Agences Agences
important FAQ
chat Contact
Aidant familial : mon proche dépendant peut-il être couvert par ma mutuelle ?

Aidant familial : mon proche dépendant peut-il être couvert par ma mutuelle ?

Faire bénéficier votre proche âgé dépendant de votre propre mutuelle est une solution d’assurance simple et pratique. Mais ce statut d’ayant droit est-il adapté ? Une couverture spécifique pour les personnes en perte d’autonomie est-elle plus protectrice ? Nos réponses pour accompagner vos choix d’aidant familial.

Qu’appelle-t-on un proche dépendant ?

 

Avec l’âge, vos proches peuvent perdre en autonomie et devenir dépendants. Cette dépendance nécessite de recevoir de l’aide pour accomplir des tâches de la vie quotidienne.

Une personne dépendante peut aussi nécessiter une surveillance.

 

Certains personnes font donc le choix de devenir aidant familial pour accompagner un proche dépendant. Chaque jour, ils aident leur proche dépendant à faire leur toilette, s’habiller, préparer les repas, etc. Toutefois, certains actes et soins ne peuvent être effectués que par des professionnels de santé.

 

Par ailleurs, il est parfois nécessaire d’acheter des appareils médicaux onéreux pour répondre aux besoins spécifiques de votre parent âgé. Du matériel qui peut vite coûter cher.

 

Heureusement, les soins prodigués par un professionnel et l’achat d’équipements peuvent être remboursés.

 

La fin du rattachement d’un ascendant à la Sécurité sociale

 

La protection universelle maladie (Puma) a été mise en place au 1er janvier 2016. Depuis cette date, les personnes majeures sans activité professionnelle résidant en France, de manière stable et régulière, ont droit à la prise en charge de leurs frais de santé à titre personnel.

 

Ainsi, la notion d’ayant droit disparaît pour les personnes majeures du régime général de la Sécurité sociale. C’est la fin du rattachement à la carte vitale d’un assuré ouvrant droit.

 

Votre proche, même dépendant, possède donc sa propre carte vitale. Il sera personnellement couvert et remboursé pour ses dépenses de santé.

 

Le rattachement à la mutuelle santé d’un ascendant

Pour les proches aidants, il est souvent plus pratique de rattacher leur proche dépendant à leur propre mutuelle. Ce rattachement octroie à votre parent le statut d’ayant droit.

 

Pour que votre assurance prenne en charge votre ascendant, votre parent doit remplir certaines conditions :

  • avoir au moins 60 ans,
  • être assuré social,
  • être à votre charge au sens fiscal,
  • vivre sous votre toit,
  • faire sa demande d’adhésion dans les 12 mois suivant son installation à votre domicile.

 

Que vous soyez couvert par une mutuelle individuelle ou une mutuelle d’entreprise, le rattachement d’un ayant droit entraîne un surcoût de cotisation.

 

De plus, ce rattachement, s’il est simple et pratique, n’est pas toujours la solution la plus avantageuse pour faire face aux dépenses de santé de votre ascendant. Il peut être plus intéressant de souscrire un contrat conçu spécialement pour les personnes âgées. C’est par exemple le cas des mutuelles santé senior.

 

Comment choisir la complémentaire santé d’un proche dépendant ?

Votre parent âgé et dépendant consulte sans doute de nombreux spécialistes. Il a également besoin de nombreux soins réguliers pour améliorer sa qualité de vie. Ainsi, il est possible que ses dépenses de santé ne soient pas bien remboursées par votre complémentaire santé.

 

En souscrivant une mutuelle santé senior , vous optimisez la prise en charge de votre proche dépendant. Ainsi, il bénéficiera d’une bonne couverture :

  • du ticket modérateur,
  • des dépassements d’honoraires,
  • des soins de confort,
  • des frais d’optique, d’audition, de dentaire…
Partager sur les réseaux sociaux