Auto entrepreneur : comment bien choisir sa mutuelle santé  ?

Faire l’impasse sur une mutuelle santé par souci d’économie n’est pas la bonne option. L’auto entrepreneur doit protéger sa santé pour protéger son activité, tout en veillant à maîtriser son budget. Alors, comment bien choisir sa mutuelle santé  ?

Auto entrepreneur : comment bien choisir sa mutuelle santé  ?

À quoi sert une mutuelle santé ? 

 

L’Assurance maladie ne couvre pas l’intégralité de vos dépenses de santé. Une partie du tarif de vos consultations médicales, de vos soins et de vos médicaments reste à votre charge. Pour un remboursement à 100% de vos soins courants et un meilleur remboursement de certains actes, vous ne pouvez compter que sur votre mutuelle ou complémentaire santé.  

 

Depuis le 1er janvier 2020, les auto entrepreneurs ne dépendent plus du régime social des indépendants (RSI). Ils sont désormais rattachés au régime général de la Sécurité sociale. Par contre, ils doivent souscrire leur propre mutuelle individuelle pour compléter et améliorer leurs remboursements. Il peut s’agir d’un contrat loi Madelin, destiné à assurer la couverture des travailleurs non-salariés. 

 

Une complémentaire santé est-elle indispensable pour les auto entrepreneurs ? 

 

Souscrire une complémentaire santé n’est pas une obligation. Cette précaution est toutefois utile. C’est même essentiel pour être bien pris en charge et bénéficier d’un bon niveau de remboursements de vos dépenses de santé. 

 

Même si vous n’avez pas de problème de santé particulier, un accident est vite arrivé. En cas d’hospitalisation, la facture pourrait être très élevée si vous n’avez pas de mutuelle. De plus, certaines dépenses courantes, en optique et dentaire notamment, sont mal remboursées. Le renouvellement d’une paire de lunettes ou la pose de prothèses dentaires pourrait donc mettre à mal votre budget. 

 

Ainsi, même si vos revenus d’auto entrepreneur sont fluctuants et que votre budget est limité, il est essentiel d’avoir une complémentaire santé. À vous d’ajuster vos garanties à vos besoins réels pour bénéficier du tarif le plus attractif !

 

Bon à savoir  : si votre conjoint salarié bénéfice d’une mutuelle d’entreprise, vous pouvez être rattaché à son contrat. Avec ce statut d’ayant droit, vos frais de santé seront pris en charge. De même, si votre activité d’auto entrepreneur est complémentaire d’une activité salariée, vous bénéficiez de la complémentaire collective obligatoire de votre employeur. 

 

3 critères pour bien choisir sa mutuelle santé quand on est auto entrepreneur 

 

1/ Étudiez vos besoins précis 

 

Votre complémentaire santé doit être adaptée à votre état de santé et à vos comportements. Pour déterminer vos besoins, posez-vous les questions suivantes : 

Souffrez-vous d’une pathologie nécessitant des soins réguliers ou, au contraire, vous n’avez aucun problème de santé ? 

Respectez-vous scrupuleusement le parcours de soins coordonnées ? Ou consultez-vous certains spécialistes sans passer par votre médecin traitant ? 

Consultez-vous des professionnels de santé conventionnés ? Ou avez-vous vos habitudes chez des médecins non conventionnés ? 

 

En fonction de vos besoins et attentes, vous pouvez moduler les garanties de votre mutuelle. Attention, il convient tout de même de souscrire quelques garanties indispensables : 

  • la prise en charge des frais d’hospitalisation à 100% a minima
  • la prise en charge des consultations, de la pharmacie, des soins dentaires et des frais d’optique au moins à hauteur du ticket modérateur. 

 

2/ Décortiquez les garanties complémentaires 

 

En plus des garanties de base, votre profil peut nécessiter des prestations supplémentaires.  

 

Les garanties renforcées qui méritent d’être regardées sont : 

  • la prise en charge des prestations non remboursées par l’Assurance maladie, comme les soins de pédicure, les séances chez un psychologue, l’orthodontie pour adulte, 
  • la prise en charge des médecines douces, comme l’ostéopathie, la sophrologie, l’homéopathie, 
  • les prestations dites de confort, comme une chambre d’hôpital individuelle, 
  • les prestations d’assistance après hospitalisation, comme le recours à une aide-ménagère, 
  • une garantie perte de revenus en cas d’invalidité. 

 

3/ Comparez les niveaux et les conditions de remboursement 

 

Étudiez les niveaux et les conditions de remboursement : 

  • certaines mutuelles affichent un pourcentage sur le remboursement de base de l’Assurance maladie,  
  • certaines mutuelles indiquent un pourcentage de frais réels,  
  • certaines mutuelles proposent des forfaits avec un nombre limité de prestations par an. 

 

Vos revenus d’auto entrepreneur ne vous permettent peut-être pas de faire l’avance de vos frais de santé. Aussi, pensez à examiner les conditions de remboursement : 

  • le tiers payant est-il proposé ? 
  • un délai de carence s’applique-t-il pour certaines garanties ? 

 

Comment bénéficier du meilleur tarif pour sa complémentaire santé ? 

 

Le prix de votre mutuelle varie sensiblement selon votre profil, les garanties choisies et le niveau de remboursement souhaité. 

 

Partager sur les réseaux sociaux