéficier de votre pension d’invalidité sous certaines conditions.
 

Calcul des points retraite et invalidité

Pour votre retraite complémentaire, vous bénéficiez de points de retraite sans contrepartie de cotisations, sous certaines conditions :

  • Être affilié à une caisse de retraite complémentaire au moment de l’arrêt du travail,
  • Avoir une incapacité de travail d’une durée supérieure à 60 jours consécutifs,
  • Bénéficier d’une pension d’invalidité attribuée par la Sécurité sociale correspondant à un taux d’incapacité des 2/3 au moins.
Dans le cas d’une invalidité, il vous appartient de transmettre à votre caisse de retraite complémentaire les justificatifs de prise en charge par la Sécurité sociale des périodes d’incapacité de travail.
L’attribution des points de retraite n’est pas limitée dans le temps, mais est liée à la perception d’une pension d’invalidité. Lorsque vous cessez de bénéficier d’une pension d’invalidité, l’attribution de points au titre de l’incapacité de travail cesse également.
 
Pensez à épargner pour préparer sereinement votre départ à la retraite.
 
Partager sur les réseaux sociaux